Jagged Little Pill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jagged Little Pill

Album de Alanis Morissette
Sortie
Enregistré mars 1994-avril 1995
Westlake Studios et Signet Sound, Hollywood Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 57:33
Genre Rock alternatif, post-grunge
Producteur Glen Ballard
Label Reprise Records
Maverick Records

Albums de Alanis Morissette

Singles

Jagged Little Pill est le 3e album studio d'Alanis Morissette, sorti le . C'est son premier album à être sorti internationalement. Il marque un tournant dans sa carrière avec un changement d'orientation musicale et des textes très introspectifs exprimant ses frustrations et sa colère. Il atteint la première place des classements de ventes d'albums dans plusieurs pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada, et se vend à plus de 33 millions d'exemplaires dans le monde entier[1]. Il obtient le Grammy Award de l'album de l'année.

Contexte et enregistrement[modifier | modifier le code]

Après avoir sorti deux albums de teen pop qui n'ont été distribués qu'au Canada, Alanis Morissette rencontre en 1993 l'agent artistique Scott Welch, qui est impressionné par sa voix. Il la persuade de déménager de chez ses parents pour s'installer à Toronto afin de travailler avec d'autres personnes[2] mais cela n'apporte pas les résultats espérés. Elle se rend par la suite à Los Angeles pour y rencontrer d'éventuels collaborateurs et y vit quelques mésaventures qui la marquent psychologiquement, se faisant notamment voler par un homme armé qui la braque à bout portant[3].

Elle rencontre par la suite le producteur Glen Ballard, qui croit en son talent et la laisse utiliser ses studios[2]. La première chanson qu'ils écrivent ensemble est un titre appelé The Bottom Line, qui n'est pas retenu pour l'album mais est intégré à sa réédition pour le 20e anniversaire de sa sortie[4]. Alanis Morissette s'éloigne du style pop pour s'orienter vers un son plus rock et écrit des textes autobiographiques inspirés des désillusions qu'elle a connues en un an. La collaboration entre Alanis Morissette et Glen Ballard est fructueuse, ils écrivent et enregistrent notamment la chanson Perfect en vingt minutes et une seule prise[5]. En deux semaines, ils enregistrent une démo de Jagged Little Pill et démarchent les labels discographiques. Maverick Records, le seul label intéressé, lui fait signer un contrat à la fin de l'année 1994[3]. Alanis Morissette et Glen Ballard retournent alors en studio pour finaliser leurs maquettes.

Parution et accueil[modifier | modifier le code]

Succès commercial[modifier | modifier le code]

Maverick Records espère vendre environ 250 000 albums mais You Oughta Know, qui bénéficie de la collaboration de Flea et Dave Navarro des Red Hot Chili Peppers, est diffusé par la station KROQ et obtient un grand succès, passant ensuite en boucle sur MTV, ce qui permet aux ventes de l'album d'exploser[6].

L'album fait partie de ceux ayant eu le plus de succès commercial en Amérique du Nord dans les années 1990, étant certifié seize fois disque de platine aux États-Unis et double disque de diamant au Canada, soit plus de 18 millions d'exemplaires vendus. Il connaît aussi un grand succès en Europe, où il se vend à plus de sept millions d'exemplaires[7]. Il atteint la première place des classements musicaux dans une douzaine de pays à travers le monde.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Les critiques sont généralement positives. Pour Stephen Erlewine, d'AllMusic, qui lui donne la note de 4,5 étoiles sur 5, l'album est « étonnamment efficace, une fascinante exploration de la psychologie d'une jeune femme » où Alanis Morissette « explore de façon inébranlable des émotions si communes que la plupart des gens auraient honte de les exprimer »[8]. Le magazine Rolling Stone évoque un album « proche de la perfection » où Alanis Morissette « utilise sa voix sobre pour passer au travers du naufrage émotionnel de sa jeunesse avec suffisamment de cœur et de qualité d'écriture pour faire vibrer un nombre incalculable d'auditeurs »[9]. Anne-Claire Duchossoy, de Music Story, lui donne 4 étoiles sur 5, évoquant des « titres pleins d’énergie et de colère [qui] laissent aussi la place à des morceaux plus calmes au style plus folk avec la présence d’une guitare acoustique et d’un harmonica »[10]. Le site albumrock lui donne 4,5 guitares sur 5, écrivant qu'elle a réussi « là où beaucoup ont échoué : faire de la pop intelligente saupoudrée juste ce qu'il faut de rock » et qu'il « n'est pas difficile à comprendre que cet album est incontournable tant sa qualité n'est plus à démontrer »[11]. Robert Christgau lui donne le note de B+, estimant que l'album comporte « six ou sept chansons très efficaces » mais aussi quelques titres trop naïfs ou excessivement dramatiques[12]. Le magazine Q lui donne quatre étoiles sur cinq[13], et le New Musical Express la note de 7/10[14].

Parmi les critiques négatives, David Browne, d'Entertainment Weekly, dénonce la voix et les textes de la chanteuse ainsi que les « arrangements maladroits » de Glen Ballard, et estime qu'en dehors de You Oughta Know, l'album est « dur à avaler » (jeu de mots avec le titre de l'album)[15].

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[16] 3
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[17] 1
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[18] 2
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[19] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[20] 2
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums Chart)[21] 1
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[7] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[22] 1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[23] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[24] 6
Drapeau de l'Irlande Irlande (Irish Albums Chart)[7] 1
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[25] 2
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[26] 3
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[27] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[28] 1
Drapeau du Portugal Portugal (Associação Fonográfica Portuguesa)[7] 1
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[29] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[30] 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[31] 2
Pays Ventes Certifications
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (BVMI) 1 000 000 + Disque de platine 2 × Platine[32]
Drapeau de l'Argentine Argentine (CAPIF) 60 000 + Disque de platine Platine[33]
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA) 980 000 + Disque de platine 14 × Platine[34]
Drapeau de l'Autriche Autriche (IFPI) 100 000 + Disque de platine 2 × Platine[35]
Drapeau de la Belgique Belgique (BEA) 100 000 + Disque de platine 2 × Platine[36]
Drapeau du Brésil Brésil (ABPD) 100 000 + Disque d'or Or[37]
Drapeau du Canada Canada (Music Canada) 2 000 000 + Disque de diamant 2 × Diamant[38]
Drapeau de l'Espagne Espagne (PROMUSICAE) 300 000 + Disque de platine 3 × Platine[39]
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) 16 000 000 + Disque de platine 16 × Platine[40]
Drapeau de la Finlande Finlande (IFPI) 60 000 + Disque de platine Platine[41]
Drapeau de la France France (SNEP) 300 000 + Disque de platine Platine[42]
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI) 500 000 + Disque de diamant Diamant[43]
Drapeau de la Norvège Norvège (IFPI) 50 000 + Disque de platine Platine[44]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RMNZ) 15 000 + Disque de platine Platine[45]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (NVPI) 400 000 + Disque de platine 4 × Platine[46]
Drapeau de la Pologne Pologne (ZPAV) 50 000 + Disque d'or Or[47]
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI) 3 000 000 + Disque de platine 10 × Platine[48]
Drapeau de la Suède Suède (IFPI) 200 000 + Disque de platine 2 × Platine[49]
Drapeau de la Suisse Suisse (IFPI) 50 000 + Disque de platine Platine[50]

Tournée[modifier | modifier le code]

À la suite du considérable succès commercial remporté par l'album, Alanis Morissette part en tournée mondiale pendant 18 mois. Un DVD live est enregistré à partir de ses concerts à La Nouvelle-Orléans et à Ottawa. La chanteuse écrit certaines des chansons de son album suivant pendant qu'elle est en tournée et en intègre certaines à son répertoire pour les tester en concert, notamment Can't Not, No Pressure over Cappuccino et Joining You[51]. La tournée se termine en , à la suite de quoi Alanis Morissette fait une pause d'un an et demi durant laquelle elle découvre notamment l'Inde, voyage qui a un grand impact sur sa spiritualité[52].

Caractéristiques artistiques[modifier | modifier le code]

Thèmes et composition[modifier | modifier le code]

L'album est très introspectif, Alanis Morissette y exprimant sa colère de façon cathartique. L'album présente plusieurs aperçus d'expériences de la vie que peut faire une jeune femme. La colère et d'autres émotions négatives, comme le désespoir, la peur et la résignation, dominent mais sont contrebalancés occasionnellement par des chansons plus optimistes qui évoquent le début de relations amoureuses ou la prise de conscience et d'assurance qui viennent avec certaines expériences[53].

All I Really Want exprime sa frustration et ses désirs[54]. Le premier single de l'album, You Oughta Know, est une chanson dure et amère sur un amant infidèle et lâche[55]. Perfect aborde le thème des parents qui en demandent trop à leurs enfants alors que Hand in My Pocket expose les contradictions de sa personnalité[54]. Dans Right Through You, la narratrice est une femme dont la vie est contrôlée par un homme qui l'objectifie jusqu'à ce qu'elle le perce à jour. Il évoque probablement Leslie Howe, le premier producteur d'Alanis Morissette[56]. Forgiven traite de la place subalterne réservée aux femmes par la religion[56]. Dans You Learn, la vie est vue comme une expérience d'apprentissage à travers les erreurs que l'on fait[56].

Head over Feet est la seule chanson de l'album à exprimer l'amour de façon positive, la narratrice étant amoureuse d'un homme compréhensif qui a une bonne capacité d'écoute[57]. Cet optimisme est de courte durée car la chanson suivante, Mary Jane, aborde le thème des violences conjugales et de l'impuissance et du désespoir ressentis alors[57]. Ironic, le plus grand succès de l'album, évoque l'ironie de la vie. Alanis Morissette a été critiquée plusieurs fois car les situations décrites dans la chanson ne correspondent pas à la définition du terme « ironique », d'autres analystes ayant au contraire affirmé que la plus grande ironie de la chanson était qu'elle ne contenait pas d'ironie[58]. Not the Doctor et Wake Up, les deux dernières chansons de l'album, sont aussi les moins connues. La première comparant dans les couplets diverses sortes de relations possessives à des maladies pour lesquelles la narratrice affirme dans le refrain qu'elle n'a pas de remède[59]. La seconde dénonce l'apathie générale, le manque d'émotion et d'implication des gens[59]. La piste cachée Your House, chantée a cappella, évoque une jeune femme qui va chez son ex, trouve la maison vide, se sert de certaines choses une dernière fois et découvre une lettre d'amour d'une autre femme[53].

Titre et pochette[modifier | modifier le code]

La phrase ayant donné son titre à l'album, « Swallow it down (what a jagged little pill) » (en français « Avale-la (qu'elle est dure à avaler cette petite pilule) »), figure dans la chanson You Learn. La « petite pilule dure à avaler » représente les multiples épreuves et leçons de la vie que nous devons accepter, ou du moins supporter[56].

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'album est récompensé par le Grammy Award de l'album de l'année et le Grammy Award du meilleur album rock en 1996[60],[61]. La même année, il est récompensé dans les deux mêmes catégories lors des prix Juno[62].

Postérité[modifier | modifier le code]

L'album est classé 45e dans la liste des « 100 plus grands albums des années 1990 » du magazine Rolling Stone[9]. Gilles Verlant et Thomas Caussé, dans la Discothèque parfaite de l'odyssée du rock, le considèrent comme un « album foudroyant » avec des « guitares saturées, un son rugueux et une voix traversée d'éclairs, de soubresauts, d'envolées à fleur de nerfs »[63]. Dans Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie, il est qualifié d'« album de rock intéressant dans sa globalité avec des morceaux sans complaisance et plusieurs passages à se damner » et a sa place dans le livre pour son « impact sur le rock féminin tout autant que pour les grandes chansons qu'il contient »[64].

Le succès de l'album et son influence sur le rock féminin sont considérés comme des facteurs ayant contribué de façon décisive au lancement des carrières de Tracy Bonham, Meredith Brooks et surtout Avril Lavigne et Pink[65]. Katy Perry le considère pour sa part comme « l'album le plus parfait qui ait été réalisé par une femme »[66].

En , une adaptation de l'album sous la forme d'une comédie musicale du même nom est créée à l'American Repertory Theater de Cambridge avec un livret de Diablo Cody et une mise en scène de Diane Paulus. Cette comédie musicale est très bien accueillie par la critique[67].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles sont écrites par Alanis Morissette, toute la musique est composée par Alanis Morissette et Glen Ballard.

Jagged Little Pill
No Titre Durée
1. All I Really Want 4:44
2. You Oughta Know 4:09
3. Perfect 3:07
4. Hand in My Pocket 3:41
5. Right Through You 2:55
6. Forgiven 5:00
7. You Learn 3:59
8. Head over Feet 4:27
9. Mary Jane 4:40
10. Ironic 3:49
11. Not the Doctor 3:47
12. Wake Up 4:53
13. You Oughta Know (Jimmy the Saint Blend) 4:10
14. Your House (piste cachée) 3:37

Crédits[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Équipe de production et artistique[modifier | modifier le code]

