Élections législatives ukrainiennes de 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections législatives ukrainiennes de 2007
Les 450 sièges du Conseil suprême d'Ukraine
Voir et modifier les données sur Wikidata
Viktor Yanukovych 27 April 2010-1.jpeg Parti des régions – Viktor Ianoukovytch
Voix 8 013 895
34,37 %
 +2,2
Sièges obtenus 175  −11
Yulia Tymoshenko 2011.jpg Bloc Ioulia Tymochenko – Ioulia Tymochenko
Voix 7 162 193
30,71 %
 +8,4
Sièges obtenus 156  +27
Vyacheslav Kyrylenko.jpg Notre Ukraine - Autodéfense populaire – Vyacheslav Kyrylenko (en)
Voix 3 301 282
14,15 %
 +0,2
Sièges obtenus 72  −9
Petro Symonenko.jpg Parti communiste d'Ukraine – Petro Symonenko
Voix 1 257 291
5,39 %
 +1,7
Sièges obtenus 27  +6
Ministru prezidents Valdis Dombrovskis tiekas ar Ukrainas Augstākās Radas (parlamenta) priekšsēdētāju Volodimiru Ļitvinu (7447960224).jpg Bloc Lytvyn (en) – Volodymyr Lytvyn
Voix 924 538
3,96 %
 +1,5
Sièges obtenus 20  +20
Carte
Résultats des élections législatives de 2007
Président du parlement
Sortant Élu
Oleksandr Moroz
Parti socialiste d'Ukraine
Arseni Iatseniouk
Notre Ukraine - Autodéfense populaire

Les élections législatives ukrainiennes de 2007 ont lieu le 30 septembre 2007.

Contexte[modifier | modifier le code]

Courant 2005, une dissolution de la Rada, chambre unique du Parlement, par le président Viktor Iouchtchenko, suivie d'élections législatives anticipées remportées par les formations pro-russes, ont entraîné la nomination de Viktor Ianoukovytch, ancien adversaire de Iouchtchenko à l'élection présidentielle et leader du Parti des régions, au poste de Premier ministre. Les graves tensions entre le gouvernement et la présidence que cette situation a engendrées poussent Iouchtchenko à dissoudre à nouveau le Parlement, entraînant l'organisation de nouvelles élections législatives anticipées.

Campagne électorale[modifier | modifier le code]

Le 2 avril 2007, le président Viktor Iouchtchenko dissout la Rada et prévoit des élections législatives anticipées qui doivent se tenir le 24 juin. Le Premier ministre Viktor Ianoukovytch s'y oppose, soutenu par la Rada qui continue à siéger. Début mai, le Président et le Premier ministre s'accordent sur le principe de l'organisation d'élections législatives anticipées[1]. Quelques semaines plus tard, ils concluent un accord qui fixe la date des élections au 30 septembre[2], dans un contexte de forte tension politique où le chef de l'État a pris le contrôle des forces du ministère de l'Intérieur et déployé des unités militaires à Kiev[3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives[4],[5]
Inscrits 37 588 040
Abstentions 14 272 783 37,97 %
Votants 23 315 257 62,03 %
Bulletins enregistrés 23 315 212
Bulletins invalidés 379 658 1,63 %
Suffrages exprimés 22 935 554 98,37 % 450 sièges à pourvoir
Liste Tête de liste Suffrages Pourcentage Sièges acquis Var.
Parti des régions Néant 8 013 895 34,94 %
175 / 450
- 11
Bloc Ioulia Tymochenko Néant 7 162 193 31,23 %
156 / 450
+ 27
Notre Ukraine - Autodéfense populaire Néant 3 301 282 14,39 %
72 / 450
- 9
Parti communiste d'Ukraine Néant 1 257 291 5,48 %
27 / 450
+ 6
Bloc Volodymyr Lytvyn (NBL) Néant 924 538 4,03 %
20 / 450
+ 20
Parti socialiste d'Ukraine Néant 668 234 2,91 %
0 / 450
- 33
Parti socialiste progressiste d'Ukraine Néant 309 008 1,35 %
0 / 450
+/-0
Autres candidats - 661 928 2,89 %
0 / 450
Contre tous - 637 185 2,78 %
0 / 450
Parlement-ukraine-2007.png
Évolution des scores de chaque parti par région
Résultats
percentage of national vote
Swing 2006 to 2007

