Random Access Memories

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Random Access Memory.

Random Access Memories

Album par Daft Punk
Sortie 20 mai 2013
Enregistré 2008-2012
Gang Recording Studio[1] (Paris)
Henson Recording Studios (Hollywood)
Conway Recording Studios (Hollywood)
Electric Lady Studios (New York)
Capitol Studios (Hollywood)
Durée 74:24
Genre French touch, musique électronique, funk, disco
Producteur Daft Punk
Label Columbia

Albums par Daft Punk

Singles

  1. Get Lucky
    Sortie : 19 avril 2013
  2. Lose Yourself to Dance
    Sortie : 13 août 2013
  3. Doin' It Right
    Sortie : 3 septembre 2013
  4. Instant Crush
    Sortie : 22 novembre 2013
  5. Give Life Back to Music
    Sortie : 31 janvier 2014

Random Access Memories est le quatrième album studio de Daft Punk, sorti officiellement le 20 mai 2013[n 1]. Il est publié par Daft Life Limited, une filiale de Columbia Records. L'album comprend des collaborations avec plusieurs artistes tels que Nile Rodgers, Paul Williams, Giorgio Moroder, Pharrell Williams, Todd Edwards, DJ Falcon, Chilly Gonzales, Panda Bear et Julian Casablancas et se caractérise, en tant qu'hommage au son des années 1970, par le parti pris d'utiliser des vrais instruments (guitare, basse, batterie, piano, cuivres, etc.) en limitant l'usage des machines électroniques. À sa publication, l'album rencontre un important succès international : il dépasse le million d'exemplaires dès sa première semaine de vente et atteint la première place des classements dans nombre de pays. Entre autres récompenses, Random Access Memories remporte le 27 janvier 2014 à Los Angeles le Grammy award du meilleur album de l'année.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo ont financé eux-mêmes l'entière production de l'album, pour éviter de devoir répondre aux exigences d'une maison de disques[2]. C'est le premier véritable album studio du duo, les précédents opus ayant été réalisés « à la maison »[3].

Le duo commence à travailler sur l'album en 2008, après dix-huit mois de tournée. Peu après cette entrée en studio, le groupe fait une pause pour travailler sur la bande-originale du film Tron : L'Héritage. Après la réalisation de ce disque, Daft Punk se concentre à nouveau sur l'album. Le groupe enregistre des morceaux avec d'autres musiciens, sans avoir conceptualisé l’œuvre, dans une sorte de « chaos »[2]. Un déclic se produit lorsque le nom de l'album s'impose au groupe. Random Access Memories renvoie à la mémoire vive, c'est-à-dire la mémoire informatique, appelée en anglais RAM, Random Access Memory. Les deux musiciens considèrent qu'il y a un parallèle entre le cerveau humain et les disques durs. La démarche de composition de l'album se rapproche aussi de la fragmentation informatique : « Tout au long de l'enregistrement, nous avions l'impression d'être désorganisés et de suivre un processus presque psychanalytique où rien n'est rangé, ni linéaire »[2]. Cinéphile, le groupe compare lui-même la création de cet album à un tournage de Terrence Malick, « qui travaille de longues années sur un film très utopique, sans vraiment savoir ce qu'il en sera à l'arrivée », ou au film Le Mystère Picasso, « qui montre le peintre travailler sur cinq toiles en même temps »[2].

Pour cet album, le duo a fait appel à de nombreux musiciens avec dans l'esprit de créer une œuvre aux accents seventies. Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo font donc appel notamment à Nile Rodgers et Giorgio Moroder. Il s'agit de rendre hommage à ces musiciens et, au-delà de cela, de collaborer avec eux. Il y a une volonté de travailler en équipe et non plus seulement en binôme : « Après avoir enregistré nos trois premiers albums, nous n'avions pas de volonté de retourner en studio et recommencer un travail à deux comme auparavant. Cela aurait été une expérience bien moins enrichissante que de s'ouvrir aux autres »[2]. De plus, le groupe a délaissé les boîtes à rythmes pour privilégier de vrais batteurs. Il en est de même pour la basse, la guitare, le piano et les cuivres.

