Mumford and Sons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mumford and Sons
Description de l'image MS2015.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Folk rock, rock alternatif
Années actives Depuis 2007
Labels Gentlemen of the Road, Island Records, Glassnote Records, Universal Music Group
Site officiel www.mumfordandsons.com
Composition du groupe
Membres Marcus Mumford
Marshall Winston
Ben Lovett
Ted Dwane

Mumford and Sons est un groupe de rock et musique traditionnelle britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Formé en 2007, le groupe est composé de Marcus Mumford (chanteur, guitare électrique et acoustique, batterie), Ben Lovett (voix, clavier, piano, synthétiseur), Winston Marshall (voix, guitare électrique, banjo) et Ted Dwane (voix, basse, contrebasse).

Le groupe compte quatre albums studio : Sigh No More (2009), Babel (2012) et Wilder Mind (2015) et Delta (2018). Le groupe a également sorti deux albums Live : Live at Shepherd's Bush Empire (2011) et The Road to Red Rocks (2012). Le groupe a remporté de nombreux prix musicaux au cours de sa carrière, dont le Brit Awards du meilleur album britannique en 2011 avec Sigh No More, le Grammy Award de l'album de l'année en 2013 avec Babel[1] et en tout six nominations au Grammy Award.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Mumford and Sons sont formés en décembre 2007 par le multi-instrumentiste Marcus Mumford, Ben Lovett, Winston Marshall et Ted Dwane[2]. Les membres jouent de la guitare acoustique, de la batterie, du clavier, de la basse, et des instruments folk traditionnels comme le banjo, la mandoline et le resonator[3]. Le nom du groupe s'inspire du fait que Marcus Mumford était le membre le plus visible, qui organisait les concerts du groupe[4].

Le but des membres du groupe était de faire quelque chose qui laisserait une trace dans l'histoire de la musique, sans se prendre trop au sérieux[5]. Les premières chansons de l'album ont été écrites à l'automne 2007  : White Blank Page et Awake My Soul. Marshall Winston déclare à propos de leurs chansons  : « Les sujets sur lesquels nous écrivons sont réels, et on chante et joue notre musique plus passionnément parce qu'on ressent qu'on doit le faire. Nous aimons la musique honnête[6]. »

Sigh No More (2009–2012)[modifier | modifier le code]

Marcus Mumford et Winston Marshall sur scène à Brighton, le 4 octobre 2010.

Leur succès s’accroît après la parution de la liste BBC Sound of 2009[7] dans laquelle ils étaient placés. Le groupe Mumford and Sons a gagné le prix du meilleur groupe lors de la troisième cérémonie des BalconyTV Music Video Awards le à Dublin[8].

Le , le groupe joue Little Lion Man (son single) lors de l'émission The Late Show With David Letterman. Le , ils interprètent également The Cave lors de l'émission The Late Late Show with Craig Ferguson. Puis joueront lors du fameux festival Glastonbury, en 2010. La chanson After The Storm est reprise à la fin de l'épisode 1 de la saison 2 de Stargate Universe. Le groupe fait une tournée européenne la même année[9]: ils passeront par Paris (à la Maroquinerie puis au Trabendo), mais aussi par Amsterdam et Cologne, par exemple. En , Ben Lovett déclare : « Il y a des choses dans nos vies qui ont plus de poids et de substance que de simplement dire "Tout va très bien pour nous, écrivons donc des chansons là-dessus !" La vie nous inspire davantage que le succès de ce groupe. » [10].

Le groupe chante une version de Awake My Soul en français : Réveille mon âme[11]. Le sur le plateau du Saturday Night Live, le groupe joue I Will Wait et Below my feet, deux chansons extraites de leur album Babel.

Ils ont collaboré avec la chanteuse Birdy pour la chanson Learn me right, qui apparaît dans la bande son du film Rebelle (Brave).

