All Japan Pro Wrestling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec All Japan Women's Pro-Wrestling.
All Japan Pro Wrestling
logo de All Japan Pro Wrestling

Création
Fondateurs Shōhei Baba
Personnages clés Shōhei Baba (1972-1999)
Mitsuharu Misawa (1999-2000)
Motoko Baba (2000-2002)
Keiji Mutō (2002-2011)
Masayuki Uchida (2011-2013)
Nobuo Shiraishi (2013-...)
Siège social Minato, Tōkyō
Drapeau du Japon Japon
Direction Jun Akiyama[1] (2014-...)
Activité Divertissement sportif, puroresu
Site web http://www.all-japan.co.jp/

All Japan Pro Wrestling (AJPW) (全日本プロレス, Zen nihon puroresu?) est une fédération de catch professionnel au Japon, fondée en 1972. C'est l'une des plus populaires fédérations de puroresu.

Créé par Shōhei « Giant » Baba après son départ de la Japan Wrestling Association (en), elle devient populaire grâce à la venue de plusieurs catcheurs américains.

Le style du catch de l'AJPW est le King's road, une variante du shoot wrestling.

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte de la création[modifier | modifier le code]

En 1960, Rikidōzan qui est alors promoteur de la Japan Wrestling Association (en) (JWA) décide d'entraîner Shōhei « Giant » Baba qui est alors un lanceur de baseball car il voit en lui tout comme en Kanji « Antonio » Inoki un possible successeur[2]. Baba débute cette même année avant de partir aux États-Unis avant de revenir en 1963 alors que son maître, qui est alors le catcheur vedette de la JWA, vient de mourir d'une péritonite[2]. Baba et Inoki restent fidèles à la JWA jusqu'en 1972. En 1972, Inoki tente de prendre le contrôle de la JWA avant d'être évincé et de fonder la New Japan Pro Wrestling tandis que Baba lui créé lui aussi sa propre fédération, l'All Japan Pro Wrestling (AJPW)[2].

L'All Japan Pro Wrestling dans les années 1970 (1972-1980)[modifier | modifier le code]

Baba obtient rapidement un accord avec la chaîne de télévision Nippon TV et engage les deux fils de Rikidōzan, Mitsuo et Yoshihiro Momota ainsi que des catcheurs de l'International Wrestling Enterprise (en)[2]. Il pense aussi à l'avenir en recrutant Tomomi « Jumbo » Tsuruta, un lutteur qui vient de participer aux Jeux olympiques d'été de 1972[2]. Le premier spectacle de l'AJPW a lieu le 21 octobre 1972 où Giant Baba et Thunder Sugiyama perdent face à Bruno Sammartino et Terry Funk dans le match phare[2]. Une rivalité entre Baba et Sammartino se met en place[2]. De plus Baba engage The Destroyer, un catcheur masqué américain déjà connu au Japon pour avoir été l'un des adversaires de Rikidōzan

En 1973, l'AJPW met en place la Pacific Wrestling Federation (PWF), le bureau chargé de désigner les champions[2]. C'est Baba qui devient le premier champion poids lourds PWF après une série de dix matchs[3]. La fermeture de la JWA permet à Baba de faire de l'AJPW le territoire japonais de la National Wrestling Alliance (NWA) ce qui permet de faire venir des catcheurs américains et d'utiliser les ceintures de champion international poids-lourds et par équipe de la NWA[2]. En fin d'année, Fritz Von Erich vient en tournée à l'AJPW où il affronte Baba[4].

Ses bonnes relations avec les dirigeants de la NWA ainsi qu'avec Dory Funk, Jr. et Fritz Von Erich permettent de faire venir des américains au Japon avec en contrepartie la venue de catcheurs japonais sur le sol américain[2]. Ce partenariat avec la NWA permet aussi àBaba de remporter à trois reprises le championnat du monde poids lourd de la NWA au cours des tournées au Japon des champions[5].

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, l'All Japan Pro Wrestling noue un partenariat avec l'American Wrestling Association (AWA)[6]. Jumbo Tsuruta devient peu à peu le catcheur vedette de la fédération en remportant le tournoi Champion Carnival en 1980[7]. En 1988, des tensions apparaissent entre l'AJPW et la NWA car le champion du monde poids lourd de la NWA cesse devenir au Japon défendre son titre[8]. La vente de la Mid-Atlantic Championship Wrestling (en), le territoire de la NWA qui gère le championnat du monde poids lourd, à Ted Turner marque la fin du partenariat avec la NWA[8]. Le , Jumbo Tsuruta et Yoshiaki Yatsu (en) unifient le championnat du monde par équipe de la PWF avec le championnat international par équipes de la NWA des Road Warriors pour créer le championnat du monde par équipes AJPW[9]. En 1989, Giant Baba décide d'unifier les trois championnats poids lourd de la AJPW[10]. Jumbo Tsuruta, qui est alors champion international poids lourd de la NWA, est le premier champion Triple Crown après sa victoire sur Stan Hansen, qui est champion poids lourd d'union national de la NWA et champion poids lourd de la PWF, le 18 avril[10].