Sortie et promotion[modifier | modifier le code]

Le groupe commence sa communication le 26 février 2013 via le réseau social Facebook en modifiant la photo de profil et la page de couverture de leur page officielle, pour annoncer la signature chez Columbia. Le 3 mars, une courte publicité de 15 secondes diffusée au cours de l’émission Américaine Saturday Night Live montre le logo ainsi que les deux moitiés des casques du groupe se joignant, renfermant le logo Daft Punk. L'album comportera 13 titres pour une durée totale de 74 minutes, et sort sur Daft Life Limited, une filiale de Columbia Records[4]. Le 23 mars 2013, le groupe propose une page de précommande, confirmant le nom et la date de sortie de l'album, prévu pour le 21 mai 2013[5],[n 1]. Le lendemain, le site web de l'album est ouvert[4]. Nile Rodgers, Giorgio Moroder et Panda Bear[4],[6] sont annoncés sur l'album.

Le 13 avril, lors du Coachella Festival une vidéo dévoile 90 secondes supplémentaires du premier titre Get Lucky. On y voit notamment Pharrell Williams et Nile Rodgers[7]. Les quatre artistes y sont habillés par la marque française Yves Saint Laurent et posent devant l'objectif d'Hedi Slimane[7]. Selon le magazine Pitchfork l'album sera dévoilé 4 jours avant sa sortie mondiale lors du festival agricole de Wee Waa en Australie[8]. Le détail des treize pistes composant l'album est dévoilé le 16 avril via le compte Vine officiel de Columbia Records[9],[10].

Le 13 mai 2013, après quelques fuites sur internet, Sony décide de diffuser l'album en streaming via iTunes Store[11]. C'est également ce jour, lors d’une interview accordée à BBC Radio 1, que Thomas Bangalter a affirmé que les Daft Punk travaillent actuellement à remixer leur propre album : "Nous travaillons sur nos propres remixes. Alors oui, il y aura probablement des mixs de Daft Punk par les Daft Punk. Habituellement, nous ne nous remixons jamais nous-même, mais c’est quelque chose qu’on a eu envie d’essayer avec cet album." Dans une autre interview accordée au magazine Mixmag cette fois, le duo français a indiqué que le premier morceau à être modifié serait « Get Lucky » et que le remix devrait sortir « fin juin »[12]. Lors du Grand Prix de Formule 1 de Monaco, du 23 au 26 mai 2013, les voitures de l'écurie Lotus sont décorées aux couleurs de Daft Punk, sponsor exceptionnel pour cet événement, et les deux musiciens casqués font une apparition dans le paddock le jour de la course[13].

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Score cumulé
Site Note
Metacritic 87/100[14]
Compilation des critiques
Périodique Note
Allmusic 4.5/5 stars[15]
The A.V. Club B+[16]
Chicago Tribune 3/4 stars[17]
Entertainment Weekly A[18]
The Guardian 4/5 stars[19]
NME 10/10[20]
Pitchfork 8.8/10[21]
Rolling Stone 4/5 stars[22]
Slant Magazine 3.5/5 stars[23]
Spin 8/10[24]

Dans Rock & Folk, Philippe Manœuvre parle de « 73 minutes de folie créatrice » et compare Random Access Memories à A Wizard, A True Star, album de Todd Rundgren[3], dont le groupe a d'ailleurs utilisé un morceau dans le film Daft Punk's Electroma. Le journaliste évoque également un son « exceptionnel » et « très sophistiqué » et ajoute que le disque est une prise de risque énorme, « pour eux comme pour leur maison de disques »[3]. Enfin, il qualifie l'album de « vertigineux, brillant » et « exceptionnel »[3].

Le magazine français Les Inrockuptibles, par la plume de Pierre Siankowski, parle de ce nouvel album comme étant l’un « des chefs-d’œuvre de cette année 2013 »[25].

Quant à Télérama, il accorde à l'album ses quatre clefs, écrivant des Daft Punk qu'« on les retrouve apaisés, presque farceurs, célébrant joyeusement les bacchanales des musiques populaires »[26].

Pour Libération, en revanche, Random Access Memories « est un disque embarrassant de pop funk sans engagement » et « qui se contente trop souvent de faire "à la façon de" »[27]. Le quotidien considère l'album comme « passéiste » et s'interroge : « Depuis quand le passé est-il plus intéressant que le présent[27] ? » Selon le journal, seul le morceau Touch, « le Bohemian Rhapsody des Daft Punk », mérite une véritable attention puisqu'il « tire vers le haut » l'album[27].