Babel (2012–2013)[modifier | modifier le code]

Mumford and Sons jouant au Brit Awards, le 20 février 2013.

Mumford and Sons publie leur deuxième album, Babel, le , qui comprend 12 morceaux[12], et une édition deluxe qui comprend trois morceaux bonus[13]. Le premier single, I Will Wait, est diffusé par Zane Lowe sur la BBC Radio 1 le [14],[15]. Le , Mumford and Sons enregistrent leur concert au Red Rocks Amphitheatre dans le Colorado[16]. Le concert est plus tard publié en DVD, vinyle et sur iTunes sous le titre Road to Red Rocks. La performance de I Will Wait issue du concert est publié avant le DVD le comme clip officiel du morceau[16]. Le , le groupe joue deux morceaux issus du nouvel album, I Will Wait et Below My Feet, au Saturday Night Live[17].

Babel débute premier de l'UK Albums Chart et du Billboard 200 américain[18],[19]. Il devient l'album le mieux vendu en 2012 au Royaume-Uni, avec 158 000 exemplaires en une semaine, et de même en 2012 aux États-Unis avec 600 000 exemplaires la première semaine[18],[19] et plus d'un million à l'international. En , Winston Marshall explique au magazine NME que le groupe était en répétition et en écriture de son nouvel album[20].

La première phase de la tournée mondiale de 2013 en soutien à Babel est publiée en [21]. Leur tournée Gentlemen of the Road continue en 2013. Après deux concerts les 8 et au Austin360 Amphitheater d'Austin, au Texas, le bassiste Ted Dwane est emmené à l'hôpital le lendemain. Les chirurgiens ont retrouvé un caillot sanguin à la surface de son cerveau et ont procédé à une intervention chirurgicale. Sous les conseils des médecins, le groupe annule le reste de sa tournée Summer Stampede Tour, qui comprend des performances au Bonnaroo Music Festival et reviennent au Royaume-Uni[22]. L'opération de Dwane est un succès, et sa convalescence est telle que le groupe peut jouer au Glastonbury Festival du [23].

À la fin de la tournée Babel, Mumford and Sons se mettent en pause pendant cinq mois avant de retourner en studio en pour enregistrer un troisième album[24],[25],[26],[27],[28].

Wilder Mind (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Le , le groupe sort un court clip montrant de nouveaux morceaux[29]. C'est le que leur troisième album studio, intitulé Wilder Mind, est annoncé pour le , avec un premier single, Believe, qui est diffusé à la radio le et disponible en téléchargement peu de temps après[30],[31].

Mumford and Sons font leur retour sur scène devant 375 spectateurs dans un lieu appelé le Oslo à Hackney, Londres, le , pour un concert privé[32],[33],[24]. Le second single issu de Wilder Mind, The Wolf, est diffusé sur la BBC Radio 1 le [34]. Mumford and Sons confirment leur retour le avec l'annonce d'une performance en tête d'affiche au Bonnaroo Music Festival[35]. Mumford and Sons jouent en tête d'affiche des Reading & Leeds Festivals en 2015[36]. Dans les semaines qui suivent, ils entament une tournée britannique et irlandaise.

Le , le groupe annonce un concert privé au Brighton Corn Exchange pour les membres. Il prend place le [37]. Mumford and Sons font la promotion de leur nouvel album avec diverses apparitions télévisées et radio, comme sur la BBC Radio 1[38], le Graham Norton Show[39], le Saturday Night Live sur la NBC[40], Later... with Jools Holland sur la BBC[41],[42], le Late Show with David Letterman[43],[44] et des concerts en live sur iHeartRadio et SiriusXM[45],[46]. Le , le groupe annonce une tournée nord-américaine de 16 dates ; la tournée démarre le à Brooklyn, New York[47].

Pour le Record Store Day le , le groupe permet aux fans l'écoute de Wilder Mind en vinyle, deux semaines avant sa sortie. Le groupe sort aussi une édition limitée du vinyle Believe/The Wolf pour l'événement[48],[49]. Wilder Mind est publié le . Wilder Mind débute premier au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie[50],[51],[52].

Le , Mumford and Sons sortent un EP intitulé Johannesburg[53],[54]. Marcus Mumford participe au concert de charité One Love Manchester en 2017.

Delta (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Le , le groupe sort le morceau Guiding Light sur la BBC Radio 1, annonçant le nouvel album Delta, dont la sortie est prévue pour le [55],[56].

La , le deuxième morceau If I Say est diffusé en exclusivité sur Beats1 radio dans l’émission de Zane Lowe.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Little Lion Man
  • 2009 : Winter Winds
  • 2010 : The Cave
  • 2010 : Roll Away Your Stone
  • 2012 : I Will Wait
  • 2012 : Lover of the Light
  • 2013 : Babel
  • 2013 : Whispers in the Dark
  • 2013 : Hopeless Wanderer
  • 2015 : Believe
  • 2015 : The Wolf
  • 2015 : Ditmas
  • 2018 : Guiding Light
  • 2019 : Blind Leadind The Blind

