Kaatedocus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kaatedocus est un genre éteint de dinosaure sauropode du Jurassique supérieur retrouvé dans le nord du Wyoming, aux États-Unis. La seule espèce connue, l'espèce type, Kaatedocus siberi, a été décrite par Emanuel Tschopp et Octávio Mateus (en) en 2012[1]. Elle est basée sur des fossiles retrouvés dans la formation de Morrison.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1934, une équipe du Muséum américain d'histoire naturelle (AMNH), menée par Barnum Brown et financée par la Sinclair Oil Corporation, découvre environ trois mille os de sauropodes des terres du ranch de Barker Howe, près de Shell (Wyoming) (en). Récupérés et non décrits, la plupart d'entre-eux seront perdus lors d'un incendie à l'AMNH au cours des années 1940. D'autres, mal entreposés, pourrissent et sont jetés au cours des années 1960. Environ 10 % subsistent et sont associés au Barosaurus.

En 1989, le site est rouvert par Hans-Jakob Siber, le fondateur du Musée de dinosaures d'Aathal (en). Son équipe retrouvera 450 os supplémentaires, qui sont récupérés par le musée.

Les fouilles permettent de retrouver, notamment, un cou exceptionnellement complet. Il est le sujet de plusieurs études[2],[3],[4]. Ces dernières indiquent que ce dernier n'appartient pas au Barosaurus mais à une nouvelle espèce. Cette dernière est nommée Kaatedocus siberi par le paléontologue suisse Emanuel Tschopp et son collègue portugais Octávio Mateus. Le nom générique fait référence au Diplodocus diminutif ~kaate en crow. Le nom spécifique a été donné en l'honneur de Siber[1].

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kaatedocus » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b DOI:10.1080/14772019.2012.746589
    Cette citation sera générée dans quelques minutes. Vous pouvez sauter la queue ou la compléter à la main
  2. (en) D. Schwarz, C. A. Meyer, E. H. Lehmann, P. Vontobel et G. Bongartz, « Testing Neutron tomography in comparison with X-ray computed tomography as a technique for the investigation of the internal structure of sauropod vertebrae and ribs », Palaeontologia Electronica, vol. 8, no 2,‎ 2005, p. 1-11
  3. (en) A. Christian et G. Dzemski, Biology of the sauropod dinosaurs : Understanding the life of giants, Bloomington, Indiana University Press,‎ 2011, « Neck posture in sauropods »
  4. (en) Emanuel Tschopp & Gordon Dzemski, « 3-Dimensional Reproduction Techniques to Preserve and Spread Paleontological Material – a Case Study with a Diplodocid Sauropod Neck », Journal of Paleontological Techniques, vol. 10,‎ 2012