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Lors de la cérémonie des Grammy Awards, le 26 janvier 2014, l'album est récompensé de cinq prix : Album de l'année, Enregistrement de l'année pour Get Lucky, Meilleure performance pop de groupe (avec Nile Rodgers et Pharrell Williams), Meilleur album dance/electro et un prix technique pour le mastering[28].

Accueil commercial[modifier | modifier le code]

Dès la première semaine, l'album se classe premier quasiment partout dans le monde[29][30]. Random Access Memories semble être le plus grand succès de cette année[30]. Véritable buzz mondial, l'album devient le plus vendu dans le monde lors de sa première semaine de vente[30].

En France, l'album se vend lors de la première semaine à plus de 195 000 exemplaires[30] et réalise la plus grosse vente numérique en une semaine (67 335 exemplaires)[30]. Au 5 mai 2014, environ 700 000 exemplaires ont été vendus en France[31].

Au Royaume-Uni, l'album réalise le meilleur démarrage de l'année dans ce pays avec 217 892 exemplaires écoulés en une semaine[32].

Daft Punk se hisse également en tête des charts américains en vendant plus de 330 000 albums lors des sept premiers jours[29].

Début mai 2014, les ventes mondiales s'élèvent à environ 3,7 millions d'exemplaires[31].

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

No Titre Collaboration Durée
1. Give Life Back to Music Nile Rodgers (guitare) 4:34
2. The Game of Love 5:21
3. Giorgio by Moroder Giorgio Moroder (voix) 9:04
4. Within Chilly Gonzales (piano) 3:48
5. Instant Crush Julian Casablancas (chant, guitare, production) 5:37
6. Lose Yourself to Dance Nile Rodgers (guitare), Pharrell Williams (chant) 5:53
7. Touch Paul Williams (chant et paroles) 8:18
8. Get Lucky Nile Rodgers (guitare), Pharrell Williams (chant) 6:07
9. Beyond Paul Williams (paroles) 4:50
10. Motherboard 5:41
11. Fragments of Time Todd Edwards (chant) 4:39
12. Doin' It Right Panda Bear (chant) 4:11
13. Contact DJ Falcon 6:21
74:24

Toutes les musiques sont écrites et composées par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo

Samples[modifier | modifier le code]

  • Contact contient un sample de We ride Tonight de Sherbet ainsi que des extraits audios du capitaine Eugene Cernan, dernier homme à avoir marché sur la Lune, lors de la mission Apollo 17 de la NASA[1].

Crédits[modifier | modifier le code]

Artistes[1]
Musiciens additionnels[1]
Production[1]
  • Bob Ludwigmastering
  • Chab - mastering
  • Paul Hahn — management
  • Cédric Hervet — directeur créatif, pochette
  • Warren Fu — pochette, illustrations
  • Mick Guzauski — enregistrement, ingénieur du son
  • Peter Franco — enregistrement
  • Florian Lagatta — enregistrement
  • David Lerner — enregistrement numérique

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (2013) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[33]
1
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[34]
1
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[35]
1
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums)[36]
1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[37]
1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[38]
1
Écosse Écosse (OCC)[39]
1
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[40]
1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[41]
1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[42]
1
Drapeau de la France France (SNEP)[43]
1
Drapeau de la Grèce Grèce (IFPI)[44]
3
Drapeau de l'Irlande Irlande (Irish Albums Chart)[45]
1
Drapeau du Mexique Mexique 1[46]
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[47]
1
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[48]
1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[49]
2
Drapeau du Portugal Portugal (AFP)[50]
1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[51]
1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[52]
2
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[53]
1

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Organisme Certification Vente
Drapeau de l'Allemagne Allemagne BVMI Disque d'or Or 100 000[54]
Drapeau de l'Australie Australie ARIA Disque de platine Platine 70 000[55]
Drapeau de l'Autriche Autriche IFPI Disque de platine Platine 20 000[56]
Drapeau de la Belgique Belgique BEA Disque d'or Or[57] 15 000
Drapeau du Danemark Danemark IFPI Disque d'or Or 10 000[58]
Drapeau des États-Unis États-Unis RIAA Disque d'or Or 827 000[59]
Drapeau de la France France SNEP Disque de diamant Diamant 600 000[60]
Drapeau de l'Italie Italie FIMI Disque d'or Or[61] 30 000
Drapeau du Mexique Mexique Amprofon Disque de platine Platine[62] 60 000
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande RIANZ Disque d'or Or 7 500[63]
Drapeau de la Pologne Pologne ZPAV Disque de platine Platine[64] 20 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BPI Disque de platine Platine[65] 300 000
Drapeau de la Suède Suède GLF Disque de platine Platine 40 000[66]
Drapeau de la Suisse Suisse IFPI Disque de platine Platine[67] 30 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dans la pratique, l'album paraît entre le 17 et le 22 mai 2013 selon les pays.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Crédits et informations présents dans le livret de l'album
  2. a, b, c, d et e « Daft Punk: « Nous avons tenté une aventure humaine » », sur http://obsession.nouvelobs.com (consulté le 29 mai 2013)
  3. a, b, c et d Manœuvre, P. et Beaucardet, W. (mai 2013) « Daft Punk », Rock & Folk, no 549, Éditions Larivière
  4. a, b et c (en) Aaron Coultate, « Daft Punk have Random Access Memories », sur Resident Advisor,‎ 24 mars 2013
  5. (en) Patrick Swift, « Daft Punk Reveal New Music, Website and Pre-order Link », sur Mixmag,‎ 24 mars 2013 : « a release date of May 21 was confirmed »
  6. (en)Daft Punk's New Album is Called Random Access Memories, Out May 21, Listed on iTunes, Amy Phillips and Evan Minsker, Pitchfork Media, 23 mars 2013.
  7. a et b François-Luc Doyez, « Les Daft Punk dévoilent un peu plus «Get Lucky», et se font relooker par Hedi Slimane », sur Libération - Next Magazine,‎ 15 avril 2013
  8. (en)Confirmed: Daft Punk to Launch Random Access Memories at Agricultural Show in Wee Waa, Australia, Laura Snapes, 9 avril 2013.
  9. (en)Daft Punk 'Random Access Memories' Tracklist Revealed on Vine, Jon Blistein, Rolling Stone, 16 avril 2013.
  10. (en) Evan Minsker et Amy Phillips, « Daft Punk Reveal Random Access Memories Tracklist Via Vine Video », sur Pitchfork,‎ 16 avril 2013
  11. « Le nouveau Daft Punk écoutable dès maintenant », sur Libération,‎ 14 mai 2013
  12. Les Daft Punk vont sortir un album de remix pour Random Access Memories
  13. France Info "Lotus : Boullier fier d'avoir accueilli Daft Punk au sein de son écurie", consulté le 27/05/2013
  14. (en) « Random Access Memories – Daft Punk », Metacritic (consulté le 31 mai 2013)
  15. (en) Heather Phares, « Random Access Memories – Daft Punk », sur Allmusic, Rovi Corporation,‎ 19 mai 2013 (consulté le 19 mai 2013)
  16. Chris Mincher, « Random Access Memories », Chicago Tribune,‎ 21 mai 2013 (consulté le 24 mai 2013)
  17. « Daft Punk album review; Random Access Memories », Chicago Tribune,‎ 17 mai 2013 (consulté le 18 mai 2013)
  18. (en) Melissa Maerz, « Random Access Memories (2013): Daft Punk », sur Entertainment Weekly, Entertainment Weekly LLC,‎ 14 mai 2013 (consulté le 14 mai 2013)
  19. « Daft Punk – Random Access Memories Review », The Guardian,‎ 15 mai 2013
  20. « NME Album Reviews – Daft Punk – Random Access Memories », New Music Express (consulté le 20 mai 2013)
  21. (en) Mark Richardson, « Daft Punk, Random Access Memories », sur Pitchfork,‎ 20 mai 2013 (consulté le 20 mai 2013)
  22. (en) Will Hermes, « Daft Punk's Human Touch »,‎ 23 mai 2013, p. 71–72
  23. Eric Henderson, « Daft Punk: Random Access Memories | Music Review », Slant Magazine,‎ 17 mai 2013 (consulté le 18 mai 2013)
  24. Garrett Kamps, « Daft Punk, Random Access Memories », Spin,‎ 17 mai 2013 (consulté le 18 mai 2013)
  25. « Random Access Memories : la chronique titre par titre », sur www.lesinrocks.com (consulté le 16 mai 2013)
  26. « Random Access Memories », sur www.telerama.fr (consulté le 27 mai 2013)
