Cosaques du Kouban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau des cosaques du Kouban

Les Cosaques du Kouban (en russe : Кубанские кaзаки, Koubanskie kаzaki) ou Koubaniens (кубанцы) sont des Cosaques qui vivent dans la région du Kouban, en Russie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cosaques du Kouban, timbre russe, 2010

Bien que vivant dans le nord-ouest du Caucase, les Cosaques du Kouban sont les descendants des Zaporogues, déplacés par Catherine II du bord du Dniepr vers l'estuaire du Danube en 1775, puis, après la guerre russo-turque de 1787-1792, récompensés de leurs services avec les terres du Kouban en 1793 (sous le nom de Cosaques de la mer Noire). Les Cosaques occupaient initialement la région de Taman et la rive droite du fleuve Kouban, mais à partir de 1830 ils s'installent également sur la rive gauche.

La mission des Cosaques, appelés d'abord Cosaques de la mer Noire, était de défendre les marches de l'Empire, contenir les populations adyguéennes et affirmer les prétentions russes sur les territoires pris à l'Empire ottoman.

Cosaque de la ligne, 1862.

Les Cosaques de la ligne et ceux de la mer Noire furent réunis en 1860 dans la région militaire des Cosaques du Kouban (Кубанское казачье войско, Koubanskoïe kazatchie voïsko), qui exista de 1860 à 1918 sous le nom d’oblast du Kouban.

Guerre civile russe[modifier | modifier le code]

Lors de la guerre civile russe, le Kouban fut le théâtre d'affrontements entre les armées blanches et rouges. La république populaire du Kouban s'avéra un allié instable des blancs et disparut après la victoire soviétique. Dans les années qui suivirent, la répression des Cosaques par le nouveau pouvoir fit payer un lourd tribut aux Cosaques du Kouban.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, des troupes de Cosaques du Kouban combattirent tant dans l'Armée rouge que dans la Wehrmacht (sous le commandement du général Andreï Chkouro).

Après la dislocation de l'Union soviétique et les Cosaques du Kouban se reformèrent comme unité paramilitaire. Les Cosaques participèrent à plusieurs conflits armés, en Ossétie du sud, en Abkhazie et en Transnistrie.

Culture[modifier | modifier le code]

Les Cosaques du Kouban combinent dans leur culture des éléments d'origine russo-ukrainienne et des emprunts aux peuples des montagnes voisines. Leur uniforme typique, caftan tcherkesse (tcherkeska) avec dague, chachka et bachlyk, est de style caucasien de même que la danse lezginka, traditionnelle chez les Cosaques du Kouban et les peuples du Caucase septentrional.

Le Chœur des Cosaques du Kouban (Кубанский Казачий Хор) est un célèbre ensemble musical et choral traditionnel qui a fêté en 2012 son 200e anniversaire. Il est actuellement dirigé par Viktor Zakhartchenko[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Site officiel du Chœur des Cosaques du Kouban (actuellement version russe seulement)

Lien externe[modifier | modifier le code]