Château de la Croë

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de la Croë
Image illustrative de l'article Château de la Croë
Le chateau de la Croe vu de la mer
Période ou style Style victorien
Type château
Architecte Armand-Albert Rateau
Début construction 1927
Propriétaire initial Sir William Pomeroy Burton
Destination initiale résidence de villégiature
Propriétaire actuel Roman Abramovich
Destination actuelle résidence secondaire de Roman Abramovitch
Coordonnées 43° 32′ 46″ N 7° 08′ 03″ E / 43.54605, 7.1341343° 32′ 46″ Nord 7° 08′ 03″ Est / 43.54605, 7.13413  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Côte d'Azur
Commune Antibes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Croë

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Château de la Croë

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Château de la Croë

Le Château de la Croë est un château français d'exception de 2 000 m², de style victorien situé au Cap d'Antibes sur la Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de la Croë a été construit en 1927 dans le style victorien pour un aristocrate anglais, nommé Sir William Pomeroy Burton et qui était le président de la société Associated Newspapers Ltd. L'architecte de la magnifique demeure, Armand Albert Rateau, a construit la propriété sur les 7 hectares de terrain, qui s'étendent jusqu'à la mer. Le domaine comprend également de vastes annexes destinés au personnel, qui s'élève à plus de 3 000 m².

Sir William Pomery Burton n'était pas étranger à la Côte d'Azur, car il était également le propriétaire de la Villa Barbara, sur le Cap Martin.

En 1938, le duc de Windsor et ex-roi, Édouard VIII du Royaume-Uni, et son épouse Wallis Simpson en sont devenus propriétaires. Le duc et la duchesse de Windsor tinrent de somptueuses réceptions au château.

En 1952, le château a été acheté par le magnat grec de la construction navale Stavros Niarkos.

Le domaine emploie 33 personnes à l'année.

En 1970, le domaine a été victime d'un incendie important qui a ravagé le château et les arbres qui l'entourent. Après trois décennies d'abandon, le Château de la Croë fait l'objet actuellement d'une rénovation de grande ampleur afin de le remettre dans son état initial.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Le château est composée de huit suites et autant de salles de bains, douze chambres, trois salons, deux salles à manger, une piscine de 15 mètre située sur le toit, un cinéma pour 20 personnes, un spa avec trois salles de massages, deux salles de fitness, un jacuzzi, deux salles de sport et un hammam.

La suite du propriétaire se trouve au premier étage au niveau du balcon à colonnades donnant sur la mer méditerranée. Elle fait 350 m2 et comprend trois chambres, trois salles de bains, une lingerie, un bureau et une petite salle à manger privée pour quatre personnes.

Le château sous Roman Abramovitch[modifier | modifier le code]

En 2004, le château est acheté par le milliardaire et oligarque russe Roman Abramovitch pour 15 millions de dollars. Ce dernier entame des travaux exceptionnels entre 2008 et 2010 pour plus de 100 millions de dollars (prix estimé à 120 millions d'euros) en réaménageant entièrement l’intérieur du château ainsi que le parc qui est agrandit de près d'un hectare.

En octobre 2014, Roman Abramovitch entame d'importants travaux pour créer des bungalows-pavillons pour des invites ainsi qu'une nouvelle piscine écologique[1].

Parc[modifier | modifier le code]

Le château se situe au cœur d'un parc de presque huit hectares aménagé par le paysagiste Peter Wirtz, considéré actuellement comme l'un des maîtres en la matière.

Deux détails rendent ce parc unique. Tout d'abord le « tapis vert » qui est une longue pelouse anglaise partant du portail d'entrée et allant jusqu'au château. Ce « tapis vert » est orné de quatre « lentilles d'eau ». Des cercles sous forme de bassins de taille décroissante qui accentuent la perspective et reflètent les pins qui forment l'allée centrale. Le second détail est une piscine écologique de 400 m² alimentée par un petit canal en cascade[2].

Pavillons des invités[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Louisiane (pavillon).

À l'arrière du château se trouve plusieurs pavillons au nombre de trois (la Provençale, la Louisiane et la Grange) exclusivement réservés aux invités du propriétaire (dont son fils Arkady qui réside dans le pavillon « la Louisiane »). Ces pavillons sont accompagnés d'un jardin d’agrément contenant deux piscines et un bassin écologique réservés à la détente des invités.

Chaque pavillons fait entre 150 et 250 m² et comprennent deux (ou trois) chambres, deux salons, deux salles de bains, une salle à manger et une salle de détente-fitness avec spa et jacuzzi.

Affaire du ponton illégal[modifier | modifier le code]

En 2008, Roman Abramovitch lance un important chantier dans le but de construire un immense ponton de 40 mètre de long pour pouvoir y amarrer ses trois méga-yachts (le Pelorus : 115 m, l'Ecstasea : 86 m, et le Susurro : 50 m).

La société anonyme de construction détenue par Roman Abramovitch, avait obtenu une autorisation en bonne et due forme le 5 décembre 2008. Le richissime propriétaire du château de la Croë envisageait de construire un ponton en mer, qui devait rejoindre celui existant sur le rivage par une passerelle rétractable[3].

Mais le préfet des Alpes maritime, Jean Leonetti refusera cette construction et le ponton ne verra jamais le jour malgré la mise en place de fondations du ponton sous la mer.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]