Songs in the Key of Life

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Songs in the Key of Life

Album de Stevie Wonder
Sortie
Enregistré 19741976
Crystal Sound, Hollywood
Record Plant, Los Angeles
Record Plant, Sausalito
The Hit Factory, New York
Durée 104:53
Genre R&B, Soul, Funk, Pop
Producteur Stevie Wonder
Label Tamla (Motown)
Critique

Albums de Stevie Wonder

Songs in the Key of Life est un album de rhythm and blues-Soul de Stevie Wonder, sorti en 1976. Il s'agit du dernier des cinq albums majeurs qu’il a réalisés au cours des années 1970, considérés comme sa « période classique », les précédents étant Music of My Mind, Talking Book, Innervisions, et Fulfillingness' First Finale. Cet opus est considéré par les critiques et les fans comme l'un de ses deux chefs-d'œuvre avec Innervisions[1]. Le magazine Rolling Stone a placé l'album à la 56e place de sa liste des « 500 meilleurs albums de tous les temps » en 2003[2].

L’album a été diffusé initialement sous forme d’un double LP complété d’un EP de quatre plages ; la réédition en CD regroupe les titres sur deux disques. Comme son nom l’indique, il traite de nombreux aspects de la vie : amour, relations entre personnes, problèmes sociaux et raciaux (Black Man, Pastime Paradise, Village Ghetto Land) et aspects spirituels (Have a Talk with God).

L’album aborde plusieurs genres musicaux : soul, rhythm and blues, pop, et même jazz-rock (l'instrumental Contusion avec sa partie de guitare électrique évoquant John McLaughlin). Le pianiste Herbie Hancock assure une partie de piano électrique sur la chanson As. Le titre Sir Duke est un hommage à Duke Ellington, tandis que Isn't She Lovely? est dédié à sa fille qui venait de naître.

Songs in the Key of Life a eu de nombreuses distinctions et a donné lieu à plusieurs tubes, souvent repris ou échantillonnés au cours des décennies suivantes. Stevie Wonder a reçu quatre Grammy Awards pour cet album en 1976 (meilleure performance vocale Pop masculine, meilleure performance vocale Rhythm and Blues masculine, album de l'année et producteur de l'année)[3].

En France, il s'est vendu à 303 200 exemplaires[4].

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de Stevie Wonder, sauf mention contraire.

Version vinyle[modifier | modifier le code]

Disque 1[modifier | modifier le code]

Face 1
  1. Love's in Need of Love Today (Wonder) – 7:06
  2. Have a Talk With God (Wonder/C.Hardaway) – 2:42
  3. Village Ghetto Land (Wonder/G.Byrd) – 3:25
  4. Contusion (Wonder) – 3:46
  5. Sir Duke (Wonder) – 3:52
Face 2
  1. I Wish (Wonder) – 4:12
  2. Knocks Me off My Feet (Wonder) – 3:36
  3. Pastime Paradise (Wonder) – 3:27
  4. Summer Soft (Wonder) – 4:14
  5. Ordinary Pain (Wonder) – 6:16

Disque 2[modifier | modifier le code]

Face 3
  1. Isn't She Lovely? (Wonder) – 6:34
  2. Joy Inside My Tears (Wonder) – 6:30
  3. Black Man (Wonder/G.Byrd) – 8:27
Face 4
  1. Ngiculela / Es Una Historia / I Am Singing (Wonder) – 3:48
  2. If It's Magic (Wonder) – 3:12
  3. As (Wonder) – 7:08
  4. Another Star (Wonder) – 8:08

EP 4 titres[modifier | modifier le code]

Face 1
  1. Saturn (Wonder/M.Sembello) – 4:54
  2. Ebony Eyes (Wonder) – 4:11
Face 2
  1. All Day Sucker (Wonder) – 5:06
  2. Easy Goin' Evening (My Mama's Call) (Wonder) – 3:55

Version CD[modifier | modifier le code]

Disque 1[modifier | modifier le code]

  1. Love's in Need of Love Today (Wonder) – 7:06
  2. Have a Talk With God (Wonder/C.Hardaway) – 2:42
  3. Village Ghetto Land (Wonder/G.Byrd) – 3:25
  4. Contusion (Wonder) – 3:46
  5. Sir Duke (Wonder) – 3:52
  6. I Wish (Wonder) – 4:12
  7. Knocks Me off My Feet (Wonder) – 3:36
  8. Pastime Paradise (Wonder) – 3:27
  9. Summer Soft (Wonder) – 4:14
  10. Ordinary Pain (Wonder) – 6:16

Disque 2[modifier | modifier le code]

  1. Isn't She Lovely? (Wonder) – 6:34
  2. Joy Inside My Tears (Wonder) – 6:30
  3. Black Man (Wonder/G.Byrd) – 8:27
  4. Ngiculela / Es Una Historia / I Am Singing (Wonder) – 3:48
  5. If It's Magic (Wonder) – 3:12
  6. As (Wonder) – 7:08
  7. Another Star (Wonder) – 8:08
  8. Saturn (Wonder/M.Sembello) – 4:54
  9. Ebony Eyes (Wonder) – 4:11
  10. All Day Sucker (Wonder) – 5:06
  11. Easy Goin' Evening (My Mama's Call) (Wonder) – 3:55

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Stevie Wonder - Harmonica, Arrangements, Claviers, Chanteur
  • Greg Brown - Batterie
  • Dorothy Ashby - Harpe
  • George Benson - Guitare, Chant
  • Ronnie Foster - Orgue
  • Herbie Hancock - Claviers
  • Bobbi Humphrey - Flûte
  • Michael Sembello - Guitare
  • Carol Cole - Percussion
  • Bobbye Hall - Percussion
  • Sneaky Pete Kleinow - Pedal Steel guitare
  • Nathan Alford, Jr. - Percussion
  • George Bohannon - Trombone
  • Charles Brewer - Percussion, Chant
  • Shirley Brewer - Percussion, Chant
  • Ben Bridges - Guitare, Sitar
  • Eddie "Bongo" Brown - Percussion
  • Colleen Carleton - Percussion, Chant
  • Howard Buzzy Feiten - Guitare
  • Glen Ferris - Trombone
  • John Fischbach - Percussion, Chant
  • Carmelo Garcia - Percussion, Timbales
  • Susaye Greene Brown - Chant
  • Renee Hardaway - Percussion, Chant
  • Nelson Hayes - Percussion, Chant
  • Jim Horn - Saxophone
  • Larry Latimer - Percussion, Chant
  • Trevor Lawrence - Saxophone, Sax (Tenor)
  • Steve Madaio - Trompette
  • Raymond Maldonado - Percussion, Trompette
  • Amale Mathews - Percussion, Chant
  • Edna Orso - Percussion, Chant
  • Dean Parks - Guitare
  • Gregory Phillinganes - Clavier
  • Raymond Lee Pounds - Batterie
  • Hank Redd - Saxophone, Sax (Alto), Sax (Tenor)
  • Josette Valentino - Percussion, Chant
  • W.G. Snuffy Walden - Guitare
  • Marietta Waters - Percussion, Chant
  • Nathan Lamar Watts - Guitare basse, Percussion, Chant
  • Ray Pound - Batterie
  • Au chant : Deniece Williams, Minnie Riperton, George Benson, Gary Byrd, Michael Wycof, Jay Boy Adams, Henry America, Linda America, Baradras, Brenda Barnett, Khalif Bobatoon, Starshemah Bobatoon, Sudana Bobatoon, Charles Brewer, Shirley Brewer, Berry Briges, Cecilia Brown, Jean Brown, Rodney Brown, Addie Cox, Agnideva Dasa, Duryodhana Guru Dasa, Jayasacinandana Dasa, Jitamrtyi Dasa, Vedavyasa Dasa, Cinmayi Dasi, Yogamaya Dasi, Carolyn Dennis, Bhakta Eddie, Doe Rani Edwards, Jacqueline F. English, Ethel Enoex, Al Jocko Fann, Barbara Fann, Melani Fann, Shelley Fann, Tracy Fann, Susie Fuzzell, Anthony Givens, Audrey Givens, Derrick Givens, Mildred Givens, Michael Lee Gray, Mimi Green, Susaye Greene Brown, Bhakta Gregory, Jeania Harris, Troy Harris, Terry Hendricks, David Henson, Adrian Janes, Josie James, Calvin Johnson, Carol Johnson, Patricia Johnson, Madelaine Jones, Bhakta Kevin, Phillip Kimble, James Lambert, Lynda Laurence, Linda Lawrence, Irma Leslie, Kim Lewis, Carl Lockhart, Gail Lockhart, Carolyn Massenburg, Article May, Charity McCrary, Linda McCrary-Campbell, Linda McCrary, Lonnie Morgan, Kim Nixon, Lisa Nixon, Larri Nuckens, Gwen Perry, Gregory Rudd, Rukmini, Yolanda Simmons, Keith Slaughter, Rosona Starks, Dennis Swindell, Sundray Tucker, Gary Veney, Sheryl Walker, Mary Lee Whitney, Syreeta Wright, Michael Gray, Susaye Greene, William Moore, Ruben Tibi.

Production[modifier | modifier le code]

  • Stevie Wonder - Producteur
  • Larry Scott - Effets spéciaux
  • Tony Warren - Illustrations
  • Andrew Berliner - Mastering
  • John Fischbach - Ingénieur du son
  • John Harris - Effets spéciaux, Programmation
  • Bruce Hensal - Assistant ingénieur
  • Don Hunter - Programmation, effets spéciaux
  • Howie Lindeman - Assistant ingénieur
  • Gary Olazabal - Ingénieur du son
  • Rick Smith - Assistant Ingénieur
  • Chris Morris - Assistant ingénieur
  • Jeff Sanders - Mastering
  • Rick Smith - Assistant Ingénieur
  • Fountain Jones - Programmation

Singles au Hit parade[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Another Star (Club Play Singles) - no 2
  • 1977 : Sir Duke (Adult Contemporary) - no 3
  • 1977 : Another Star (Pop Singles) - no 32
  • 1977 : I Wish (Pop Singles) - no 1
  • 1977 : Sir Duke (Pop Singles) - no 1
  • 1977 : Another Star (Black Singles) - no 18
  • 1977 : As (Black Singles) - no 36
  • 1977 : I Wish (Black Singles) - no 1
  • 1977 : Sir Duke (Black Singles) - no 1
  • 1978 : As (Pop Singles) - no 36
  • 1978 : Knocks Me Off My Feet (Pop Singles) - no 11
  • 1978 : Knocks Me Off My Feet (Black Singles) - no 4

Reprises et échantillonnages[modifier | modifier le code]

  • Another Star a été reprise par Kathy Sledge en 1995.
  • As a été reprise par George Michael et Mary J. Blige en 1999.
  • George Michael a par ailleurs repris Love's in Need of Love Today durant la tournée Faith en 1988, puis Village Ghetto Land au concert hommage des 70 ans de Nelson Mandela le , puis Pastime Paradise et Knocks Me Off My Feet en 1991 durant la tournée Cover to Cover.
  • Isn't She Lovely? a été reprise par David Parton (en) en 1977, par le guitariste de jazz Lee Ritenour également en 1977 (reprise instrumentale sur l'album Captain Fingers), par le pianiste et percussioniste Victor Feldman encore en 1977 (reprise instrumentale sur l'album The Artful Dodger – Feldman a aussi joué des congas sur la version de Ritenour sortie la même année), par le clarinettiste Woody Herman en 1978 (version instrumentale sur l'album Fatha Herman and his Thundering Herd), par le saxophoniste Bill Holman en 1987 (album The Bill Holman Band). En 2012, une reprise par Jimmy Higham, atteint d'un cancer, avec son ami et collègue John Walmsley, a atteint la 41e place du classement UK Singles Chart, surpassant notamment Taylor Swift et Rihanna ; les bénéfices des ventes sous forme de téléchargement ont servi à collecter des fonds pour une bourse en mémoire de Higham au Wellington College dans le comté de Berkshire, où il travaillait en tant que membre du personnel d'intendance ; subséquemment, la version originale de Stevie Wonder est entrée dans le classement, atteignant la 94e place. Stevie Wonder lui-même l'a chantée au concert du Jubilé de diamant de la reine Elisabeth II, le , avec des paroles modifiées pour se référer à cette dernière.
  • I Wish a été échantillonnée par Will Smith pour le morceau Wild Wild West en 1999.
  • Knocks Me Off My Feet a été reprise par Donell Jones en 1996, la même année par Tevin Campbell, et également par Luther Vandross.
  • Pastime Paradise a été adaptée en Gangsta's Paradise par Coolio en 1995 (même thème mais réorchestré, refrain similaire mais nouveaux couplets), à son tour parodiée en Amish Paradise par Weird Al Yankovic en 1996. La chanson a été échantillonnée par Mary J. Blige (« Time »), Basta Noggano (« Russian Paradise »), Blue (« Curtain Falls ») et Scarface (« Crack »). Elle a été reprise par Patti Smith en 2007 (album Twelve), ainsi que par Panache Culture, Sherri Winston, Karl Latham, Sunlightsquare et Ray Barretto. À noter que la mélodie originale est déjà inspirée d'un motif du Prélude et fugue en ut mineur (BWV 847) de Jean-Sébastien Bach[5].
  • En 1995, le musicien de smooth jazz Najee a sorti un album intitulé Najee Plays Songs from the Key of Life, intégralement basé sur Songs in the Key of Life.

Notes et références[modifier | modifier le code]