Nigersaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nigersaurus (Sereno, 1999) est un genre de dinosaure, appartenant à l'ordre des saurischiens, au sous-ordre des sauropodomorphes et à la famille des rebbachisauridés. Il a vécu durant le milieu du Crétacé, de 119 à 99 millions d'années environ, pendant l'Albien et l'Aptien[réf. nécessaire].

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Nigersaurus » signifie « lézard du Niger », en référence au pays où il a été découvert.

Description[modifier | modifier le code]

Squelette de Nigersaurus taqueti

Ce dinosaure herbivore avait une tête en forme de brosse d'aspirateur et il possédait 600 dents en forme de clou. Une aussi grand quantité de dents est unique chez les sauropodes et n'avait auparavant été découverte que chez des hadrosaures ou des ceratopsidés[réf. nécessaire].

Comme les autres sauropodes du Gondwana il avait un cou plus court que ceux de la Laurasie, comme Diplodocus. En dépit de cela Nigersaurus atteignait quand même 9 m de long. Mais cette longueur en fait l'un des plus petits Rebbachisauridés[réf. nécessaire].

Nigersaurus ne pouvait pas lever la tête au-dessus du sol à cause de ses os trop fins et légers, et, il semble, devait se nourrir comme les vaches actuelles[réf. nécessaire].

Nigersaurus taqueti skull.jpg

Découverte[modifier | modifier le code]

Le Nigersaurus était l'une des espèces les plus répandues dans la faune riche de la Formation d'Elrhaz, Gadoufaoua, au Niger. Depuis 1994, des expéditions sur ce site du nord-est du Niger ont été organisées par le paléontologue Paul Sereno et des collègues, permettant notamment la découverte de squelettes partiels de ce nouveau Diplodocidé[réf. nécessaire].

Son nom d'espèce fait référence au paléontologue français Philippe Taquet qui a travaillé dans ce gisement et a découvert les squelettes d'Ouranosaure et de Lurdusaurus en 1966[1].

Bien que le Nigersaurus soit un dinosaure commun, il était peu connu, dû au fait que les restes fossilisés ont été retrouvés désarticulés. En 2007, Sereno et Jeffrey A. Wilson ont procédé à la description scientifique du crâne et des adaptations alimentaires de l'animal[réf. nécessaire].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Taquet, P. (1976). "Géologie et paléontologie du gisement de Gadoufaoua. (Aptien du Niger)". Cahiers de paléontologie, Paris, 191 pp.
  • SERENO Paul C. et al., 1999: Cretaceous Sauropods from the Sahara and the Uneven Rate of Skeletal Evolution Among Dinosaurs. Science: vol.286 (12/11/1999): p. 1342-1347 Lire en ligne
  • SERENO Paul C. et al., 2007: Structural Extremes in a Cretaceous Dinosaur. PLoS One: 21 novembre 2007, article no 1230: p. 1-9 Lire en ligne
  • John Updike, « Dinosaures extrêmes », National Geographic, no 99,‎ Décembre 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Taquet, P. L'empreinte des Dinosaures ISBN 2-7381-0918-7