Les deux formations pro-occidentales, à savoir le Bloc Ioulia Tymochenko, qui effectue une très importante percée par rapport au scrutin précédent, et la formation du président Viktor Iouchtchenko Notre Ukraine - Autodéfense populaire obtiennent donc au total 228 sièges sur 450, soit deux de plus que la majorité absolue. Les résultats au niveau local sont toujours aussi éloquents, les régions de l'Ouest ayant très majoritairement voté pour les partis de la nouvelle majorité, tandis que les régions de l'Est ont au contraire porté une écrasante majorité de leurs voix sur les formations pro-russes, à savoir le Parti des régions et le Parti communiste. Contrairement à ce qui s'était produit lors de l'élection précédente, le Parti socialiste, cette fois-ci, n'atteint pas le seuil des 3 % de suffrages exprimés au niveau national requis pour faire son entrée à la Rada. Le NBL de Lytvyn, formation de centre-droit hostile aux politique menées par Viktor Iouchtchenko et son alliée Ioulia Tymochenko, parvient en revanche à franchir ce seuil et à former un groupe parlementaire restreint de 20 députés, ce qui ne suffira pas à renverser la majorité en faveur des formations pro-russes.

Cartes montrant l'implantation électorale de chaque parti dans les régions
Party of Regions results (34.37%)
Bloc Yulia Tymoshenko results (30.71%
Our Ukraine People’s Self-Defence results (14.15%)
Communist Party of Ukraine results (5.39%)
Bloc Lytvyn Party results (3.96%)
Socialist Party of Ukraine results (2.86%)
Parti arrivé en tête en nombre de voix dans les districts électoraux
Parti arrivé en tête en nombre de voix dans les régions
Résultats par région
Pourcentages de vote dans les régions
Évolution par région
Région Participation PdR BIuT NO PCU BLP PSU
Ukraine 34.4 30.7 14.2 5.4 4.0 2.9
Est 63.8 66.5 7.5 3.4 7.3 2.2 4.9
Oblast de Donetsk 66.0 76.0 4.5 2.0 6.8 1.0 1.3
Oblast de Louhansk 66.3 73.5 5.1 1.7 8.5 2.4 1.3
Oblast de Kharkiv 58.3 49.6 16.4 8.1 8.3 4.6 2.6
Sud 57.0 54.6 13.6 6.5 7.7 4.6 3.4
Crimée (sauf Sébastopol) 55.8 61.0 6.9 8.2 7.6 3.9 1.9
Oblast de Zaporijia 61.4 55.5 14.7 4.7 8.3 5.5 2.3
Oblast de Mykolaïv 57.6 54.4 16.6 5.8 7.2 4.5 1.9
Oblast d'Odessa 54.5 52.2 13.7 6.5 6.2 5.1 7.2
Oblast de Kherson 55.5 43.2 23.1 9.1 9.1 3.7 2.5
Sébastopol 59.7 64.5 5.0 2.3 10.3 2.5 2.7
Centre et Nord 61.4 24.2 40.3 14.0 5.7 5.2 2.3
Centre 60.5 30.6 34.8 11.8 6.4 4.7 2.4
Oblast de Vinnytsia 64.5 12.6 50.0 18.6 5.0 3.1 2.5
Oblast de Dnipropetrovsk 58.9 48.7 20.8 6.2 7.6 5.0 1.3
Oblast de Kirovohrad 57.9 27.0 37.6 11.7 6.4 5.5 2.8
Oblast de Poltava 61.9 24.8 37.9 14.5 6.5 4.9 3.0
Oblast de Tcherkassy 60.1 15.5 47.0 15.3 4.9 4.9 4.3
Nord 62.5 16.7 45.5 16.1 4.9 5.7 2.1
Oblast de Jytomyr 62.5 22.4 37.0 15.1 5.8 8.3 2.5
Oblast de Kiev (sauf Kiev) 61.9 13.0 53.4 15.1 3.0 5.1 2.2
Oblast de Soumy 62.0 15.7 44.5 20.8 5.8 3.3 2.0
Oblast de Tchernihiv 61.8 20.7 41.9 14.9 6.7 4.2 2.9
Kiev 63.5 15.0 46.2 15.8 4.6 6.6 1.6
Ouest 68.4 8.3 48.9 29.1 1.8 3.2 1.6
Oblast de Volhynie 71.0 6.7 57.6 20.0 2.7 4.6 1.9
Oblast de Transcarpatie 52.1 19.8 28.9 31.1 1.8 6.0 3.5
Oblast d'Ivano-Frankivsk 72.6 3.0 50.7 36.8 0.8 1.0 0.8
Oblast de Lviv 73.9 4.2 50.4 36.0 1.0 1.1 0.6
Oblast de Rivne 68.7 10.4 51.0 20.8 2.4 6.1 2.1
Oblast de Ternopil 76.5 3.0 51.6 35.2 0.7 1.6 1.1
Oblast de Khmelnytsky 66.3 14.1 48.2 18.4 4.0 6.6 1.7
Oblast de Tchernivtsi 58.2 16.8 46.2 20.3 2.3 2.5 3.8
Ambassades à l'étranger 6.0 26.5 33.1 25.5 1.6 2.3 1.2


