Savignac-les-Ormeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Savignac-les-Ormeaux
Savignac-les-Ormeaux
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Ariège
Maire
Mandat
Nicolas Pech
2020-2026
Code postal 09110
Code commune 09283
Démographie
Gentilé Savignacois
Population
municipale
380 hab. (2018 en diminution de 8,43 % par rapport à 2013)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 43′ 50″ nord, 1° 49′ 06″ est
Altitude Min. 665 m
Max. 2 789 m
Superficie 28,31 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Haute-Ariège
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Savignac-les-Ormeaux
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Savignac-les-Ormeaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Savignac-les-Ormeaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Savignac-les-Ormeaux

Savignac-les-Ormeaux est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont les Savignacois et les Savignacoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Pyrénées sur l'Ariège. Le village est à 2 km au nord-ouest d'Ax-les-Thermes, le bourg-centre sur cette partie de la vallée, et à 35 km de la frontière avec l'Andorre.

L'Ariège vue vers l'amont au pont de Savignac.

Hameaux[modifier | modifier le code]

La Capelette, l'Esquiroulet...

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau du Najar se jette dans l'Ariège sur le territoire de la commune. On trouve aussi trois anciennes sablières réaménagées depuis 2015 en étangs pour la pêche et les loisirs.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Savignac-les-Ormeaux[2]
Tignac
(sur 100 m)
Vaychis Ignaux
Perles-et-Castelet Savignac-les-Ormeaux[2] Ax-les-Thermes
Luzenac,
Aston
Mérens-les-Vals

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Savignac-les-Ormeaux est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'hypothèse issue de Sabiniacus (propriété de Sabinius) est mentionnée par l'historiographe Auguste Longnon dans Les noms de lieu de la France, édité en 1920.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le menhir christianisé, au village.

L'occupation du site du village daterait de la Préhistoire, validée par un menhir[7]. Le village aurait été fondé au Ve siècle av. J.-C. par les Italos-celtes puis les Ibères [réf. nécessaire].

Les Maures ont ensuite occupé le village de 730 à 778, puis furent remplacés par les Francs.[réf. nécessaire]

Au Moyen Âge, Savignac faisait partie du comté de Carcassonne, jusqu'en 1034. En 987, le comte Roger Ier de Carcassonne a donné les terres à l'abbaye Saint-Volusien de Foix, a qui va appartenir le village et son château jusqu'à la Révolution. Il reste trace d'une autorisation ultérieure de construction de fortifications donnée par le comte de Foix. Il existait un moulin à Savignac, appartenant à l'abbé de Foix, cité en 1390. Soixante ans plus tard, en 1456, le village fait partie de la châtellenie d'Ax-les-Thermes sous la juridiction du Consulat d'Ax.

En 1811 et 1812, les Espagnols occupant Ax-les-Thermes ont réquisitionné les richesses du village. Toujours au XIXe, un tremblement de terre a eu lieu le 3 octobre 1893 vers une heure du matin et a duré environ six secondes.

En 1937, les brebis d'un éleveur du village ont fait les frais d'une attaque d'ours[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Claude Rouzaud    
mars 2014 En cours Andrée Dubois SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2018, la commune comptait 380 habitants[Note 2], en diminution de 8,43 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340258441447513512484531540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
507502442391404430398433436
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435437405376318303279279305
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
297255292276372399396423381
2018 - - - - - - - -
380--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village repose essentiellement sur le tourisme de montagne, c'est-à-dire ski en hiver et randonnée en été. Ainsi, on trouve un magasin de location de matériel de montagne (ski, surf...), un camping...

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Secours en montagne[modifier | modifier le code]

Savignac-les-Ormeaux est le siège d'un des quinze pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de France.

La commune héberge aussi le centre de secours d'Ax-les-Thermes.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Savignac compte une école primaire publique.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de l'Ariège », (consulté le 26 juin 2016)
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  7. Louis Méroc, « Midi-Pyrénées », Gallia préhistoire, tome 12, fascicule 2,‎ , p. 500 (lire en ligne)
  8. « Savignac-les-Ormeaux »
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Savignac-les-Ormeaux », sur histariege.com, (consulté le 26 juin 2016)
  14. « Savignac-les-Ormeaux », base Palissy, ministère français de la Culture
  15. « Château de Savignac », notice no PA00093917, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Monument aux morts », notice no IA09000693, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Savignac les Ormeaux »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]