EP[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Johannesburg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mumford & Sons », sur GRAMMY.com, (consulté le ).
  2. (en) Betts, Marianne (25 mars 2010). "Mumford & Sons have taken Australia by storm". Herald Sun.
  3. (en) « London – Radio – Mumford and Sons », bbc.co.uk (consulté le )
  4. (en) Collis, Clark (4 mars 2011). "Mumford and Sons: Ben Lovett talks about playing with Dylan, recording with Ray Davies, and high-fiving R. Kelly". Entertainment Weekly Music Mix.
  5. Site officiel
  6. "What we write about is real, and we sing and play our instruments more passionately cos we feel like we need to. We love honest music," says Winston.
  7. (en) « BBC Sound of 2009: Mumford & Sons », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) « Best Band », YouTube, (consulté le )
  9. (en) « Autumn Europe & UK Tour Supports Announcement »,
  10. (en) « NME »,
  11. (en) « Réveille Mon Åme! »,
  12. (en) « Mumford & Sons announce details of new album, 'Babel' », Telegraph.co.uk, (consulté le )
  13. « Mumford & Sons' 'Babel' to be Released Sept. 25 », The Hollywood Reporter, (consulté le )
  14. « Mumford & Sons track played for first time on Radio 1 », BBC News (consulté le )
  15. (en) « LISTEN: Mumford & Sons unveil new single 'I Will Wait' », Clixie, (consulté le ).
  16. a et b « Mumford & Sons Match Grandeur of Red Rocks on 'I Will Wait' », Rolling Stone (consulté le ).
  17. (en) Logan Nicklaus, « Mumford & Sons Save the Day on 'SNL' », Rolling Stone, (consulté le )
  18. a et b (en) « New Mumford & Sons album Babel is fastest seller of 2012 in UK and US », the Guardian (consulté le )
  19. a et b « Mumford & Sons' 'Babel' Scores Biggest Debut of Year, Bows at No. 1 on Billboard 200 Chart », Billboard, (consulté le ).
  20. (en) « Mumford & Sons: 'We're already working on new songs' 2012 », NME (consulté le ).
  21. Studio Juice, Ltd, « Mumford & Sons – Live », Mumfordandsons.com (consulté le ).
  22. (en) « BONNAROO & US TOUR – A STATEMENT FROM THE BAND », Mumfordandsons.com (consulté le )
  23. (en) « Glastonbury 2013 – review: Mumford and Sons give a triumphant performance on last night », The Independent, .
  24. a et b (en) Mumford & Sons – SOLD OUT, « Mumford & Sons April 6th, 2015 | (le) poisson rouge », Lepoissonrouge.com, (consulté le ).
  25. (en) « Mumford and Sons taking a break », The Huffington Post, (consulté le )
  26. Adam W. Kepler, « Mumford & Sons Taking a Break », The New York Times, .
  27. (en) Kat, « Mumford will start writing for new album », MumsonFans.com (consulté le ).
  28. (en) Kat, « Ben Lovett Announces his Engagement and Work on New Album », MumsonFans.com (consulté le ).
  29. Kat, « Mumford and Sons 2015 Tour to be Announced on Monday », MumsonFans.com (consulté le )
  30. (en) Kat, « Mumford and Sons’ 3rd studio album "Wilder Mind" due out May 4th », MumsonFans.com (consulté le )
  31. « Timeline Photos – Mumford and Sons », Facebook (consulté le )
  32. (en) « Mumford And Sons – Oslo », Oslohackney.com, (consulté le )
  33. (en) « Instagram », Instagram (consulté le )
  34. [vidéo] Mumford & Sons – The Wolf (Official Audio) sur YouTube
  35. (en) Kat, « Mumford and Sons Confirmed Headlining 2015 Bonnaroo Music and Arts Festival », MumsonFans.com (consulté le ).
  36. (en) « Mumford & Sons Friday 28 Aug 2015 Main Stage ».
  37. (en) « NME News Mumford & Sons announce mobile phone-free gig in Brighton », nme.com, (consulté le )
  38. 1, « Live Lounge Mumford & Sons », BBC, (consulté le )
  39. (en) « BBC One – The Graham Norton Show, Series 17, Episode 4 », Bbc.co.uk (consulté le )
  40. (en) « Taraji P. Henson with Mumford & Sons | Episodes | Saturday Night Live », NBC (consulté le ).
  41. (en) « Later... with Jools Holland – Mumford & Sons », Mumfordandsons.com (consulté le ).
  42. (en) « Later... with Jools Holland – Full Episode – Mumford & Sons », Mumfordandsons.com (consulté le )
  43. (en) « Mumford & Sons Kick Off CBS’s Legends On Letterman: The online music series celebrates the amazing musical acts that have performed. », sur CBS, (consulté le )
  44. (en) « The Daily Show with Trevor Noah - Series | Comedy Central Official Site | CC.com », sur Thedailyshow.cc.com, (consulté le )
  45. (en) « iHeartRadio Album Release Party with Mumford & Sons | iHeartRadio », sur News.iheart.com, (consulté le )
  46. (en) « Mumford & Sons named their favorite songs by other artists! | SiriusXM Blog », sur Blog.siriusxm.com, (consulté le )
  47. (en) « Mumford & Sons on Twitter: "North America! New summer tour dates announced! Tickets on sale 10am local time Friday 17th April. », Twitter.com, (consulté le )
  48. (en) « Mumford & Sons », Record Store Day (consulté le ).
  49. (en) « Forums Archive – Mumford & Sons », Mumfordandsons.com, (consulté le ).
  50. (en) "Mumford & Sons score their second Number 1 album". (10 mai 2015). Official Charts Company.
  51. (en) Keith Caulfield, « Mumford & Sons Scores Second No. 1 Album on Billboard 200 Chart », Billboard,‎ (lire en ligne, consulté le )
  52. (en) "Wilder Mind: Australian Album Charts". ARIA.
  53. (en) James Hendicott, « Mumford and Sons announce 'Johannesburg' mini album », NME, (consulté le )
  54. (en) Keith Harris, « Mumford & Sons's New Album: Johannesburg », Rolling Stone, (consulté le ).
  55. (it) Rockol com s.r.l, « √ Mumford & Sons, a novembre il nuovo album ‘Delta’: subito il singolo ‘Guiding Light’ – ASCOLTA/VIDEO », sur Rockol (consulté le )
  56. (en) « Mumford & Sons announce new album, release new track Guiding Light: The lead single from the folk group's fourth album was Annie Mac's Hottest Record on BBC Radio 1. », Official Charts,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]