Sandrans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sandrans
Sandrans
Vue partielle du château de Sandrans
Blason de Sandrans
Héraldique
Sandrans
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Châtillon-sur-Chalaronne
Intercommunalité Dombes
Maire
Mandat
Bernard Ollagnier
2014-2020
Code postal 01400
Code commune 01393
Démographie
Gentilé Sandranais
Population
municipale
526 hab. (2016 en augmentation de 0,96 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 54″ nord, 4° 58′ 47″ est
Altitude Min. 235 m
Max. 291 m
Superficie 29,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Sandrans

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Sandrans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sandrans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sandrans
Liens
Site web sandrans.fr

Sandrans est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Sandrans s'appellent les Sandranais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Sandrans est située dans la région des étangs, au carrefour des routes Châtillon-Villars et Marlieux-St Trivier. La planitude du relief n'est interrompue que par la vallée de la Chalaronne. La superficie est de 2 903 hectares. Il y a 54 étangs en production de pêche[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Châtillon-sur-Chalaronne, Romans Rose des vents
Relevant N La Chapelle-du-Châtelard
O    Sandrans    E
S
Saint-Trivier-sur-Moignans Bouligneux

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sandrens (1049-1109); Sendreens (1082); Sandraens (1103); Sendraens (1103-1104); Sandraent (1109); Sandreans (1131); Sandraenc (1132 environ); Sendrahens (1145 environ); Sandreens (1147); Sandrens (1149); Sendrens (1149-1156); Santdrens (1255); Santdreins (1299-1369); Sandreins (1389); Sandrans (1567); Sandrens (1656); Sandran (1789).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2008 Robert Berthaud    
mars 2008 2009 Richard Duisit    
juin 2009 En cours Bernard Ollagnier SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 526 habitants[Note 1], en augmentation de 0,96 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
578410561578554569579612644
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
631622623644571613645640605
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
556557611507511485470497461
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
416361366379346416502521526
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Espéranto[modifier | modifier le code]

Sandrans fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Sandrans, du XIIe siècle.
  • Château de Sandrans
Le château est la possession de gentilhomme qui en porte le nom[7].
Joseph Folch de Cardon de Sandrans y est né.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Sandrans bénéficie du label « ville fleurie » avec « 1 fleur » attribuée par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Gaspard Folch de Cardon de Sandrans, seigneur de la Roche, achète en 1684 la baronnie de Sandrans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. livre : Richesses Touristiques et Archéologiques du Canton de Châtillon-sur-Chalaronne
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Notice no PA00116576, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  7. Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg-en-Bresse, Gromier Ainé, (lire en ligne), p. 370.
  8. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).
  9. « Cardon de Sandrans (Joseph Folch, baron) », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore].
  10. « Sandrans (Joseph de Cardon, baron de) », dans Jean-Irénée Depéry, Biographie des hommes célèbres du département de l'Ain..., Volume 1, Bourg, Bottier, 1835, pp. 393-394 [lire en ligne].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]