Hittite (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hittite.
Hittite
Période IIe millénaire av. J.-C.
Pays Anatolie
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 hit
ISO 639-3 hit
Type ancienne
IETF hit

La langue hittite est la principale langue anatolienne parlée par le peuple hittite. Elle est généralement rattachée à la famille des langues indo-européennes, même si quelques linguistes estiment qu'elle ne serait pas issue du proto-indo-européen, mais que les deux familles anatolienne et indo-européenne auraient divergé d'un ancêtre commun, appelé parfois indo-hittite (en).

Le hittite est attesté dans des textes écrits en écriture cunéiforme, et dans une moindre mesure dans des textes hiéroglyphiques[1].

Le nom de cette langue, baptisée avant son déchiffrement vers 1915 par Bedřich Hrozný, soulève des problèmes, car le peuple hittite utilisait plusieurs langues. Leur langue principale, qu'ils indiquaient dans leurs textes à l'aide du mot nesili, était ce que l'on appelle aujourd'hui la langue hittite. Il s'agissait de la langue parlée dans la région de la capitale originelle, Nesha, également appelée Kanesh. Il aurait donc été plus pertinent de l'appeler nésique ou nésite. Pour éviter toute confusion, on parle parfois de hittite-nésique, ou hittite-nésite.

Les textes hittites, cependant, utilisaient également d'autres langues :

  • luwili, qui désignait une autre langue anatolienne : le louvite. En particulier, la quasi-totalité des textes en hiéroglyphes sont en louvite ;
  • hattili, qui désignait une langue non indo-européenne, le hatti et qui correspond à la langue parlée avant l'invasion indo-européenne de l'Anatolie ;
  • le palaïte qui est une langue indo-européenne peu attestée par les textes ;
  • hurrili, qui correspond à la langue hourrite parlée à l'Est et au Sud de l'Anatolie ;
  • babilili, le babylonien, qui est un dialecte de l'akkadien. Outre le fait que cette langue est utilisée dans les documents diplomatiques, tels que les traités internationaux et la correspondance entre le souverain hittite et ses voisins, le babylonien apparaît également dans un groupe de textes religieux décrivant des fêtes et des rituels originaires de Babylonie.

Le mot hittite aurait dû s'appliquer à la langue hattie mais le choix du nom de la langue ayant eu lieu avant le déchiffrement, il s'applique au nésite.

Le hittite était l'une des principales langues anatoliennes, elle a remplacé la langue hattie, de type agglutinant qui était utilisée auparavant. La langue hattie est un substrat de la langue hittite, les emprunts lexicaux ont été particulièrement importants dans le domaine culturel et surtout religieux. La langue hattie, bien que morte, continua à être utilisée en tant que langue liturgique, à la manière du latin en Europe jusqu'à la chute de l'empire hittite vers -1200.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hoffner & Melchert 2008, 9

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Introductions[modifier | modifier le code]

Dictionnaires[modifier | modifier le code]

  • Goetze, Albrecht (1954). Review of: Johannes Friedrich, Hethitisches Wörterbuch (Heidelberg, Winter). Language 30.401-405. [1]
  • Surtevant, Edgar H. (1931). Hittite glossary: words of known or conjectured meaning, with Sumerian ideograms and Accadian words common in Hittite texts. Language, vol. 7, n° 2, pp. 3-82. Language Monograph No. 9.
  • Puhvel, Jaan (1984-). Hittite Etymological Dictionary. Berlin, Mouton.

Grammaires[modifier | modifier le code]

  • Hrozný, Bedřich, Die Sprache der Hethiter: ihr Bau und ihre Zugehörigkeit zum indogermanischen Sprachstamm, Leipzig, Hinrichs,‎ 1917.
  • (en) Jasanoff, Jay H., Hittite and the Indo-European Verb, Oxford, Oxford University Press,‎ 2003, 1e éd. (ISBN 978-0-19-924905-3, LCCN 2002028263).
  • (en) Melchert, H. Craig, Anatolian Historical Phonology, Amsterdam, Rodopi,‎ 1994 (ISBN 978-90-5183-697-4, LCCN 95105366).
  • Patri, Sylvain, L'alignement syntaxique dans les langues indo-européennes d'Anatolie, Wiesbaden, Harrassowitz,‎ 2007, poche (ISBN 978-3-447-05612-0, LCCN 2008359479).
  • (en) Rose, S. R., The Hittite -hi/-mi conjucations, Innsbruck, Institut für Sprachen und Literaturen der Universität Innsbruck,‎ 2006, relié (ISBN 978-3-85124-704-6, OCLC 68629754).
  • Sturtevant, Edgar H. A. (1933, 1951). Comparative Grammar of the Hittite Language. Rev. ed. New Haven, Yale University Press, 1951. Première édition 1933.
  • Sturtevant, Edgar H. A. (1940). The Indo-Hittite laryngeals. Baltimore, Linguistic Society of America.
  • (en) Harry A. Hoffner Jr & Craig H. Melchert, A Grammar of the Hittite Language : Part 1: Reference Grammar, Winona Lake, Eisenbrauns,‎ 2008.

Éditions de textes[modifier | modifier le code]

  • Albrecht Götze & Holger Pedersen (1934). Mursilis Sprachlähmung, Copenhague, Levin & Munksgaard.
  • Albrecht Goetze & Edgar H. Sturtevant (1938). The Hittite Ritual of Tunnawi. New Haven, American Oriental Society.
  • Edgar H. A. Sturtevant, & George Bechtel (1935). A Hittite Chrestomathy. Baltimore, Linguistic Society of America.
  • Knudtzon, J. A., Die Zwei Arzawa-Briefe: Die ältesten Urkunden in indogermanischer Sprache, Leipzig, Hinrichs,‎ 1902

Articles de revues[modifier | modifier le code]

  • (en) Hrozný, Bedřich, « Die Lösung des hethitischen Problems », Mitteilungen der Deutschen Orient-Gesellschaft, vol. 56,‎ 1915, p. 17-50
  • (en) Sturtevant, Edgar H., « The Development of the Stops in Hittite », Journal of the American Oriental Society, vol. 52,‎ 1932, p. 1-12 (DOI 10.2307/593573)
  • (en) Sturtevant, Edgar H., « Evidence for voicing in Hittite g », Language, vol. 16,‎ 1940, p. 81-87 (DOI 10.2307/408942) [2]
  • (en) Wittmann, Henri, « A note on the linguistic form of Hittite sheep », Revue hittite et asianique, vol. 22,‎ 1969, p. 117-118 [3]
  • (en) Wittmann, Henri, « Some Hittite etymologies », Die Sprache, vol. 10, 19,‎ 1964, 1973, p. 144-148, 39-43 [4] [5]
  • (en) Wittmann, Henri, « The development of K in Hittite », Glossa, vol. 3,‎ 1969, p. 22-26 [6]
  • (en) Wittmann, Henri, « A lexico-statistic inquiry into the diachrony of Hittite », Indogermanische Forschungen, vol. 74,‎ 1969, p. 1-10 [7]
  • (en) Wittmann, Henri, « The Indo-European drift and the position of Hittite », International Journal of American Linguistics, vol. 35,‎ 1969, p. 266-268 (DOI 10.1086/465065) [8]

Liens[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]