Visa pour l'image

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Visa pour l'image - Perpignan
Type Photojournalisme
Pays Drapeau de la France France
Localisation Perpignan
Date de la première édition 1989
Fréquentation 300 000 visiteurs
Prix d'entrée Gratuit pour l'ensemble des expositions et les 6 soirées de projections
Site web www.visapourlimage.com

Visa pour l'image est un festival international de photojournalisme créé en 1989, par Roger Thérond le directeur de la rédaction de Paris-Match. Il en avait confié l'organisation à Michel Decron, directeur du journal Photo du groupe Filipacchi. A l'origine, Roger Thérond avait envisagé que le Festival se tienne à Séte, sa ville natale. Mais la ville de Perpignan et son maire Paul Alduy qui cherchait une idée culturelle pour sa ville en dehors du culte de Dali, se prononça rapidement. Roger connaissait et aimait Perpignan pour y avoir fait ses études. Lors dès 10 premières éditions du Festival, Roger Thérond ne manquera jamais le déjeuner de Paris-Match qu'il tenait au "Chiringuito" de Serge et Odile Kroutoff sur la plage de Torreilles.

Repris par Jf Leroy, VISA se déroule chaque année dans toute la ville de Perpignan, de fin août à mi-septembre pour une durée de 15 jours, plus une 3e semaine réservée aux scolaires.

Il s'agit du principal et plus important festival de photojournalisme au monde[réf. nécessaire].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Durant la 1re semaine professionnelle :

  • chaque soir, du lundi au samedi, les soirées de projections décryptent l’actualité de l’année. Elles développent différents sujets et points de vue liés aux faits de société, aux conflits (ceux dont on parle et ceux que l’on tait), aux différents constats de l’état du Monde. Visa pour l’Image propose aussi des « rétros », retour sur des faits ou des personnalités majeurs de l’Histoire, ainsi que des vidéolivres, dans lesquels des auteurs présentent leur ouvrage. Les différents prix Visa pour l’Image sont également remis lors de ces soirées. Elles sont présentées dans le cadre médiéval du cloître du Campo Santo et sur la Place de la République.
  • Colloques, rencontres, table rondes, projections de documentaires, dédicaces.
  • Des visites d’expositions commentées par les photographes.
  • Les professionnels se rencontrent au Palais des Congrès, où sont installées des agences et de grandes marques de la technologie photographique. L’ANI (Association Nationale des Iconographes) reçoit, oriente et conseille des photographes.

Visa pour l’image - Perpignan remet de nombreux prix : 6 Visa d’or, créés par Arthus Bertrand, récompensent les meilleurs reportages réalisés durant l’année écoulée :

  • Le Visa d’or News, doté de 8 000 euros par Paris Match
  • Le Visa d’or Magazine, doté de 8 000 euros par la Région Languedoc-Roussillon
  • Le Visa d’or de la Presse Quotidienne Internationale, doté de 8 000 euros par la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée
  • Le Visa d’or France 24-RFI du Webdocumentaire, doté de 8 000 euros par France24-RFI
  • Le Visa d’or Humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), doté de 8 000 euros par le CICR
  • Le Visa d’or d’honneur du Figaro Magazine, doté de 8 000 euros par le Figaro Magazine

Autres prix remis lors du festival :

  • Prix Canon de la femme photojournaliste, soutenu par le magazine Elle, doté de 8 000 euros par Canon
  • Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik, doté de 8 000 euros par la Ville de Perpignan
  • Prix Pierre et Alexandra Boulat, doté de 8 000 euros par la Scam
  • Prix ANI-PixPalace, doté de 5 000 euros par PixPalace ; à partir de 2017, ce prix s'appelle le Prix ANI-Pixtrakk[1]
  • Getty Images Grants for Editorial Photography : 5 bourses dotées par Getty
  • Le Prix Camille Lepage, doté de 8 000 euros par l'Association "Camille Lepage - On est ensemble"
  • Prix Photo - Fondation Yves Rocher, doté de 8 000 euros par la Fondation Yves Rocher

Transmission pour l’Image : 3 jours d’échanges et de rencontres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'association de Paris Match, Photo et d'autres partenaires (comme le groupe Hachette Filipacchi) ont progressivement décidé le ministère de la Culture et de la Communication, des partenaires locaux, mais aussi le partenaire historique Canon à soutenir cet événement. Des laboratoires photographiques sont également partenaires de l'événement : Central Color, Dupon et e-Center.

Lauréats[modifier | modifier le code]

2015[2] 27e Edition

  • Visa d’or de la Presse Quotidienne soutenu par La Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée : Daniel Berehulak / The New York Times (USA) : l’épidémie de Ebola
  • Visa d’or Magazine soutenu par la Région Languedoc-Roussillon : Daniel Berehulak / The New York Times / Getty Images Reportage : l’épidémie de Ebola
  • Visa d’or News soutenu par Paris Match : Bülent Kiliç / AFP : réfugiés syriens à la frontière turque.
  • Visa d’or humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR)  : Diana Zeyneb Alhindawi : Viols : procès de Minova
  • Visa d’or du webdocumentaire soutenu par RFI et France 24 : Sarcellopolis de Sébastien Daycard-Heid, coréalisé avec  Bertrand Dévé et produit par François Cusset (Yes Sir Films)
  • Visa d’or d’honneur du Figaro Magazine : Pascal Maitre
  • Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik 2015 : Edouard Elias / Getty Images Reportage : La Légion étrangère en République centrafricaine
  • Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2015 soutenu par le magazine ELLE : Anastasia Rudenko : projet sur les malades mentaux en Russie
  • Prix ANI – PixPalace : Andres Kudacki / AP : Espagne : crise nationale du logement et expulsions
  • Getty Images Grants for Editorial Photography : Javier Arcenillas ; Souvid Datta ; Matt Eich ; Salvatore Esposito et Mojgan Ghanbari
  • Prix Pierre et Alexandra Boulat soutenu par la Scam : Alfonso Moral / Cosmos : projet sur le quotidien et les tensions religieuses dans la ville de Tripoli, Liban, divisée entre les communautés sunnite et alaouite.
  • Prix Photo – Fondation Yves Rocher : Lianne Milton : projet sur la sécheresse au Brésil
  • Prix Camille Lepage 2015 : Romain Laurendeau / Hans Lucas, projet de reportage sur la jeunesse algérienne.

2014[2] 26e Edition

  • Visa d’or de la Presse Quotidienne :Helsingin Sanoat (Finlande) Meeri Koutaniemi pour son travail sur les mutilations génitales féminines au Kenya
  • Visa d’or Magazine : Guillaume Herbaut / institute pour son travail sur l'Ukraine: de Maïdan au Donbass
  • Visa d’or News : Tyler Hicks/ The New York Times pour son travail sur le massacre au centre commercial Westgate de Nairobi (Kenya)
  • Visa d’or humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR):William Daniels / Panos pictures pour son travail sur la crise humanitaire en Centrafrique
  • Visa d’or FRANCE 24-RFI du webdocumentaire: Le Grand Incendie de Samuel Bollendorff & Olivia Colo
  • Visa d’or d’honneur du Figaro Magazine: Eugène Richards
  • Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik : Maxim Dondyuck pour son travail sur les récents événements en Ukraine
  • Prix Canon de la Femme Photojournaliste: Viviane Dalles/ Signatures pour son projet de reportage sur les mères adolescentes en Thiérache
  • Prix ANI - PixPalace: Frederick Buyck: Jesus,Make-up & Football
  • Prix Pierre et Alexandra Boulat: Kosuke Okahara Drogues en Colombie

2013[2]

  • Visa d’or de la Presse Quotidienne : Niklas Meltio / Helsingin Sanomat : Syrie
  • Visa d’or Magazine : Noriko Hayashi / Panos Pictures - Réa : Le mariage au Kirghizistan : une institution pas très sainte
  • Visa d’or News : Laurent Van der Stockt / Reportage by Getty Images pour Le Monde : Syrie
  • Visa d’or humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) Sebastiano Tomada / Sipa Press : Alep (Syrie), situation des blessés, difficultés d’accès aux soins et précarité des structures de secours.
  • Visa d’or FRANCE 24-RFI du webdocumentaire 2013 : Isabelle Fougère et Miquel Dewever-Plana / Agence VU : Alma, une enfant de la Violence.
  • Visa d’or d’honneur du Figaro Magazine Don McCullin / Contact Press Images
  • Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik 2013 Sara Lewkowicz / Reportage by Getty Images : Shane et Maggie : portrait d’une violence domestique
  • Prix Canon de la Femme Photojournaliste Décerné par l’Association des femmes journalistes (AFJ) : Mary F. Calvert / Zuma Press : projet sur les violences sexuelles au sein de l’armée américaine.
  • Prix ANI - PixPalace Paolo Marchetti : Cité Soleil, Haïti. Getty Images Grants for Editorial Photography Matt Eich : Péché et Salut dans le quartier de Baptist Town Marco Gualazzini / LUZphoto : M23 - Le Kivu, RDC, région en état de siège Samuel James / Cosmos : Le Pétrole au Nigeria Eugene Richards : War is Personal Tomas Van Houtryve / VII : Corée du Nord
  • Prix Pierre et Alexandra Boulat Arnau Bach : projet sur les banlieues marseillaises.

2012[3]

  • Visa d’or News : Éric Bouvet pour Le Figaro Magazine - Bab al-Azizia, la fin.
  • Visa d’or Magazine : Stephanie Sinclair / VII pour National Geographic Magazine - Ces petites filles que l'on marie.
  • Visa d’or Presse Quotidienne : Tomas Munita pour The New York Times magazine (USA)
  • Visa d’or Humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) : Mani pour Le Monde - Syrie, dans Homs
  • Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik : Sebastián Liste / Reportage by Getty Images - Urban Quilombo
  • Prix Canon de Femme Photojournaliste 2012 : Sarah Caron - Les femmes paschtounes au Pakistan
  • Prix France 24 / RFI du Webdocumentaire : « Défense d’Afficher » par Sidonie Garnier, François Le Gall et Jeanne Thibord
  • Prix ANI-Pixpalace 2012 : Misha Friedman - Tuberculose en Ouzbékistan, en Ukraine et en Russie.
  • Getty Images Grants for Editorial Photography : Bharat Choudhary (Le silence des autres), Sebastián Liste / Reportage by Getty Images (Le Far West brésilien), Kosuke Okahara (Fragments / Fukushima), Paolo Marchetti (Fever – Le réveil d’un fascisme européen).
  • Prix Pierre et Alexandra Boulat : Maciek Nabrdalik / VII - Les migrations économiques en Europe.

Années 2010[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

Angela Ponce Romero, Darcy Padilla, Rafael Yaghobzadeh, Ferhat Bouda, Laurent Van der Stockt, Alvaro Canovas, Lorenzo Meloni, Meridith Kohut, Amy Toesing, Isadora Kosofsky, Daniel Berehulak, Marco Longari, Stephen Dock, Renée C. Byer, Zohra Bensemra, Sarah Caron, Larry Towell, Stanley Greene, David Douglas Duncan, Emanuele Scorcelletti, Vlad Sokhin, Lu Guang, Michael Nichols, Ed Kashi

2016[modifier | modifier le code]

Niels Ackermann, Claire Allard, Juan Arredondo, Peter Bauza, Yannis Behrakis, Valerio Bispuri, Felipe Dana, Marie Dorigny, Laurence Geai , David Guttenfelder, Yuri Kozyrev, Frédéric Lafargue, Catalina Martin-Chico, Aris Messinis, Dominic Nahr, Frédéric Noy / Cosmos, Daily Press, Andrew Quilty, Marc Ribaud, Anastasia Rudenko, Brent Stirton, World Press Photo

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :