Mionnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mionnay
L'église Saint-Jean-Baptiste de Mionnay, entourée du cimetière du village.
L'église Saint-Jean-Baptiste de Mionnay, entourée du cimetière du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Villars-les-Dombes
Intercommunalité Dombes
Maire
Mandat
Henri Cormorèche
2014-2020
Code postal 01390
Code commune 01248
Démographie
Gentilé Mionnezans
Population
municipale
2 130 hab. (2014)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 44″ nord, 4° 55′ 56″ est
Altitude Min. 267 m – Max. 321 m
Superficie 19,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Mionnay

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Mionnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mionnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mionnay
Liens
Site web mionnay.fr

Mionnay est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Mionnay s'appellent les Mionnezans.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mionnay fait partie de la Dombes.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

  • Beaubretas
  • Chante-Grillet
  • Chantegrive
  • Château Gaillard
  • Ferme de Meaux
  • Gaillebeau
  • Goutte
  • Grange Neuve
  • Grenoble
  • L'Épi d'Or
  • La Baronnie
  • La Déguiriat
  • La Forêt
  • La Frétas
  • La Griotte
  • La Marfondière
  • La Salle
  • La Virginie
  • Le Beau Logis
  • Le Billard
  • Le Falot
  • Le Grand Logis
  • Le Poussey
  • Les Brosses
  • Les Cabanes
  • Les Cabanes
  • Les Écherolles
  • Les Platières
  • Les Rages
  • Mionnay
  • Montsion
  • Polletins
  • Saint-Vérand

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Aire de service de l'A46 à Mionnay.

On peut citer l'autoroute A46 qui passe à proximité du village ; une aire de service se trouve d'ailleurs sur le territoire communal. Concernant le transport ferroviaire, le village est desservi par la ligne de Lyon-Saint-Clair à Bourg-en-Bresse (Gare de Mionnay).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Civrieux Saint-André-de-Corcy Rose des vents
Montanay (Métropole de Lyon) N Montluel
O    Mionnay    E
S
Cailloux-sur-Fontaines (Métropole de Lyon) Miribel Tramoyes

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Camp Didier.

Un important maquis était établi entre Mionnay et Tramoyes : le camp Didier.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Henri Cormorèche DVD Agriculteur
Conseiller départemental depuis 2015
mars 2001 mars 2008 Pierre Fraisse    
juin 1995 mars 2001 Martial Baise    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes Centre Dombes.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 130 habitants, en augmentation de 1,62 % par rapport à 2009 (Ain : 5,95 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
273 120 208 286 284 360 258 380 391
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
419 401 432 403 403 362 379 407 406
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
414 423 388 365 340 327 341 305 319
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
310 350 444 778 1 103 2 109 2 124 2 077 2 130
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Polleteins ou Polletins (XIXe siècle)[5]
À son emplacement s'élevait l'ancienne chartreuse de Poleteins. Les bâtiments et le lieu dans son ensemble sont aujourd'hui occupés par un haras.

Signalons également l'ancien restaurant d'Alain Chapel, l'église Saint-Jean-Baptiste de Mionnay ou encore la gare de Mionnay.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Le golf de Mionnay.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

L'ancien restaurant d'Alain Chapel, à Mionnay.
  • Alain Chapel (1937 - 1990), grand chef cuisinier avait son restaurant (trois étoiles au Michelin puis deux étoiles après son décès) à Mionnay.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Mionnay.

Articles connexes[modifier | modifier le code]