Neuville-les-Dames

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Bresse image illustrant une commune de l’Ain
Cet article est une ébauche concernant la Bresse et une commune de l’Ain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.
Neuville-les-Dames
Mairie.
Mairie.
Blason de Neuville-les-Dames
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Châtillon-sur-Chalaronne
Intercommunalité Dombes
Maire
Mandat
Florent Chevrel
2014-2020
Code postal 01400
Code commune 01272
Démographie
Gentilé Neuvillois
Population
municipale
1 494 hab. (2014)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 09′ 44″ nord, 5° 00′ 10″ est
Altitude Min. 210 m – Max. 271 m
Superficie 26,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Neuville-les-Dames

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Neuville-les-Dames

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-les-Dames

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-les-Dames
Liens
Site web neuvillelesdames01.fr

Neuville-les-Dames est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Neuville-les-Dames s'appellent les Neuvillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entre la région de la Dombes et celle de la Bresse, Neuville-les-Dames tire parti du meilleur des deux influences pour proposer un paysage légèrement vallonné et moucheté d'étangs.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vonnas Chanoz-Châtenay Rose des vents
Sulignat N Condeissiat
O    Neuville-les-Dames    E
S
Châtillon-sur-Chalaronne Romans

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du village ainsi que son nom, sont liés aux chanoinesses nobles suivant la règle de Saint Benoît[1] qui ont vécu là jusqu'à la Révolution.

La présence de ce chapitre à Neuville est mentionnée dès 1009. Une bulle de Léon IX de 1050, et une autre de Léon IV de 1245, indiquent qu'il dépend de l'abbaye de Saint-Claude[1].

Pendant la Révolution française, Neuville-les-Dames prend le nom révolutionnaire de Neuville-sur-Renon[2].

Personnage célèbre : Sophie de Grouchy (1764 - 1822) fut admise au couvent séculier de Neuville-en-Bresse en septembre 1784 comme chanoinesse titulaire. Elle en est ressortie en avril 1786. Mariée en décembre 1786 au philosophe-mathématicien Condorcet, elle ouvrira un salon à Paris, quai de Conti où se rencontreront les philosophes du moment et les Américains de passage à Paris (Jefferson, Paine). Sophie de Grouchy sera la traductrice de l'économiste anglais Adam Smith.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Florent Chevrel SE Agriculteur
mars 2008 mars 2014 Jean-Claude Bouvier    
juin 1995 mars 2008 Patrice Morandas PS Président de la Communauté de communes
1984 juin 1995 Fernand Roux    
1977 1984 Henri Martin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 494 habitants, en diminution de -1,13 % par rapport à 2009 (Ain : 5,95 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 023 1 030 1 160 1 177 1 304 1 305 1 379 1 518 1 534
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 448 1 418 1 570 1 574 1 643 1 656 1 656 1 643 1 513
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 507 1 511 1 457 1 295 1 250 1 180 1 170 1 148 1 036
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 059 1 062 1 069 1 064 1 141 1 231 1 538 1 490 1 494
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Armes de Neuville-les-Dames

Les armes de Neuville-les-Dames se blasonnent ainsi[7] : Parti : au premier de gueules au lion contourné d'or ; au second d'azur à la colombe d'argent becquée et membrée de sable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Samuel Guichenon, Histoire de Bresse et de Bugey, Lyon, Jean-Antoine Huguetan & Marc-Antoine Ravaud,
  2. Les noms révolutionnaires des communes de France par Figuères
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Banque de blason, sur labanquedublason2.com (section “communes de France” puis “01” puis “Neuville-les-Dames”)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Le Gouic, Neuville-les-Dames, Jean-Eugène et Eugénie, un couple dans la tourmente de la Grande Guerre, éd. de la Catherinette, 2006, 189 p.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]