Thomas Boleyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boleyn.
Thomas Boleyn dessiné par Hans Holbein

Thomas Boleyn (né vers 1477, mort le 12 mars 1539), 1er comte de Wiltshire et d'Ormonde, est un diplomate et politicien anglais. Il est aussi le père d'Anne Boleyn, la deuxième épouse d'Henri VIII et le grand-père maternel de la reine Élisabeth Ire. Il est né et décédé à la demeure familiale, le château d'Hever dans le Kent.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils de William Boleyn of Blickling († 1505) et de Margaret Butler (1465-1540). Son grand-père paternel Geoffrey Boleyn († 1471) a servi comme Lord-maire de Londres en 1457-1458[1]. Sa grand-mère paternelle Anne Hoo (v. 1425-1484) est la fille de Thomas, 1er baron Hoo et Hastings et Elizabeth Wychingham. Son grand-père maternel est Thomas Butler, 7e comte d'Ormonde (v. 1424-1515). Sa grand-mère maternelle, Anne Hankford est elle-même la petite-fille de John Montacute, 3e comte de Salisbury.

Thomas épouse Lady Elizabeth Howard, fille de Thomas Howard, 2e duc de Norfolk.

Carrière diplomatique[modifier | modifier le code]

Grâce aux multiples contacts de sa famille étendue, il devient l'un des diplomates les plus en vue d'Henri VIII. Ses missions les plus connues sont :

Par la suite, il sacrifie des membres de sa propre famille afin de se voir accorder des faveurs de la part du roi. Il reçoit des honneurs lorsqu'il laisse le roi badiner avec sa fille aînée Mary, et ensuite lorsque sa deuxième fille, Anne épouse le roi. L'ambition de Boleyn est tellement considérable que certaines rumeurs affirment qu'il aurait laissé sa propre femme être la maîtresse du roi ; les historiens modernes ont cependant réfuté ces rumeurs.

Thomas Boleyn est nommé vicomte de Rochford en 1525, puis comte de Wiltshire dans la pairie d'Angleterre et comte d'Ormonde dans la pairie d'Irlande, le 8 décembre 1529. Tout ceci est probablement dû au fait qu'Anne entretenait une relation privilégiée avec le roi. Son fils étant décédé avant lui, tous ces titres s'éteignirent à sa mort.

Selon la télésérie The Tudors, Thomas Boleyn consent au « meurtre judiciaire » de sa fille Anne et de son fils George lorsque le roi veut se débarrasser d'Anne en faveur de Jeanne Seymour.

Titres[modifier | modifier le code]

Sir Thomas est nommé « vicomte Rochford » le 16 juin 1525 par le roi Henri VIII. Le titre vient du nom de leur propriété dans l'Essex. En 1529, Thomas est promu de nouveau lorsque le roi le nomme comte de Wiltshire. La même année, il hérite de la fortune et des titres de ses ancêtres du côté maternel, les comtes d'Ormonde. Après l'obtention de ce titre, le titre de vicomte de Rochford passe à son fils unique George.

En 1542, la veuve de Georges, Jane Parker est exécutée à son tour pour le rôle qu'elle a tenu dans la déchéance de la reine Catherine Howard.

Il a été nommé Chevalier de la Jarretière[2].

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Thomas épousa Lady Elizabeth Howard, fille de Thomas Howard, 2e duc de Norfolk. Ils ont eu au moins 5 enfants :

  1. Mary Boleyn (v. 1499-19 juillet 1543)[3] ;
  2. Anne Boleyn (v. 1501/150719 mai 1536), deuxième épouse du roi Henri VIII ;
  3. George Boleyn (v. 150417 mai 1536), vicomte de Rochford ;
  4. Thomas Boleyn. Probablement décédé très jeune ;
  5. Henry Boleyn. Probablement décédé très jeune ;
  6. Elizabeth Boleyn. Probablement décédée très jeune

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Ives, The Life and Death of Anne Boleyn p.3
  2. (en) Douglas Richardson, Plantagenet Ancestry: A Study in Colonial and Medieval Families, Baltimore, Genealogical Publishing Com,‎ 2004 (ISBN 978-0-8063-1750-2, OCLC 55848314, LCCN 2004104299), p. 180
  3. Les auteurs du site Threads' et les livres prouvent que Mary était la sœur aînée : Le petit-fils de Mary Lord Hundson a demandé d'avoir le titre comte d'Ormonde, et ce dernier aurait appartenu à Élisabeth Ire si Anne avait été l'ainée.[réf. nécessaire]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) [1] Généalogie de la famille Boleyn