Bouligneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouligneux
Bouligneux
La mairie du village.
Blason de Bouligneux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Villars-les-Dombes
Intercommunalité Communauté de communes de la Dombes
Maire
Mandat
Laurent Comtet
2014-2020
Code postal 01330
Code commune 01052
Démographie
Gentilé Boulignards
Population
municipale
319 hab. (2016 en augmentation de 3,24 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 01′ 28″ nord, 4° 59′ 25″ est
Altitude Min. 264 m
Max. 301 m
Superficie 26,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Bouligneux

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Bouligneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bouligneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bouligneux

Bouligneux est une commune française, située dans le département de l'Ain, plus précisément dans la Dombes en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants s'appellent les Boulignards et les Boulignardes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Bouligneux fait partie de la Dombes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sandrans La Chapelle-du-Châtelard Rose des vents
Saint-Trivier-sur-Moignans N Villars-les-Dombes
O    Bouligneux    E
S
Sainte-Olive Lapeyrouse

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes In pago lugdunensi, vicumque Ambariacum atque Belliniacum dès 885[2] (à lire *Bulliniacum)[3], Boliniacum en 940, Boliniaco en 998[3] et en 1250[4], Buligneu vers 1250 [3](avec ou sans Z)[5].

Ce toponyme dérive d'un anthroponyme romain : Bullenius ou Bullius + suffixe -acum[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné dès le IXe siècle dans un document de Charles III.

Le 28 mars 944, Hugues, fils de Bermund, seigneur de Bouligneux et de Gisèle, signe l'acte de renonciation d'Adémar, vicomte de Lyon à ses prétentions sur Thoissey[6] :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Elie Comtet    
2008 2014 Sylviane Dalard    
2014 En cours Laurent Comtet SE Professeur

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Bouligneux.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2016, la commune comptait 319 habitants[Note 1], en augmentation de 3,24 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
408412409422394448456471474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
475503495501473463510500494
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
464444431344322300309292250
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
240208172247274290302304310
2016 - - - - - - - -
319--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Blason de Bouligneux Blason De gueules à la croix d'hermine[11].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Il existe un autre blason proposé par H.Chaix dans son Armorial de l'Ain :

« De gueules à la croix d'argent haussée de cinq mouchetures d'hermines placée sur une pointe entée, bandée d'or et de gueules de six pièces. La pointe rappelle les armes de la famille Thoire-Villars. »

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Marcel de Bouligneux fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le .

Le château de Bouligneux fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le . Cette demeure féodale du XIVe siècle remaniée au début du XVIIe siècle constitue un exemple de forteresse de la Dombes avec ses puissantes tours aujourd'hui écimées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé, sur habitants.fr
  2. Dans un document de Charles III, dit le Gros, roi carolingien.
  3. a b c et d Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 529.
  4. Dans les chartes de Cluny.
  5. Dans un pouillé de Lyon.
  6. a b et c A.Bernard 1876, p. 610.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Blason de Bouligneux, sur labanquedublason2.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste Bernard et Alexandre Bruel, Recueil des chartes de l'abbaye de Cluny : 6 volumes, vol. 1, Paris, 1876-1903 (lire en ligne), p. 610

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]