Langues turques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne les langues turques. Pour les peuples turcs, voir Peuples turcs.
Langues turques
Région Sibérie, Asie centrale, Turkestan, Anatolie, Europe, Balkans
Nombre de locuteurs > 220 000 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-5 trk
IETF trk

Le groupe des langues turques (ou langues turciques pour les distinguer du turc moderne de Turquie) appartient à la famille des langues altaïques, famille dont l'existence est controversée. Il comprend une trentaine de langues réparties dans une vaste région allant de l'Europe de l'Est à l'ouest de la Chine et de Chypre à la Sibérie. On estime que 200 millions de personnes pratiquent une langue turque comme langue maternelle, et plusieurs dizaines de millions supplémentaires comme seconde langue.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les traits caractéristiques des langues turques sont l'harmonie vocalique, l'agglutination au moyen de suffixes, et l'absence de classes nominales ou de genre grammatical. L'ordre SOV est universel à l'intérieur de cette famille. Toutes ces caractéristiques distinctives sont partagées avec les langues mongoles et les langues toungouses, ainsi qu'avec le coréen, le japonais et l'aïnou, qui sont considérées par certains linguistes comme liées génétiquement avec les langues turques au sein d'une famille globale qu'on a proposé de dénommer la famille des langues altaïques.

Estimation du nombre de locuteurs dans le monde[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Français Vieux turc Turc Azéri Turkmène Tatar Kazakh Ouzbèke Ouïghour
Maman ana anne/ana ana ene ana ana ona ana
Nez burun burun burun burun boryn murın burun burun
Bras kol kol qol qol qul qol qo'l kol
Route yol yol yol ýol jul jol yo'l yol
Terre toprak toprak torpaq topraq tufrak topıraq tuproq tupraq
Sang qan kan gan gan kan qan qon qan
Cendre kül kül kül köl kül kul kul kül
Eau su su su suw syw suw suv su
Blanc ak ak ak ak aq oq aq
Noir qara kara gara garä kara qara qora qara
Rouge qızıl kızıl qızıl qyzyl kyzyl qızıl qizil qizil
Ciel kök gök göy gök kük kök ko'k kök

Liste et classification[modifier | modifier le code]

Pays et régions dans lesquels une langue turque est officielle

Selon Lars Johanson[2], la famille des langues turques peut être divisée en six branches :

  1. sud-ouest (langues oghouzes) ;
  2. nord-ouest (langues kiptchak) ;
  3. sud-est (langues ouïghoures) ;
  4. nord-est (langues turques sibériennes) ;
  5. langues oghour ;
  6. arghu.

Détail de la classification[modifier | modifier le code]

  1. Groupe des langues oghouzes
  2. Groupes des langues kiptchak
  3. Groupe des langues ouïghoures
  4. Groupe des langues turques sibériennes
  5. Groupe des langues oghoures
  6. Groupe arghu:

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-François Viguier, Éléments de la langue turque, ou tables analytiques de la langue turque usuelle, avec leur développement, dédiés au Roi, sous les auspices de M. le comte de Choiseul-Gouffier, ambassadeur de Sa Majesté Très-Chrétienne près la Porte Ottomane, par M. Viguier, Préfet Apostolique des Etablissements de la Congrégation de la Mission dans le Levant, Constantinople, de l'Imprimerie du Palais de France, mars 1790, in-4°

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (tr) Dünyada Türkçe konuşan kaç milyon insan var
  2. (en) Lars Johanson, The History of Turkic. In Lars Johanson & Éva Ágnes Csató (eds), The Turkic Languages, London, New York: Routledge, 81-125, 1998. Classification of Turkic languages
  3. À ne pas confondre avec les Avars du Caucase parlant l'avar moderne.

Articles connexes[modifier | modifier le code]