Pascal Humbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pascal Humbert

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pascal Humbert avec Wovenhand en 2009

Informations générales
Genre musical rock, folk rock, country
Instruments Guitare basse, contrebasse
Années actives depuis 1980

Pascal Humbert est un bassiste français actif au sein des groupes Passion Fodder (1985-1991) de Theo Hakola, puis 16 Horsepower (1992-2005) et Wovenhand (depuis 2008) de David Eugene Edwards ainsi que du duo Lilium qu'il a créé avec Jean-Yves Tola en 2000. Il forme également avec Bertrand Cantat — avec lequel il travaille depuis de nombreuses années — le groupe Détroit en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le premier groupe de Pascal Humbert fut Tanit, formé à Paris au début des années 1980 avec Elsa Drezner et Thierry Bertomeu[1]. Il fait la rencontre de Theo Hakola et part ensuite travailler aux États-Unis à Los Angeles avec lui au sein des Passion Fodder[2] jusqu'en 1991[3]. C'est dans cette ville qu'il fait la connaissance de David Eugene Edwards et fonde avec lui et Jean-Yves Tola les 16 Horsepower, groupe actif de 1992 à 2005[4]. Il développe en parallèle un projet plus personnel avec Tola, nommé Lilium et créé en 2000 avec lequel il publie trois albums.

Après la séparation des 16 Horsepower en 2005, Pascal Humbert joue de manière indépendante, et au sein de Lilium, ou du groupe Santa Cruz souvent en tant que contrebassiste, puis finit par se rapprocher du nouveau groupe Wovenhand de David Eugene Edwards, formé avec Ordy Garrison, pour lequel il commence par jouer ponctuellement lors des tournées européennes avant de l'intégrer en 2008 et de participer dès lors aux albums.

Le 16 mars 2011, le quotidien 20 minutes annonce dans son édition suisse que Bertrand Cantat, ancien membre du groupe Noir Désir, est sur le point de reformer un groupe avec Pascal Humbert[5] ou à tout le moins de travailler avec lui[6], information qui sera confirmée l'année suivante avec l'enregistrement d'un album prévu pour septembre 2013[7],[8]. Le 5 avril 2011, The Gazette, un quotidien de Montréal, annonce que Bertrand Cantat et lui ont écrit la musique du spectacle de Wajdi Mouawad Le Cycle des Femmes : trois histoires de Sophocle qui sera présenté lors du Festival d'Avignon puis au Québec au Théâtre du Nouveau Monde[9],[3]. Il assure toutes les représentations sur scènes lors des tournées de la pièce et publie l'album de la musique de scène intitulé Chœurs avec Bertrand Cantat, Bernard Falaise, et Alexander MacSween en décembre 2011. La collaboration avec Bertrand Cantat se concrétise avec la formation officielle du groupe Détroit dont le premier album, Horizons, parait en novembre 2013 quelques semaines après la publication de la chanson extraite Droit dans le soleil[10].

Instruments[modifier | modifier le code]

Différents instruments utilisés par Pascal Humbert :

  • Gibson Thunderbird
  • Yamaha Silent Bass
  • Fender Bass VI
  • Fender Precision Bass

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Tanit 
  • 1983 : Can an Actor Bleed (EP)
  • 1984 : To Alaska (EP)
  • 2007 : 1981 — 1985 (compilation)
Avec Passion Fodder
Avec 16 Horsepower 
Avec Lilium 
Avec Wovenhand 
Avec Bertrand Cantat puis Détroit
Autres collaborations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tanit sur le site rockmadeinfrance.fr
  2. Passion Fodder sur le site rockmadeinfrance.fr
  3. a, b et c [PDF] Dossier pédagogique du cycle « Des femmes » sur le site de la Comédie de Reims.
  4. Sixteen Horsepower : la musique du bayou envoûte le Plan dans Le Parisien du 21 juillet 2000.
  5. Un nouveau groupe pour Bertrand Cantat dans 20 minutes (édition suisse-romande) du 16 mars 2011
  6. Bertrand Cantat prépare son retour dans Libération du 3 mai 2011.
  7. Bertrand Cantat sortira un album début 2013 dans Libération du 18 mars 2012.
  8. Bertrand Cantat: «Il faut évacuer pour travailler» dans Libération du 29 juin 2012.
  9. (en) From Sophocles to Molière at TNM dans The Gazette du 5 avril 2011.
  10. Retour en sourdine pour Bertrand Cantat par Gilles Renault dans Libération du 30 septembre 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]