  • Glen Ballardproducteur, ingénieur du son, mixage
  • Ted Blaisdell, David Schiffman – ingénieurs du son additionnels
  • Victor McCoy, Rich Weingart – assistants ingénieur du son
  • Chris Fogel – ingénieur du son, mixage
  • Francis Buckley – mixage
  • Jolie Levine – coordination de la production
  • Chris Bellman – mastering
  • Tom Recchion – directeur artistique, design
  • John Patrick Salisbury – photographie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Glen Ballard Biography », sur glenballard.com (consulté le )
  2. a et b (en) « Interview with Scott Welch », sur hitquarters.com (consulté le )
  3. a et b (en) « Alanis Morissette Biography », sur rokpool.com (consulté le )
  4. (en) Alyssa Ladzinski, « Alanis Morissette Shares Unreleased 'Jagged Little Pill' Track "The Bottom Line" », sur musictimes.com (consulté le )
  5. (en) Anne-Claire Duchossoy, « Biographie d'Alanis Morissette », Music Story (consulté le )
  6. (en) Dale Kawashima, « Great Music Publishing Story: John Alexander and Alanis Morissette », sur songwriteruniverse.com (consulté le )
  7. a b c et d Fournier 2015, p. 61
  8. (en) Stephen Erlewine, « Jagged Little Pill Review », AllMusic (consulté le )
  9. a et b (en) « 100 Best Albums of the Nineties », Rolling Stone (consulté le )
  10. Anne-Claire Duchossoy, « Jagged Little Pill Chronique Music Story », Music Story (consulté le )
  11. « Chronique Jagged Little Pill », sur albumrock.net (consulté le )
  12. (en) Robert Christgau, « Consumer Guide Album », sur robertchristgau.com (consulté le )
  13. (en) « Alanis Morissette: Jagged Little Pill », Q, no 108,‎ , p. 118
  14. (en) « Alanis Morissette: Jagged Little Pill », New Musical Express,‎
  15. (en) David Browne, « Jagged Little Pill Review », Entertainment Weekly (consulté le )
  16. (de) Charts.de – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH.
  17. (en) Australian-charts.com – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. ARIA Top 50 album. Hung Medien.
  18. (de) Austriancharts.at – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  19. (nl) Ultratop.be – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  20. Ultratop.be – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  21. (en) « RPM Top Albums », sur collectionscanada.gc.ca (consulté le )
  22. (en) « Alanis Morissette - Billboard 200 », Billboard (consulté le )
  23. (fi) Finnishcharts.com – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Suomen virallinen lista. Hung Medien.
  24. Lescharts.com – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. SNEP. Hung Medien.
  25. (en) « Hits of the World », Billboard (consulté le )
  26. (en) Norwegiancharts.com – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. VG-lista. Hung Medien.
  27. (en) Charts.org.nz – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. RIANZ. Hung Medien.
  28. (nl) Dutchcharts.nl – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Mega Album Top 100. Hung Medien.
  29. (en) « Alanis Morissette - Albums », sur officialcharts.com (consulté le )
  30. (en) Swedishcharts.com – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Sverigetopplistan. Hung Medien.
  31. (en) Swisscharts.com – Alanis Morissette – Jagged Little Pill. Schweizer Hitparade. Hung Medien.
  32. (de) « Gold-/Platin-Datenbank - Alanis Morrissette », sur musikindustrie.de (consulté le )
  33. (es) « Disco de oro y platino » (version du 6 juillet 2011 sur l'Internet Archive), sur capif.org.ar
  34. (en) « ARIA Charts - Accreditations - 1998 Albums », Australian Recording Industry Association (consulté le )
  35. (de) « Gold & Platin - Alanis Morissette », sur ifpi.at (consulté le )
  36. (en) « Gold and Platinum Certifications Albums 2004 », sur ultratop.be (consulté le )
  37. (pt) « Certificados - Alanis Morissette », sur abpd.org.br (consulté le )
  38. (en) « Gold Platinum Database - Alanis Morissette », sur musiccanada.com (consulté le )
  39. (es) Fernando Salaverri, Sólo éxitos : año a año : 1959-2002, Iberautor Promociones Culturales, , 1046 p. (ISBN 84-8048-639-2), p. 945
  40. (en) « Searchable Database - Jagged Little Pill », RIAA (consulté le )
  41. (fi) « Tilastot - Alanis Morissette », sur ifpi.fi (consulté le )
  42. « Certifications Albums Platine - année 1996 », Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le )
  43. (en) « Italy - In the News », Billboard,‎ , p. 57
  44. (no) « IFPI Norsk Trofeer » (version du 5 novembre 2012 sur l'Internet Archive), sur ifpi.no
  45. (en) « NZ Top 40 Albums », RMNZ (consulté le )
  46. (nl) « Goud/Platina - Alanis Morissette », sur nvpi.nl (consulté le )
  47. (pl) « Zlote CD », sur zpav.pl (consulté le )
  48. (en) « Cerified Awards Search - Alanis Morissette », BPI (consulté le )
  49. (sv) « Guld- och Platinacertifikat − År 1987−1998 » (version du 16 juin 2011 sur l'Internet Archive), sur ifpi.se
  50. (en) « Awards Database - Alanis Morissette », sur swisscharts.com (consulté le )
  51. Fournier 2015, p. 63
  52. Fournier 2015, p. 64
  53. a et b Fournier 2015, p. 58
  54. a et b (en) Melissa Minners, « Jagged Little Pill », sur g-pop.net (consulté le )
  55. (en) « Alanis Morissette Biography », sur thebiographychannel.co.uk (consulté le )
  56. a b c et d Fournier 2015, p. 55
  57. a et b Fournier 2015, p. 56
  58. Fournier 2015, p. 56-57
  59. a et b Fournier 2015, p. 57
  60. (en) « 38th Grammy Awards », sur rockonthenet.com (consulté le )
  61. Fournier 2015, p. 62
  62. (en) « Search Awards », sur junoawards.ca (consulté le )
  63. Gilles Verlant et Thomas Caussé, La Discothèque parfaite de l'odyssée du rock, Presses de la Cité, , 381 p. (ISBN 978-2-258-08007-2 et 2-258-08007-X), p. 268
  64. Robert Dimery (trad. de l'anglais), Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie : rock, hip hop, soul, dance, world music, pop, techno, Paris, Flammarion, , 959 p. (ISBN 2-08-201539-4), p. 772
  65. (en) Andre Mayer, « What a Pill » (version du 12 août 2011 sur l'Internet Archive), sur cbc.ca,
  66. (en) « Katy Perry Q&A: Billboard's Woman of the Year 2012 », sur Billboard (consulté le )
  67. (en) Joshua Barone, « Has Alanis Morissette Made the Most Woke Musical Since ‘Hair’? », The New York Times,

Bibliographie[modifier | modifier le code]