Réserve naturelle régionale du massif du Pibeste-Aoulhet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle régionale du massif du Pibeste-Aoulhet
Pibeste et Batsurguere depuis Pic du Jer.JPG
Le pic du Pibeste
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
5 110,28 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Administration
SIVU du Massif du Pibeste-Aoulhet
Site web
Localisation sur la carte des Hautes-Pyrénées
voir sur la carte des Hautes-Pyrénées
Green pog.svg
Localisation sur la carte des Pyrénées
voir sur la carte des Pyrénées
Green pog.svg

La réserve naturelle régionale du massif du Pibeste-Aoulhet (RNR241) est une réserve naturelle régionale du massif montagneux des Pyrénées en région Occitanie. Classée en 2012, elle occupe une surface de 5 110 hectares et constitue depuis son classement[2] la plus vaste réserve naturelle régionale de France.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département des Hautes-Pyrénées, sur les communes d'Agos-Vidalos, Omex, Ossen, Ouzous, Saint-Pé-de-Bigorre, Salles, Sère-en-Lavedan, Ségus et Viger. S'étendant entre 400 m et 1 680 m d'altitude, il est constitué des versants de l'Estrem de Salles, du Batsurguère et de saint-Pé-de-Bigorre pour une surface totale de 5 110 ha. Cela en fait la première RNR de France en termes de surface. Des RNN plus vastes existent.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

Un arrêté préfectoral du 7 octobre 1994 créé la réserve naturelle volontaire du Pibeste[3]. Celle-ci est étendue en 2002 jusqu'à atteindre 2 610 ha.

La procédure de classement en RNR est initiée en 2009 et aboutit en 2012.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Le site comprend des estives, des milieux boisés et rupestres. Sa position entre les zones atlantique et méditerranéenne ainsi que les expositions opposées des versants entraîne la présence d'espèces des deux zones[3]. La forêt occupe plus de 50 % du territoire[4].

On rencontre 3 climats sur le site : océanique, montagnard et sub-méditerranéen[5].

Flore[modifier | modifier le code]

La flore compte 850 espèces végétales dont l'Erodium de Manescaut, l'Aspérule hérisée, l'Iris à feuilles de graminées, l'Androsace cylindrica, la Bartsie en épi, le Rossolis à feuilles rondes, le Genêt occidental, l'Ophioglosse des Açores ou le Millepertuis de Burser[3],[6].

Faune[modifier | modifier le code]

On compte sur la réserve naturelle 27 espèces de mammifères dont le Desman, l'Isard, le Mouflon, le Chat forestier, le Blaireau, la Martre et la Genette. Pour les chiroptères, on note la présence du Minioptère de Schreibers, du Murin de Daubenton, des grand et petit Murins, du Rhinolophe euryale, des grand et petit rhinolophes, des Vespertilion à oreilles échancrées et Vespertilion de Natterer[3],[6].

On trouve sur le site 112 espèces d'oiseaux comme le Grand tétras, le Lagopède, les Perdrix grise et rouge, le Pic à dos blanc, le Pic mar, l'Accenteur alpin, le Chocard à bec jaune, le Tichodrome échelette dont 90 sont protégées. Les rapaces comptent 22 espèces dont 18 nicheuses : Gypaète barbu, Circaète Jean-le-blanc, Vautour percnoptère, Vautour fauve, Aigle royal, Aigle botté, Faucon pèlerin[3],[6].

Pour les amphibiens, on peut citer l'Euprocte, l'Alyte accoucheur et la Salamandre. Les reptiles comptent la Coronelle lisse, la Couleuvre à collier et la Couleuvre verte et jaune[3],[6].

Mentionnons également un insecte remarquable, la Rosalie des Alpes[3].

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

À proximité de la ville de Lourdes, le site est sujet à une forte fréquentation. L'accès à la réserve est libre dans le respect de la réglementation. 13 sentiers de randonnée pédestre sillonnent le territoire ainsi qu'un sentier botanique[7].

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par le SIVU du Massif du Pibeste-Aoulhet.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle volontaire a été créée par un arrêté préfectoral du . Le classement en réserve naturelle régionale est intervenu par une délibération du Conseil régional du [3] pour une durée de 10 ans.

Par ailleurs, le site fait partie de ZNIEFF de type 1 et 2 ainsi que de la ZSC FR7300920 « Granquet, Pibeste et Soum d'Ech »[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Massif du Pibeste - Aoulhet (FR9300101) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 7 janvier 2014)
  2. RNF, « Liste des réserves naturelles », sur Réserves Naturelles de France, 2015+ (consulté le 3 avril 2016)
  3. a b c d e f g h et i « Création de la réserve naturelle régionale du Massif du Pibeste-Aoulhet », sur RNF
  4. « Réserve Naturelle Régionale du Pibeste-Aoulhet », sur saintpedebigorre-tourisme.com
  5. « Accueil », sur RNR Massif du Pibeste-Aoulhet
  6. a b c et d « Nos richesses », sur RNR Massif du Pibeste-Aoulhet
  7. « Randonnées », sur RNR Massif du Pibeste-Aoulhet