Villa Cyrnos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec la villa Cypris voisine où se trouve une galerie face à la mer avec un péristyle encadré de colonnes en pierre.
Villa Cyrnos
Image illustrative de l'article Villa Cyrnos
Localisation
Situation Avenue Douine, Roquebrune-Cap-Martin
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 45′ 06″ N 7° 28′ 40″ E / 43.751679, 7.47790943° 45′ 06″ Nord 7° 28′ 40″ Est / 43.751679, 7.477909  

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Villa Cyrnos

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Villa Cyrnos
Histoire
Architecte Hans-Georg Tersling
Commanditaire Impératrice Eugénie
Date d'érection 1892

La villa Cyrnos (Cyrnos veut dire "Corse" en Grec, en souvenir de l'île où est né Napoléon 1er fondateur du Premier Empire) est une villa construite en 1892 par Hans-Georg Tersling[1] pour l'ex-impératrice Eugénie de Montijo au Cap Martin[2],[3]. .

L'ex-impératrice voulait avoir son propre palais et ne plus être systématiquement l'invitée de son amie Elisabeth, dite "Sissi", impératrice d'Autriche[4],[3].

Dans cette villa de la Belle Époque lui servant de résidence secondaire l'hiver, elle y reconstitua une petite cour, restes de celle des Tuileries avec par exemple la comtesse de Pourtalès, le duc de Montebello et son secrétaire Piétri [3].

La villa possède des loggia, une rotonde à colonnades, une terrasse et une tour belvédère pour voir la mer. La façade est ornée d'aigles impériaux.

Les jardins ont été conçus par Ferdinand Bac et Ludovic Winter. Comme dans le Domaine des Colombières de Menton du même Ferdinand Bac, à l'origine, le jardin était à l'état naturel sans l'ajout de palmiers et de plantes tropicales importées[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Steve, Hans Georg Tersling, architecte de la Côte d’Azur, S.A.H.M.-Serre, 1990, (ISBN 2-86410-144-0).
  2. La villa Cyrnos, consulté le 15 mars 2011.
  3. a, b, c et d Hugues de la Touche, Impératrices sur la Riviera, naissance d'un art de vivre, Paris, Thalia Éditions,‎ octobre 2008, 228 p. (ISBN 978-2-35278-032-8) p. 20-22
  4. http://fr.federal-hotel.com/monument-villa-cyrnos-roquebrune-cap-martin_464.htm Consulté le 23 juillet 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Étienne Chilot, Un jardin pour Eugénie. La dernière impératrice au cap Martin, Somogy Éditions d'Art,‎ 2014, 224 p. ([9782757208786 lire en ligne])

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :