Cap Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 44′ 59″ N 7° 29′ 14″ E / 43.749769, 7.487097

Roquebrune-Cap-Martin et le cap Martin

Le cap Martin est le nom d’un cap du littoral de la Côte d’Azur situé sur le territoire de la commune de Roquebrune-Cap-Martin en France. On écrit Cap-Martin lorsque l’on désigne l'agglomération bâtie sur la presqu'île du cap.

Présentation[modifier | modifier le code]

Au Ie siècle de notre ère, la via Julia Augusta le traverse d’est en ouest pour rejoindre Cimiez, via La Turbie, depuis Vintimille. Les vestiges du mausolée de la villa Lumone[1] témoignent du prestige dont ces lieux jouissaient déjà à l’époque romaine.

En 1889, le cap est cédé à une société immobilière anglaise. Son représentant, le promoteur Calvin White,en confie l'aménagement à l’architecte Hans-Georg Tersling. Trois axes de voiries y sont tracés. La construction d’un établissement de prestige nommé Grand Hôtel du Cap attire de nombreuses têtes couronnées, d'Édouard VII d’Angleterre à François-Joseph Ier d'Autriche[2] et à son épouse Sissi, à la mémoire de laquelle un monument est érigé en 1899[3].( Ce monument, un obélisque de dimensions modestes mais de lignes vigoureuses, se dresse non loin de l'extrémité du cap, sur une terrasse qui regarde Menton et la côte italienne). Le site prend rapidement un caractère aristocratique et mondain. Son urbanisation se poursuit à un rythme soutenu: abritées derrière une épaisse végétation, de luxueuses demeures, comme la Villa Cyrnos, la Villa Cypris, la Villa Torre Clementina, la Villa Aréthuse-Trianon, La Zoraïde (propriété qui appartint à Daisy Fellowes), la villa Del Mar (ancienne résidence du dirigeant africain Mobutu)[4] ou la Villa Zamir, se parent de jardins remarquables et enrichissent le cap Martin de la beauté de leur architecture. Ces villas sont toutes regroupées dans le lotissement du domaine privé du Cap Martin.

Au début du XXe siècle, la ligne du Tramway de Nice et du Littoral (TNL) prolongée permet sa desserte par voie ferrée. Un ouvrage militaire de la ligne Maginot y est également bâti. De nos jours, un itinéraire pédestre, dit sentier le Corbusier, de sept kilomètres de long, permet aux promeneurs de contourner le cap et ménage de superbes points de vue, à l'est sur la ville de Menton et la Riviera italienne, à l'ouest sur la principauté de Monaco.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Autres caps des Alpes-Maritimes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mausolée de la villa Lumone
  2. L'Éclaireur de Nice et du Sud-Est du 27 février 1894
  3. Le Petit Niçois du 7 avril 1899
  4. Le président zaïrois, propriétaire au Cap Martin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :