Pierre Boulat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Boulat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
NemoursVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Pierre Boulat (né le et mort le à Nemours) est un photographe, photojournaliste et reporter français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Boulat fut un collaborateur photographique des revues internationales comme Elle, Paris-Match, Life, National Geographic et People.

Après ses études à l'école de Vaugirard, pour échapper au travail obligatoire en Allemagne, il passe en zone libre et se trouve à Vichy au service photo du gouvernement[1].

Il débuta sa carrière en 1945 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans le journal Samedi Soir.

Il fut le premier journaliste occidental à entrer en URSS en 1955[2].

Pierre Boulat a photographié durant les années 1950 et 1960, l'actualité mondiale, la vie parisienne, le monde politique et les artistes de cinéma.

En 1973, il devint un photographe indépendant.

Il était le père d'Alexandra Boulat, photojournaliste et reporter, ainsi que le mari d'Annie Boulat, fondatrice et directrice de l'Agence Cosmos et de l'association Pierre et Alexandra Boulat afin de promouvoir l'œuvre créatrice de son mari et de sa fille.

Une exposition au Petit Palais à Paris, organisée par Reporter sans frontière, a rendu hommage au photographe Pierre Boulat du 9 septembre 2010 au 11 février 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Boulat, Mes années Life, éditions Pierre Boulat/Cosmos Prim, 1997
  • Pierre Boulat, Bonne nuit Pierre, éditions Pierre Boulat/Cosmos Prim, 1997
  • Pierre Boulat et Laurence Bénaïm, Yves Saint-Laurent, naissance d'une légende, éditions La Martinière, 2002
  • 100 photos de Pierre et Alexandra Boulat pour la liberté de la presse[3], éditions Reporters sans frontières [4], 2010
  • Pierre Boulat de Pierre Boulat, éditions Nicolas Chaudun, 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]