Les années 1990 et les quatre piliers du paradis[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, Jumbo Tsuruta et Genichiro Tenryu sont les deux catcheurs vedette de la fédération[11]. Cependant Tenryu décide subitement de prendre sa retraite en avant d'aller à Super World of Sports et d'être suivi par d'autres catcheurs[11]. Dans le même temps, Tsuruta contracte une hépatite B en 1992 et Giant Baba se retrouve à devoir mettre en avant de jeunes catcheurs[12],[11]. Il décide tout d'abord de faire confiance en Mitsuharu Misawa qui bat Tsuruta dans un match pour désigner le challenger pour le championnat Triple Crown alors détenu par Stan Hansen[11]. Ce match passe pour une passation de témoin entre Tsuruta, la star des années 1980, et Misawa[11]. Misawa devient champion Triple Crown le après sa victoire face à Stan Hansen[13]. Par la suite Baba met en avant d'autres : Kenta Kobashi, Toshiaki Kawada et Akira Taue et la presse commence à les surnommer les quatre piliers du paradis[14].

Le style pratiqué depuis sa création : le King's Road[modifier | modifier le code]

L'All Japan Pro Wrestling se distingue de la New Japan Pro Wrestling rapidement par un style beaucoup plus proche du catch pratiqué aux États-Unis[15]. Ce style prend le nom de King's Road et est proche de celui de la National Wrestling Alliance dans les années 1970[16]. Giant Baba s'inspire de ce style et y ajoute des spécificités : chaque catcheurs a trois types de prises (des prises basiques, des prises aux impacts plus puissant et des prises de finition) et les rivalités entre les catcheurs s'étendent sur plusieurs années afin de créer une tension dramatique lors des matchs concluants ces rivalités[16].

Les ceintures et tournois[modifier | modifier le code]

Championnat Champion(s) actuel(s) Victoire
AJPW Triple Crown Heavyweight Championship Shuji Ishikawa (1) 21 Mai 2017
AJPW World Tag Team Championship KAI & Kengo Mashimo 21 Mai 2017
AJPW World Junior Heavyweight Championship Hikaru Sato (2) 28 Avril 2017
AJPW All Asia Tag Team Championship Masanobu Fuchi & Atsushi Onita (1) 27 Novembre 2016
Gaora TV Championship Jun Akiyama (1) 12 Mars 2017

AJPW tournoi annuel :

Tournoi Vainqueur(s) Victoire
Champion Carnival Shuji Ishikawa 7 Mai 2017
Junior Battle of Glory Kotaro Suzuki 20 février 2015
Junior Tag Battle of Glory Evolution

(Atsushi Aoki & Hikaru Sato)

23 octobre 2015
Ōdō Tournament Jun Akiyama 26 septembre 2015
World's Strongest Tag Determination League Kento Miyahara & Suwama 6 décembre 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Dark Angelita, « AJPW: Jun Akiyama asume la presidencia de la empresa », sur Superluchas, (consulté le 29 juillet 2016).
  2. a b c d e f g h i et j (en) J.K. McMillen, « The Rise And Fall Of All Japan Pro Wrestling », sur Cageside Seats, (consulté le 28 juillet 2016).
  3. (en) « Historique du championnat poids-lourds de la Pacific Wrestling Federation », sur Wrestling-Titles (consulté le 29 juillet 2016).
  4. (ja) « 新幹線にも負けない「鉄の爪」のオーラ », sur Tokyo Sports,‎ (consulté le 30 juillet 2016).
  5. (en) « NWA World Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 10 décembre 2018)
  6. (en) « All Japan Pro Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 17 mai 2017)
  7. (en) Jesse Collings, « The 50 Greatest Wrestlers Of The Last 50 Years: Who Is #12? », sur Wrestling Inc., (consulté le 17 mai 2017)
  8. a et b (en) John F. Molinaro, « History of All Japan's Triple Crown title » [archive], sur Slam! Wrestling, (consulté le 16 novembre 2017)
  9. (en) Brian Hoops, « DAILY PRO WRESTLING HISTORY (06/10): HARLEY RACE WINS NWA TITLE FROM RIC FLAIR » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 11 décembre 2018)
  10. a et b (en) John F. Molinaro, « History of All Japan's Triple Crown title » [archive], sur Slam! Wrestling, (consulté le 16 novembre 2017)
  11. a b c d et e (en) Ryan Clingman, « Misawa vs. Tsuruta: 25 years ago, the bout that created and defined an era of pro wrestling » [archive], sur Figure Four / Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 7 août 2016).
  12. (en) Dory Funk, Jr., « Funk’s Corner – A Tribute to Jumbo Tsuruta », sur www.insidepulse.com, (consulté le 11 décembre 2018)
  13. (en) Brian Hoops, « DAILY PRO WRESTLING HISTORY (08/22): MANKIND WINS THE WWF TITLE AT SUMMERSLAM 1999 » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 12 décembre 2018)
  14. (en) Alexander Podgorski, « All Japan's Four Pillars of Heaven set the standard » [archive], sur www.slam.canoe.com, (consulté le 12 décembre 2018)
  15. David Legault, « Puroresu/Lucha Libre 101 », sur RDS, (consulté le 30 juillet 2016).
  16. a et b (en) Reece Theberge, « Reece’s Rasslin’ Riffs: A Quick Guide to The Four Pillars of Heaven: Dangerous K », sur pwponderings, (consulté le 30 juillet 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]