Apatosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Apatosaurus, les apatosaures (en latin « lézard trompeur »), est un genre de dinosaures herbivores sauropodes de la famille des diplodocidés ayant vécu en Amérique du Nord vers la fin du Jurassique, entre 156 et 150 millions d'années avant notre ère.

Apatosaure et brontosaure[modifier | modifier le code]

L'apatosaure est encore populairement identifié par erreur comme brontosaure ou Brontosaurus (du grec signifiant littéralement « lézard tonnerre »).

La confusion vient du fait que le paléontologue américain Othniel Charles Marsh qui a découvert les premiers fossiles leur a attribué le nom Apatosaurus en 1877 mais, deux ans après cette découverte, Marsh découvrit les restes d'un autre individu, un juvénile, qu'il n'identifia pas comme appartenant au même genre et qu'il nomma Brontosaurus. En 1903, un autre paléontologue américain, Elmer Samuel Riggs, réétudia les restes des deux spécimens et conclut qu'en réalité ils devaient être rangés dans le même genre. Le genre Apatosaurus ayant été nommé en premier, c'est à ce terme qu'il fallut donner la priorité, en laissant Brontosaurus comme un synonyme[1]. De plus, lors de ces découvertes, aucun crâne de l'animal ne fut retrouvé et pendant longtemps un crâne de Camarasaurus lui fut erronément attribué[2].

Néanmoins, le terme de brontosaure est resté formellement dans les annales de paléontologie jusque dans les années 1970.

Description générale[modifier | modifier le code]

L'apatosaure est célèbre pour sa longue colonne vertébrale ; sa queue effilée comptait 82 os ; il mesurait 21 mètres de long, 8 mètres de haut et pesait 30 tonnes. Il figure parmi les animaux les plus imposants que la Terre ait jamais portés, avec les autres grands sauropodes, comme le diplodocus ou le brachiosaure. Il se différencie notamment du diplodocus par ses cervicales et des membres plus grands et plus robustes.

Une hypothèse ayant remporté un certain succès auprès des savants veut que lorsqu'un prédateur l'attaquait, l'apatosaure se servait de sa queue comme d'un fouet pour donner de grands coups. Il lui arrivait aussi de se lever sur ses pattes arrière pour repousser l'ennemi. Cependant, malgré sa taille imposante, l'apatosaure devait être un dinosaure pacifique.

Une autre hypothèse très répandue laisse à supposer que les apatosaures se déplaçaient en troupeaux, broutant la cime des arbres et mangeant également des fougères. Pour pouvoir entretenir leur organisme, ils devaient en ingurgiter de grandes quantités. Tout comme les autres sauropodes, ils avalait des gastrolithes pour digérer.

Comme pour la plupart des sauropodes la position des narines sur sa tête suscite débat. Elles étaient peut-être placées très haut sur la tête, à proximité des ouvertures même dans le crâne, pour ne pas être gêné quand il mangeait.

Représentation ancienne d'un "brontosaure"

Les différentes espèces[modifier | modifier le code]

Inventaire des fossiles retrouvés[modifier | modifier le code]

Des fossiles de ce dinosaure ont été trouvés en relativement grande quantité (une douzaine de squelettes) en Amérique du Nord : aux États-Unis à Nine Mile Quarry et Bone Cabin Quarry au Wyoming, et sur des sites du Colorado, de l'Oklahoma, de l'Utah et également dans le nord du Mexique ; ce sont :

  • A. ajax: YPM 1860, 1861, 1840, 4676 - AMNH 460 - NSMT-PV 20375
  • A. excelsus: YPM 1980, 1981
  • A. louisae: CMNH 3018, 3378, 11162 - LACM 52844
  • A. minimus: AMNH 675

L'apatosaure dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dessins animés[modifier | modifier le code]

  • Dans la série de dessins animés le Petit Dinosaure, Petit-Pied, le héros, est un jeune apatosaure.
  • Dans Dinosaur King on peut voir un apatosaure vers la toute fin de la série ; l'apatosaure en question s'appelle Brontikins.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elmer Riggs, « Structure and Relationships of Opisthocoelian Dinosaurs. Part I, Apatosaurus Marsh », Publications of the Field Columbian Museum, vol. Geological Series, no 2,‎ 1903, p. 165–196 (lire en ligne)
  2. http://www.jstor.org/stable/1303324