Morphologie (linguistique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morphologie.

La morphologie est la branche de la linguistique qui étudie les types et la forme des mots en interne ou en externe.

L'étude des mots en interne rend compte des relations qui existent entre différentes formes d'un même mot. Par exemple, toutes les formes d'un même verbe entretiennent mutuellement un certain nombre de relations. parles est en relation avec parleras car ces formes ont en commun une valeur 2e personne, tout comme parleras est en relation avec parlerons étant donné qu'elles possèdent toutes les deux une valeur futur. On parle de morphologie flexionnelle.

L'étude des mots en externe rend compte des relations qui existent entre différents mots du lexique. Par exemple, une étude rapide de certains mots contenant le suffixe -eur met en évidence différents sens à attribuer à ce morphème. En effet, si un chanteur est « une personne qui chante », un écailleur n'est pas « une personne qui écaille » mais « un instrument qui sert à écailler ». On remarque également qu'un détecteur est à la fois une « personne qui détecte » et « un instrument qui sert à détecter ». Le suffixe -eur peut donc revêtir trois sens différents : « personne qui fait l'action du verbe », « instrument qui fait l'action du verbe » ou les deux à la fois. On parle de morphologie dérivationnelle ou lexicale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Apothéloz, La construction du lexique français. Principes de morphologie dérivationnelle, Gap-Paris, Ophrys, 2002.
  • Bernard Fradin, Nouvelles approches en morphologie, Paris, Presses Universitaires de France, 2003.
  • Hélène Huot, La morphologie : Forme et sens des mots du français, Armand Colin, 2006( 2ème éd.)
  • Françoise Kerleroux, La coupure invisible. Etudes de syntaxe et de morphologie, Septentrion, 1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]