Vallée d'Ilhéou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ilhéou (homonymie).

Vallée d’Ilhéou
Vallée d'Ilhéou depuis le lac Noir d'Ilhéou
Vallée d'Ilhéou depuis le lac Noir d'Ilhéou
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Commune Cauterets, Estaing
Coordonnées géographiques 42° 52′ 17″ nord, 0° 09′ 15″ ouest[1]

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Vallée d'Ilhéou

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée d'Ilhéou
Orientation nord-est
Longueur 7 km
Type
Écoulement Gave d'Ilhéou
Voie d'accès principale D312

La vallée d'Ilhéou est une vallée située dans la zone centrale des Pyrénées françaises, au-dessus de la ville de Cauterets dans le département des Hautes-Pyrénées en Lavedan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Ilhéou se retrouve dans celui de la commune d'Ilheu en Barousse. Ce nom laisse entendre le gascon ilhà « trouée » ou ilhà, anilhà, arrenilhà « faire l'irrintzina ». Mais Gerhard Rohlfs[2] signale que le lac apparaît dans des documents anciens sous le nom d'Eou, du gascon éũ / éoû « lac » auquel on doit également les noms d', Orédon, Aubert, Aumar, etc.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Orientée sud-ouest–nord-est, la vallée s'étend sur environ 8 km avec une largeur moyenne de 3,5 km.

La vallée d'Ilhéou débouche à l'ouest de la station thermale de Cauterets dont elle héberge le hameau de Cambasque. Elle se situe entre :

Cette vallée est située à l'intérieur du parc national des Pyrénées. En haut de la vallée se trouvent le lac Bleu d'Ilhéou et le lac Noir d'Ilhéou.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La vallée d'Ilhéou est une petite vallée creusée par le gave d'Ilhéou, un affluent gauche du gave de Cauterets.

Accès[modifier | modifier le code]

On y accède par la route de Cambasque (RD312). Un sentier longe le gave jusqu'à la cascade où il est possible de rejoindre :

De là on peut :

  • atteindre le lac du Hourat (2 343 m) d'accès difficile, au pied du pic de Courounalas (2 566 m) ;
  • rejoindre le refuge Wallon dans la vallée du Marcadau par le col de la Haugade (2 311 m) et les aiguilles de Casteth Abarca.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées identifiées grâce à Géoportail
  2. Gerhard Rohlfs, Le Gascon : Études de philologie pyrénéenne, Tübingen; Pau, Verlag Max Niemeyer ; Marrimpouey Jeune, coll. « Beihefte zur Zeitschrift für romanische Philologie », , 2e éd. (1re éd. 1935), 252 p. (ISBN 9783484520257 et 3484520256, OCLC 3345494, lire en ligne).