Krechtchatyk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Khrechtchatyk
KyivCityCenterStreet.jpg
Nom local
(uk) ХрещатикVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Capitale
Raïons
raion de Pechersk (en)
Raïons
Raïon de Chevtchenko (en)
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Rue, lieu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
01001Voir et modifier les données sur Wikidata


Krechtchatyk (ukrainien : Хрещатик ; russe : Крещатик) est la principale rue de la ville de Kiev, en Ukraine.

Longue de 1 200 mètres, elle était appelée « rue Vatslav Vorovsky (en) » entre 1923 et 1937 et « Eichhornstraße » entre 1941 et 1943.

Elle s'étend de la place de l'Europe (nord-est) à la place Bessarabska (sud-ouest). Elle passe par le Maïdan Nézalejnosti.

Histoire[modifier | modifier le code]

Guerre germano-soviétique[modifier | modifier le code]

Le siège de la ville débute en . Khreshchatyk, comme la plupart des rues, est bloquée par des barricades, des "hérissons" métalliques, des sacs de sable et des espaces équipés pour des mitrailleuses anti-aériennes. Dans la nuit du , les troupes soviétiques en retraite font sauter des centrales électriques, des stations d'eau, des usines et des ponts sur le Dniepr. Le soir même, la ville est conquise par les Allemands qui occuperont Kiev pendant 778 jours.

Le , des charges explosives déclenchées par les Soviétiques détruisent la majeure partie des immeubles de Khreshchatyk et du centre-ville. Les incendies qui s'en suivent ne peuvent être contrôlés par les Allemands, les bolcheviks ayant coupé les tuyaux d'alimentation en eau et embarqué les camions de pompiers. Les incendies vont se prolonger pendant plusieurs semaines.

En 1942, la puissance occupante renomme la rue Khreshchatyk en Eichhorn Straße, en l'honneur du général prussien et ancien gouverneur militaire de l'Ukraine Herman von Eichhorn.

Reconstruction[modifier | modifier le code]

En 1943, après la libération de la ville par l'Armée rouge, des travaux commencent pour déblayer les décombres en vue d'une reconstruction.

Un concours pour le projet de restauration de Khreshchatyk est annoncé le , visant la construction de bâtiments administratifs, d'un théâtre et de plusieurs hôtels. Le concours organisé était inhabituel: il comportait une partie ouvertes et une partie fermée. Dans le cadre du concours ouvert, quatre prix sont décernés : un premier de 40 000 roubles, un second de 30 000, un troisième de 20 000 et le quatrième de 10 000 roubles. La partie fermée du concours est réservée à de célèbres architectes soviétiques, chaque lauréat se voyant attribuer 100 000 roubles. À la fin de l'année 1944, 22 projets de reconstruction de la rue principale de Kiev avaient été élaborés : neuf dans le cadre du concours ouvert, onze pour le concours fermé et deux soumis hors concours.

Au deuxième tour du concours, trois groupes d'architectes sont invités à participer, respectivement sous les directions d'Alexander Vlasov, Alexei Taci et Vladimir Zabolotny. Mais Zabolotny, critiqué au niveau gouvernemental pour ne pas utiliser les formes du baroque ukrainien, est finalement écarté du concours.

En 1948, le projet final est confié au groupe d'Alexandre Vlasov. Mais Vlasov étant transféré à Moscou en 1949 pour y être architecte en chef, c'est Anatoly Dobrovolsky qui devient architecte en chef de Kiev. Selon ses plans, Khreshchatyk doit devenir une large voie de circulation dont la distance entre les bâtiments atteint 200 mètres dans certaines sections.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

À l'ère de l'Ukraine indépendante, Khreschatyk devient un lieu incontournable pour les visiteurs venant découvrir la ville. La circulation dans la rue est bloquée les samedis, dimanches et jours fériés et des concerts en plein air s'y déroulent. Le de chaque année, l'avenue accueille un défilé militaire. De juillet à , la place de l'Indépendance est remodelée, plusieurs monuments y sont érigés et le centre commercial souterrain Globus y est ouvert.

Dans le même temps, Khreshchatyk, avec la place de l'Indépendance, devient un lieu de protestations. Ainsi, à l'hiver 2000-2001, des manifestations «l'Ukraine sans Koutchma» ont eu lieu sur le Maidan. En 2004, Khreschatyk et la place de l'Indépendance deviennent le centre de la révolution orange. Les manifestations s'y déroulant de à sont extrêmement dramatiques : Khreshchatyk est barricadée, accueille des tentes et des cuisines de campagne et devient le lieu d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre qui provoquent plus de cent de morts et plusieurs centaines de blessés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :