Jun Miyake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jun Miyake (三宅 純, Miyake Jun?, 7 Janvier, 1958) est un compositeur et trompettiste japonais[1],[2]. Sa musique (e.g., les chansons "Lilies in the Valley" et "The Here and After") a été utilisée dans le film Pina, nominé pour l'oscar du meilleur film documentaire en janvier 2012[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Découvert par la légende japonaise Terumasa Hino, il a commencé sa carrière en tant que trompettiste de jazz et est diplômé du Berklee College of Music. De retour à Tokyo, il est devenu un artiste influent, ainsi qu'un compositeur à succès, en 13 albums solo, a travaillé sur des films, des documentaires, des danses, de la publicité, des pièces de théâtre, et a été producteur pour de nombreux artistes. Il a également remporté de nombreux prix, après avoir travaillé sur plus de 3000 spots TV. Miyake a étroitement travaillé avec Pina Bausch, Wim Wenders, Robert Wilson, Oliver Stone, Jean-Paul Goude, Philippe Decouflé, entre autres, ainsi que des collaborations avec des artistes tels que Hal Willner, Arto Lindsay, Peter Scherer, Arthur H, Vinicius Cantuaria, David Byrne, Grace Jones, Gavin Friday, Ron Carter, Michael Brecker, et bien d'autres.

Depuis 2005, il est installé à Paris et travaille activement sur plusieurs projets. Il a été choisi comme "homme de l'année 2009" par les Galeries Lafayette Homme.

Il a composé la bande originale de l'épisode "Stink Bomb" pour le film d'animation Souvenirs, où il utilise une combinaison de jazz et de funk pour souligner la nature chaotique et comique du film.

Dans le film Pina de Wim Wenders, ses titres sont présents dans les scènes essentielles. Ce film a été récompensé par le Prix Arte du documentaire européen de l'année lors du Prix du cinéma européen en 2011; nominé pour l'Oscar du meilleur film documentaire en 2012 et au BAFTA 2012 du meilleur film en langue non anglaise.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1983 — JUNE NIGHT LOVE (TDK RECORDS)
  • 1984 — Especially Sexy (TDK RECORDS)
  • 1988 — TOKOSHIE no TENOHIRA 〈永遠乃掌 〉 (SWITCH RECORDS)
  • 1989 — Cycloid / Stokesia (FUNHOUSE)
  • 1991 — ONE (PONY CANYON)
  • 1991 — Sublime&JUN MIYAKE / RECIENTE (WEA MUSIC)
  • 1991 — zans / La Party (NIPPON COLUMBIA)
  • 1993 — ENTROPATHY 〈星ノ玉ノ緒〉 (SONY RECORDS)
  • 1996 — JUN MIYAKE CM TRACKS VOL.1 (SLC RECORDS)
  • 1996 — JUN MIYAKE CM TRACKS VOL.2 (SLC RECORDS)
  • 1997 — Latinism Reversible (TOKUMA JAPAN COMMUNICATIONS)
  • 1998 — "angels rondo" MUSIC for TAKAYUKI TERAKADO EXHIBITION (TERAPIKA RECORDS)
  • 1999 — Glam Exotica ! (BEAMS RECORDS)
  • 2000 — Mondo Erotica ! (BEAMS RECORDS)
  • 2000 — Innocent Bossa in the mirror (BEAMS RECORDS/CONSIPIO RECORDS)
  • 2007 — Stolen from strangers (drApe/VIDEOARTS)
  • 2010 — Sublime&JUN MIYAKE / LUDIC (YELLOWBIRD)
  • 2013 — Lost Memory Theatre act-1 / (drApe/P-VINE, enja-yellowbird)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jun Miyake devient l'égérie des Galeries Lafayette », Challenges.fr,‎ 9 février 2009 (consulté le 23 février 2009)
  2. « Jun Miyake: "Stolen from strangers" », Hessischer Rundfunk,‎ 27 octobre 2008 (consulté le 2009-02-23)
  3. « 'Pina' Aims for an Unprecedented Double-Play at Oscars », TheWrap.com (consulté le 2012-01-20)

Liens externes[modifier | modifier le code]