Vallon du Barrada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrada.

Vallon du Barrada
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Commune Pragnères
Coordonnées géographiques 42° 49′ nord, 0° 03′ est[1]

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Vallon du Barrada

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallon du Barrada
Orientation ouest
Longueur 4 km
Type Vallée glaciaire
Écoulement Bat Barrada
Voie d'accès principale D 921

Le vallon du Barrada est un vallon d'orientation est-ouest situé dans les Pyrénées françaises au-dessus de Pragnères dans le département des Hautes-Pyrénées en région Occitanie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom vient du fait que l'extrémité supérieure de ce vallon est fermée et surplombée de barres rocheuses. En effet, après environ quatre kilomètres de long et 700 m de dénivelée depuis Pragnères, le vallon se referme au cirque d'Érès Lits (littéralement « cirque des avalanches ») à 1 600 m.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Le vallon du Barrada est surplombé au nord et au sud par des sommets avoisinant les 2 600 mètres : pic de Cumadières (2 623 m), Soum de Marraut (2 709 m), pic d'Estragna (2 717 m). À l'est, au-delà des barres rocheuses surplombant la vallée, se trouvent plusieurs « 3 000 » du massif du Néouvielle tels que le Turon de Néouvielle (3 035 m) à l'est-nord-est, ainsi que le pic de Bugarret (3 031 m) et le pic Long (3 192 m, plus haut sommet de ce massif) à l'est-sud-est.

En bas, le vallon se termine à 999 m d'altitude en débouchant sur la vallée du gave de Pau directement à Pragnères.

Géologie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une ancienne vallée glaciaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

La vallée est inhabitée, les seules structures sont des granges vers Pragnères. C'est dans ce vallon que furent réintroduits des couples de marmottes, en 1948, par le Docteur Couturier; les marmottes avaient disparu du massif des Pyrénées à la fin du Pléistocène.

La moitié haute de la vallée fait partie du parc national des Pyrénées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : carte IGN à l'échelle 1:25000 sur Géoportail