Vallée de Batsurguère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vallée de Batsurguère
Partie sud
Partie sud
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Communes Aspin-en-Lavedan, Ossen, Omex, Ségus, Viger.
Coordonnées géographiques 43° 04′ 15″ nord, 0° 04′ 34″ ouest[1]

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Vallée de Batsurguère

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée de Batsurguère
Orientation est
Longueur
Type
Écoulement Ruisseau de Lanusse
Voie d'accès principale D 13
65 HP 00 2108.jpg

La vallée de Batsurguère ou Vath Surguèra est une des sept vallées des Pyrénées françaises du Lavedan, partie sud-occidentale de la Bigorre qui appartient actuellement au département des Hautes-Pyrénées, région Occitanie. C'est une petite vallée rive gauche à l'entrée du Lavedan qui regroupe les communes de Ségus, Aspin-en-Lavedan, Ossen, Omex, Viger.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant la vallée Batsurguère au sud-ouest de Lourdes.

La vallée de Batsurguère se nommait en 1429 Batsoriguère, Batsuriguère en 1660, vallée de Batsohigueres (fin XVIIIe siècle, carte de Cassini) et enfin Batsurguère au XIXe siècle.

Vue de la vallée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La vallée de Batsurguère est une des sept vallées des Pyrénées françaises du Lavedan, partie sud-occidentale de la Bigorre qui appartient actuellement au département des Hautes-Pyrénées, région Occitanie.

Situation[modifier | modifier le code]

C'est une vallée pyrénéenne qui bute au nord sur le bassin de Lourdes, coincée à l'est par le gave de Pau, l'estrem de Castèth-lobon, ou plus communément Castelloubon, et la baronnie des Angles, limitrophe au sud avec l'estrem de Sala ou estrèm de Salles, toujours dans le Lavedan et à l'ouest sur la commune de Saint-Pé-de-Bigorre.

Les communes d'Aspin-en-Lavedan, (nommé autrefois Aspin-ez-Angles par une aberration administrative) Omex Ossen, et Ségus sont situées sur une douzaine de kilomètres d’une route unique (rd13), Viger étant quant à lui perché sur les flancs du pic d’Alian, dans le massif du Pibeste.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

De nombreux cours d'eau serpentent dans la vallée de Batsurguère avec pour point commun de se jeter dans le gave de Pau. Sur la commune de Ségus le ruisseau de la Glaire se jette dans le ruisseau Le Boustu et rejoint le ruisseau des Moules sur Omex, le ruisseau de Boun se jette dans le ruisseau Arrieu Long sur la commune d'Ossen. Sur Viger le ruisseau de Buns et le ruisseau de Rivalluns se jettent dans le gave de Pau. Sur Ossen, le ruisseau des Moules se jette dans le ruisseau de Lanusse sur la commune d'Aspin-en-Lavedan et se jette dans le gave de Pau.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Flore des Pyrénées et Faune des Pyrénées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Gascogne et Comté de Bigorre.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La vallée de Batsurguère se caractérisait par une activité avant tout agricole, avec une polyculture traditionnelle à base de pommes de terre et de céréales, en particulier du blé, du maïs, du seigle, de l’orge et du sarrasin.

Ces cultures étaient associées à l’élevage des bovins et des ovins qui, pendant la saison estivale, occupaient les herbages de moyenne altitude, parsemés de granges en bordure de la forêt qui s’élevait jusqu’au sommet des versants et s’étendait vers Saint-Pé-de-Bigorre et vers le massif du Pibeste.

L'histoire humaine de la vallée de Batsurguère est fortement liée aux ressources géologiques. Au fil des siècles la nature du sol a permis l'installation d'ardoisières de taille modeste qui employaient à Ossen et à Ségus des ouvriers tailleurs de pierre et ardoisiers. De nombreux sites dans la vallée attestent de leur présence plus ou moins lointaine. Les plus étonnants étant les carrières de sarcophages du Béout.

Population[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

Les différentes communes de la vallée font partie du canton de Lourdes-1, de l’aire urbaine de Lourdes, de la communauté d'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées et de l’ancienne communauté de communes Batsurguère.

La vallée de Batsurguère (en jaune) dans le Lavedan.

Liste des cinq communes de la vallée.

Commune Population (2016) Superficie (km2) Altitude min. Altitude max. Illustration
Aspin-en-Lavedan 314 24,66 370 622
65 HP 12 3065.jpg
Omex 231 5,53 409 1 133
65 HP 12 4446.jpg
Ossen 229 6,91 430 1 418
65 HP 12 4490.jpg
Ségus 246 10,72 434 1 523
65 HP 12 4812.jpg
Viger 135 3,37 385 1 160
65 HP 12 5025.jpg

Démographie[modifier | modifier le code]

La démographie dans les communes de la vallée est en nette évolution car de nouveaux habitants s’y installent ces dernières années, bénéficiant de la proximité de Lourdes pour les services et de l’isolement et du calme pour le cadre de vie.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les nombreux sentiers de randonnées balisés et accessibles à tous permettent de visiter la vallée sur près de 35 km et de gravir le pic du Jer, le pic du Pibeste et autour du pic du Béout.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : cartes IGN sur Géoportail