  27. a, b et c « Une promo robotisée et roborative », sur http://next.liberation.fr (consulté le 16 mai 2013)
  28. Emmanuelle Jardonnet, « Grammy Awards : le sacre de Daft Punk », sur lemonde.fr,‎ 27 janvier 2014 (consulté le 27 janvier 2014)
  29. a et b Billboard 2000
  30. a, b, c, d et e Le Figaro Pauline Labadie, Daft Punk : Random Access Memories à la conquête de l'Amérique", consulté le 3/06/2013
  31. a et b « Daft Punk choisit "Give Life Back to Music", son nouveau single français »
  32. Billboard "Daft Punk's 'Random Access Memories' Is New No. 1 in the U.K. with Big Opening Sales", consulté le 03/06/2013
  33. (de) Charts.de – Daft Punk. Media Control Charts. PhonoNet GmbH. Consulté le 29 mai 2013.
  34. (de) Austrian-charts.com – Daft Punk – Random Access Memories. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  35. (en) Australian-charts.com – Daft Punk – Random Access Memories. ARIA Top 50 album. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  36. (en) Daft Punk Album & Song Chart History Canadian Albums Chart pour Daft Punk. Prometheus Global Media. Consulté le 29 mai 2013.
  37. (nl) Ultratop.be – Daft Punk – Random Access Memories. Ultratop 200 albums. Ultratop & Hung Medien / ultratop.be. Consulté le 29 mai 2013.
  38. Ultratop.be – Daft Punk – Random Access Memories. Ultratop 200 albums. Ultratop & Hung Medien / ultratop.be. Consulté le 29 mai 2013.
  39. (en) 2013-06-01 Top 40 Scottish Albums Archive. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 29 mai 2013.
  40. (en) Spanishcharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. Promusicae. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  41. (en) Daft Punk Album & Song Chart History Billboard Billboard 200 pour Daft Punk. Prometheus Global Media. Consulté le 29 mai 2013.
  42. (fi) Finnishcharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  43. Lescharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. SNEP. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  44. (en) Greekcharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. Greekcharts.com. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  45. (en) Chart Albums. Irish Albums Chart. Irish Recorded Music Association. Consulté le 29 mai 2013.
  46. http://www.webcitation.org/6GwZSGErj
  47. (en) Norwegiancharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  48. (en) Charts.org.nz – Daft Punk – Random Access Memories. Recording Industry Association of New Zealand. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  49. (nl) Dutchcharts.nl – Daft Punk – Random Access Memories. Dutch Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  50. (en) Portuguesecharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. AFP. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  51. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 29 mai 2013.
  52. (en) Swedishcharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  53. (en) Swisscharts.com – Daft Punk – Random Access Memories. Swiss Album Chart. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2013.
  54. url=http://www.musikindustrie.de/gold_platin_datenbank/?action=suche&strTitel=Random+Access+Memories&strInterpret=Daft+Punk&strTtArt=alle&strAwards=checked
  55. url=http://www.aria.com.au/pages/httpwww.aria.com.aupagesaria-charts-accreditations-albums-2013.htm
  56. url=http://www.ifpi.at/?section=goldplatin
  57. « Disque certifié en 2013 », sur Ultratop.be (consulté le 26 septembre 2013)
  58. url=http://www.hitlisterne.dk/default.asp?w=29&y=2013&list=a40
  59. url=http://www.chartsinfrance.net/communaute/index.php?/topic/47630-daft-punk-chiffres-de-ventes/page-58
  60. url=http://www.chartsinfrance.net/Daft-Punk/Random-Access-Memories-a117528647.html
  61. « Disque certifié en 2013 », sur Fimi.it (consulté le 14 août 2013)
  62. « Disque certifié en 2013 », sur www.lachicuela.com (consulté le 18 septembre 2013)
  63. « NZ Top 40 Album Charts »
  64. « Disque certifié en 2013 », sur www.zpav.pl (consulté le 27 octobre 2013)
  65. « Disque certifié en 2013 », sur bpi.uk (consulté le 26 septembre 2013)
  66. url=http://www.sverigetopplistan.se
  67. « Disque certifié en 2013 », sur swisscharts.com (consulté le 26 septembre 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]