Union panukrainienne « Patrie »

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Ukraine image illustrant un [[partis politiques <adj>s
Cet article est une ébauche concernant l’Ukraine et un parti politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Union panukrainienne « Patrie » (« Batkivchtchyna »)
(uk) Всеукраїнське об'єднання "Батьківщина"
Image illustrative de l'article Union panukrainienne « Patrie »
Logo officiel
Présentation
Chef Ioulia Tymochenko
Fondation
Siège Kiev, Ukraine
Positionnement Centrisme[1]
Idéologie Conservatisme[2]

Europhilie[2]
Affiliation européenne Parti populaire européen (observateur)
Affiliation internationale Union démocrate internationale (associé)
Couleurs Cramoisi
Site web http://ba.org.ua/
Représentation
Députés
19 / 450

L'Union panukrainienne « Patrie » (Всеукраїнське об'єднання "Батьківщина", Vséoukraïns'ké Ob'yednannia Bat'kivchtchyna en ukrainien) est un parti politique ukrainien, dirigé par Ioulia Tymochenko, fondé le 9 juillet 1999. Le parti était membre du Bloc Ioulia Tymochenko, dont il est la principale composante. Il siège à la Rada depuis les élections législatives de 2002, 2006, 2007, 2012 et 2014. Selon les résultats des élections locales de 2015, le parti « Patrie » a reçu la deuxième place, et donc ainsi doublé son résultat en comparaison avec les élections législatives 2014[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Le parti gagne progressivement à sa cause de nouveaux soutiens au fur et à mesure que la popularité de Ioulia Tymochenko grandit. Il ne se présente jamais en tant que tel aux élections, s'inscrivant systématiquement sur les listes d'union du Bloc Tymochenko. Toutefois, en 2011, la modification de la loi électorale, qui interdit désormais aux alliances de plusieurs partis de se présenter aux élections, entraîne l'abandon de cette stratégie. Alors qu'Ioulia Tymochenko purge une peine de prison pour détournement de fonds publics, « Patrie » se présente sous ses propres couleurs aux élections législatives ukrainiennes de 2012. Préalablement, il reçoit le renfort du Parti politique d'autodéfense populaire, autrefois allié à Notre Ukraine, le parti de l'ancien président Viktor Iouchtchenko, qui fusionne avec « Patrie » en décembre 2011. Plusieurs autres organisations se joignent aux listes du parti en vue des législatives, parmi lesquelles on retrouve le Front pour le changement de l'ancien candidat à l'élection présidentielle ukrainienne de 2010, Arseni Iatseniouk.

Activité parlementaire 2014-2015[modifier | modifier le code]

Le 11 décembre 2014 le Parlement a soutenu l'initiative de Ioulia Timochenko pour licenciement Nadia Savchenko[4].

Le 5 mars 2015 le Parlement a soutenu le projet de loi sur les bénévoles de soutien dans Ukraine[5].

21 avril 2015 Ioulia Timochenko a lancé un groupe de travail pour vérifier les services publics[6].

Élections locales de 2015[modifier | modifier le code]

Lors des élections des membres des conseils locaux du 25 octobre 2015, l'Union panukrainienne « Patrie » se place en deuxième position sur l'ensemble de l'Ukraine en obtenant 8 016 conseillers et 369 chefs de conseils, doublant ainsi ses résultats de 2014[7],[8].

Début 2016, le parti retire son soutien au gouvernement[9].

Idéologie[modifier | modifier le code]

L'Union panukrainienne «Patrie» se définit elle-même comme pro-européenne et milite pour une adhésion à plus ou moins long terme de l'Ukraine à l'Union européenne. Elle est décrite par les analystes comme un parti populiste de centre droit, libéral sur les questions économiques et modérément conservateur sur les questions de société. En 2008, « Patrie » devient membre observateur du Parti populaire européen, qui rassemble les principaux partis de la droite européenne. Lors des élections législatives de 2014, le parti, avec la combattante volontaire du bataillon Aidar, Nadia Savtchenko comme tête de liste dépasse de peu le seuil de 5 % et ne remporte que 18 sièges de députés à la Rada.

23 mai 2016, Union panukrainienne «Patrie» a lancé le site «Justes tarifs», documents de qui expliquent la nécessité d'établir adéquates, les tarifs du gaz pour la population.[10],[11]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année  % Mandats Rang Gouvernement
2012 25,54
102 / 450
2e Opposition (2012-2014), Iatseniouk I (2014)
2014 5,86
19 / 450
6e Iatseniouk II (2014-2016), opposition (depuis 2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ukraine’s political parties at the start of the election campaign » (consulté le 14 mai 2016)
  2. a et b (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe » (consulté le 24 juillet 2015)
  3. « les Candidats membres élus des conseils », sur cvk.gov.ua,‎
  4. (uk) « Верховна рада вимагатиме від Росії звільнити нардепа Надію Савченко », sur 5 канал,‎ (consulté le 26 avril 2016)
  5. Conseil suprême a soutenu les modifications attendues depuis longtemps à la loi sur le volontariat
  6. (uk) « У Раді створили робочу групу з перевірки обгрунтованості комунальних тарифів », sur unn.com.ua,‎ (consulté le 26 avril 2016)
  7. (uk) « Центральна виборча комісія України - WWW відображення ІАС "Місцеві вибори 2015" », sur cvk .gov.ua,‎
  8. (uk) « Комітет виборців підрахував число депутатів від партій у місцевих радах », sur le miroir de la semaine,‎
  9. Pierre Avril, « Deux ans après Maïdan, le chaos politique règne à Kiev », Le Figaro, samedi 2 / dimanche 3 avril 2016. page 5.
  10. « l «Patrie» a lancé le site «Justes tarifs» », sur ba.org.ua,‎
  11. « l EXIGEONS JUSTES TARIFS », sur ba.org.ua,‎