Condorman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Condorman

Réalisation Charles Jarrott
Scénario Mickey Rose et Marc Stirdivant
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie, Espionnage
Sortie 1981
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Condorman est un film américain réalisé par Charles Jarrott et sorti en 1981.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Woody, un dessinateur américain, travaille à Paris où il imagine les aventures du super-héros Condorman, non sans s'assurer auparavant que les exploits de son personnage sont réalistes. Il n'hésite ainsi pas à se jeter du haut de la tour Eiffel avec le costume de Condorman avant de finir son vol dans la Seine.

Lorsque son ami Harry, qui travaille pour la CIA, doit engager un civil américain pour livrer des documents à Istanbul, il fait appel à Woody. Celui-ci accepte et accomplit sa mission avec brio en se faisant passer pour un agent secret opérant sous le nom de « Condorman ». Il fait à cette occasion la connaissance de la belle Natalia, une espionne russe, qui révèle bientôt l'existence de Condorman au KGB.

De retour à Paris, Woody est chargé d'une nouvelle mission : aider un agent russe à passer à l'Ouest. Il refuse d'abord, par crainte du danger, avant de se raviser lorsqu'il apprend que l'agent n'est autre que Natalia.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Robert Sheckley au milieu des années 90

L'histoire est vaguement inspirée du roman L'Espion du dimanche (The Game of X) de l'auteur de science-fiction américain Robert Sheckley, publié en 1965. Dans le roman de Sheckley (qui pour une fois quitte le domaine de la science-fiction), le héros est un homme ordinaire qui est confondu avec un espion d'une agence ultra-secrète et se trouve entraîné dans de folles aventures d'où il réchappe toujours par chance. Il doit notamment, comme dans le film, aider un agent communiste à passer à l'Ouest.

Le film est proche de l'univers des James Bond : espions, tueurs, courses-poursuites, voyages, gagdets ... Jean-Pierre Dionnet écrira d'ailleurs à l'époque dans Métal hurlant que Barbara Carrera, qui interprète Natalia, ferait une excellente James Bond girl, ce qui sera justement le cas en 1983 dans Jamais plus jamais aux côtés de Sean Connery[1].

Lorsque Woody idéalise le travail de son ami Harry pour la CIA, ce dernier rétorque que « tout le monde à la CIA ne ressemble pas à Robert Redford ». C'est une allusion au film Les Trois Jours du Condor (1975) dans lequel Robert Redford interprète un agent de la CIA dont le nom de code est « Le Condor ».

Le succès au box-office fut mitigé. En France, le film a néanmoins dépassé le million d'entrées (1 048 130), se classant 41e au Box-office France 1981.

Dans le New York Times du 31 août 1981, John Corry décrit Condorman ainsi : « [C'est] un film d'espionnage qui emprunte un peu à Superman, beaucoup à James Bond, et est destiné à toute la famille. Il est chaste et inoffensif, et offre de nombreux paysages magnifiques et de beaux costumes. »[2]

Bien que le compositeur de la musique du film soit Henry Mancini, le célèbre auteur du thème de La Panthère Rose, aucune bande originale ne fut éditée, ce qui était inhabituel pour une production Disney[3]. Ceci fut corrigé en novembre 2012 avec la sortie de l'intégralité de la musique par Intrada, au sein de leur collaboration avec Disney.

Le film a fait l'objet d'une novélisation par Joe Claro en 1981 (ISBN 0-590-72157-7). Le roman est illustré de 21 photographies noir et blanc et 3 photographies couleur[3].

Clin d'œil[modifier | modifier le code]

La première scène du film Kick-Ass (2010) est un clin d'œil à Condorman. Alors que dans Condorman le héros se jette du haut de la tour Eiffel, dans ce film, l'apprenti super-héros se jette du haut d'un gratte-ciel[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bande dessinée et cinéma

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]