Hans-Georg Tersling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans-Georg Tersling
Image illustrative de l'article Hans-Georg Tersling
Présentation
Naissance 7 décembre 1857
Karlebo, Danemark
Décès 3 novembre 1920 (à 63 ans)
Menton, France
Activité(s) Architecte
Formation Académie Royale d'architecture de Copenhague
Œuvre
Réalisations Villa Cyrnos
Palais Carnolès
Villa Masséna

Hans-Georg Tersling, né le 7 décembre 1857 à Karlebo sur une île près de la côte suédoise et mort le 13 novembre 1920 à Menton, est un architecte danois.

Il est un des principaux architectes de la Riviera dans les années 1890-1914.

Sa production se compose surtout d’œuvres de style néoclassique Louis XVI et s’inspire parfois de la Renaissance italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Villa Cyrnos au Cap Martin
La Villa Masséna à Nice, maintenant Musée Masséna
L'ancien casino de Menton, maintenant Palais de l’Europe

Hans-Georg Tersling est né dans une ferme. Son père est mort quand il avait trois ans. Il suit une formation de charpentier puis les cours de l'Académie royale des beaux-arts du Danemark dont il sort diplômé en 1879 [1].

Après son diplôme, Tersling voyage en France. Il est embauché par Charles Garnier, l'architecte de l'Opéra de Paris pour travailler au Casino de Monte-Carlo dont il conçoit la Salle Schemitt [2] Par la suite, il retourne à Paris, mais finalement s'installle à Menton en 1887 [2].

Il est engagé par le George Calvin White des Whiskey Black & White pour construire le Grand Hôtel du Cap-Martin. Cet hôtel de grand luxe, achevé en 1890 connait un succès immédiat avec la fréquentation de l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche qui y séjourne quatre fois entre 1896 et 1897 [3]. Mais aussi celles de son épouse Elisabeth d’Autriche.

Il construit ensuite en 1892 la Villa Cyrnos pour l'ex-impératrice Eugénie et en 1908 la villa Les Rochers[3].

La villa Cyrnos impressionna l'impératrice de Russie qui lui passa commande de la construction de l'Église russe de Menton pour l'importante communauté orthodoxe venue habiter Menton [2].

Pour Victor Masséna, il construit en 1899 à Nice la villa Masséna, aujourd'hui Musée Masséna.

En 1905, il gagne une compétition internationale pour la construction de l'hôtel particulier de Olympe Hériot à Paris.

De retour à Menton, il construit en 1909 le casino municipal, aujourd'hui transformé en Galerie d’Art du Palais de l’Europe [4]

Avec l'éclatement de la Première Guerre Mondiale, la carrière de Tersling s'achève, car beaucoup de ses riches clients disparaissent et lui laissent des commandes non payées. Il meurt presque ruiné à Menton en 1920.

Ses principales œuvres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Hugues de la Touche, Impératrices sur la Riviera, naissance d'un art de vivre, Paris, Thalia Éditions,‎ octobre 2008, 228 p. (ISBN 978-2-35278-032-8)
  2. a, b et c url=http://www.club-danois.com/news_articles/show_article.php?id=454
  3. a et b url=http://travelplus.co.uk/index.php/a-luxury-residences-on-the-riviera
  4. url=http://www.worldsitetravellers.com/city-mini-guides/menton-mini-guide

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Steve, Hans Georg Tersling, architecte de la Côte d’Azur, S.A.H.M.-Serre, 1990, (ISBN 2-86410-144-0)
  • Didier Gayraud, Belles demeures en Riviéra 1835-1930, Éditions Giletta, Nice, 2005 (ISBN 978-2-915696-20-1[à vérifier : ISBN invalide])

Article connexe[modifier | modifier le code]