Kai Wiedenhöfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kai Wiedenhöfer
Image dans Infobox.
Kai Wiedenhöfer en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Kai Wiedenhöfer (né en 1966 à Villingen-Schwenningen) est un photographe allemand qui vit actuellement à Berlin..

Biographie[modifier | modifier le code]

Kai Wiedenhöfer étudie le photojournalisme à la Folkwang-Hochschule à Essen et la langue arabe à Damas, Syrie.

Il travaille fréquemment pour l'agence Lookat Photos à Zurich, Suisse.

Polémique[modifier | modifier le code]

Le , des militants de la Ligue de défense juive pénètrent en force dans le musée d’art moderne de la ville de Paris qui accueille une exposition de Kai Wiedenhöfer sur Gaza[1] intitulée « Regard sur une terre meurtrie »[2]. Qualifiant l'exposition d'antisémite, ils se livrent à des violences et à des dégradations[3]. Le CRIF avait protesté contre la tenue de cette exposition, estimant que le photographe « ne veut pas simplement montrer des victimes d'opérations de guerre comme il y en a malheureusement dans tous les conflits armés. Il fait œuvre de propagande[1]. »

Pour Nicolas Shahshahani, vice-président de l'association CAPJPO-EuroPalestine :

« […] Les artistes ne doivent pas capituler et fermer leurs gueules. Il faut continuer à l'ouvrir, qu'ils soient Israéliens ou Palestiniens[4]. »

Aux accusations qui lui sont faites Kai Wiedenhöfer déclare :

« M'accuser d'être pro-Hamas ? Mais le Hamas a plutôt cherché à m'empêcher de travailler ! Ils n'aiment pas que l'on puisse rendre compte du mécontentement des habitants de Gaza à leur sujet. D'ailleurs, l'une de ces photos montre une femme qui a perdu une jambe : elle a été victime d'une brouille avec le Hamas, justement[5]. »

Lauréat[modifier | modifier le code]

Kai Wiedenhöfer a reçu des nombreux prix de photographie :

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Book of Destruction, 2009
  • Wall, éditions Steidl, 2007
  • Perfect Peace : The Palestinians from Intifada to Intifada, éditions Steidl, 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Croix, 22 novembre 2010 [1].
  2. Reportage de France3 sur l'exposition.
  3. Médiapart : [2]
  4. Voir sur rue89.com.
  5. Voir sur france24.com.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]