L'après-élection[modifier | modifier le code]

Des électeurs ukrainiens votent pour les élections législatives, dans un bureau de vote.

Forte de la poussée de son bloc au sein de la Chambre, Ioulia Tymochenko, après la confirmation des résultats, s'est portée candidate au poste de Premier ministre. Le 7 décembre, cette candidature est entérinée par le président Iouchtchenko[6]. Tymochenko avait déjà occupé le poste de Premier ministre de février à septembre 2005, également sous Iouchtchenko, avant que celui-ci ne la limoge sept mois après son investiture à la suite d'importantes tensions entre les deux personnalités.

Le 11 décembre 2007, lors du vote d'investiture de Tymochenko par la Rada, celle-ci ne recueille que 225 voix, soit une de moins que la majorité absolue, un député de son bloc ainsi qu'un de Notre Ukraine ne s'étant pas prononcés en faveur de sa nomination à la tête du gouvernement[7]. Les deux groupes pro-occidentaux rejettent immédiatement ce premier résultat en invoquant une défaillance du système électronique, mais un vote organisé plus tard dans la journée, cette fois-ci à main levée, donne le même résultat. Le 18 décembre, un nouveau vote est organisé, au cours duquel 226 députés (tous du Bloc Tymochenko et de Notre Ukraine ; un député pro-occidental s'est abstenu tandis qu'un autre était absent, tous les autres députés ont boycotté le vote) approuvent cette fois la nomination de Tymochenko à la tête du gouvernement[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Accord en Ukraine sur des élections législatives anticipées », Le Point, 4 mai 2007.
  2. Ukraine : accord sur des élections législatives anticipées trouvé, 20 minutes, 27 mai 2007.
  3. « Négociations tendues en Ukraine », Libération, 26 mai 2007.
  4. (en) Résultats des élections législatives ukrainiennes de 2007, sur electionresources.org (consulté le 5 mars 2013)
  5. Les pourcentages diffèrent de la source en ce qu'elle présente ceux en termes des votants, tandis qu'ils sont calculés ici sur base des exprimés.
  6. tempsreel.nouvelobs.com, « Ioulia Timochenko nommée à la tête du gouvernement », 7 décembre 2007.
  7. « Ioulia Timochenko rejetée par le Parlement », lesoir.be,11 décembre 2007.
  8. « Ioulia Timochenko redevient Premier ministre », tdg.ch, 18 décembre 2007.