Versailleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Versailleux
Versailleux
Mairie de Versailleux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Ceyzériat
Intercommunalité Communauté de communes de la Dombes
Maire
Mandat
Gérard Branchy
2014-2020
Code postal 01330
Code commune 01434
Démographie
Gentilé Versaillois et Versailloises
Population
municipale
421 hab. (2016 en augmentation de 26,81 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 52″ nord, 5° 06′ 16″ est
Altitude Min. 274 m
Max. 303 m
Superficie 18,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Versailleux

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Versailleux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Versailleux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Versailleux

Versailleux est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Versailleux fait partie de la Dombes. Le village est situé au cœur d'un immense complexe de zones humides relativement artificialisées constitué de milliers d'étangs piscicoles, de chasse, de pêche et de loisir à 37 km de Lyon et 30 km de Bourg-en-Bresse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Le Plantay Rose des vents
Villars-les-Dombes N Chalamont
Crans
O    Versailleux    E
S
Birieux Joyeux Rignieux-le-Franc

Toponymie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée.

Ecclesia de Vassalliaco (1103) ; Castrum de Vassaliaco (1299-1369) ; La mayson fort de Vassalleu (1317) ; Castrum, burgum et mandamentum de Vassaillaco (1334) ; Vassaliacus (1401 environ) ; Vassaleu (1191) ; Vassalieu (1226) ; Vassailieu (1226) ; Vassaillieu (1243) ; Vassalie (1250) ; Vassailliacus (1258) ; Vassayliacus (1272) ; Vassalleu (1274) ; Vassailleu (1285) ; Vassalyacus (1334) ; Vassaliuz (1447) ; Varsalieu ou sainct George de Regnens (1613) ; Versalieu (1699) ; Vassalieu (1670) ; Versailleux (1743) ; Vassallieu (XVIIIe siècle).

Il s'agit d'un type toponymique gaulois en -(i)acum, suffixe localisant à l'origine et marquant ensuite la propriété, il a pris localement la forme d'une terminaison -(i)eu(x). Le premier élément est le nom de personne gaulois Vassalus[1], dérivé de vassus « serviteur », et qui a donné le français vassal et son dérivé valet (anciennement vaslet).

La forme moderne est tardive et est liée à l'attraction du nom de Versailles[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , pendant le début de l'épidémie de grippe aviaire en France, environ 400 dindes d'un élevage de 11 000 bêtes sont mortes selon la presse, faisant suspecter leur contamination par le virus H5N1. L'élevage étant confiné, les dindes n'en étaient jamais sorties. La commune de Joyeux, dans laquelle le premier cas français a été détecté le 13 février, se trouve à quelques kilomètres au sud.

Tous les animaux de l'exploitation ont été abattus. C'était le premier cas de H5N1 dans un élevage français et dans l’Union européenne. La contamination pourrait avoir eu lieu parce que la paille destinée à la litière était à l'extérieur et a pu être souillée par des déjections d'oiseaux migrateurs.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 1999 André Josserand   Démission en cours de mandat
1999 2003 Michel Nesme   Artisan
Démission en cours de mandat
2003 En cours Gérard Branchy Divers Gauche Professeur de collège
Conseiller général
Réélu en 2008 et 2014

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 421 habitants[Note 1], en augmentation de 26,81 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
269282332304363352369416405
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
414413436435395412441414398
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
377393381340317305286290248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
221205198210219255326331397
2016 - - - - - - - -
421--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre-Saint-Paul de Versailleux.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Versailleux, ancienne demeure des sires de Vassalieu, date du XIIe siècle. Seul le donjon carré subsiste de cette époque, puisque le reste du château a été reconstruit en carrons (briques traditionnelles) après la Révolution française. Il sert aujourd'hui de cadre à des concerts, notamment lors du festival de cuivres en Dombes.
  • Le parc ornithologique de 23 hectares.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Versailleux bénéficie du label « ville fleurie » avec « une fleur » attribuée par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre de Monicault (1869 - 1953), homme politique français (il fut député et maire de la commune), décédé dans la commune.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 708b.
  2. ibidem
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Versailleux.

Articles connexes[modifier | modifier le code]