Régent de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Régent de France est un titre de fonction exercée en France pour gouverner le royaume pendant la minorité ou l'absence du roi de France. Des princes, reines et évêques ont été chargés de régence par plusieurs modes de désignation. Le terme de cet exercice ayant été la majorité du roi, son retour en France ou sa mort (dans le cas du petit Jean Ier).

Ordonnance du roi Charles V fixant la majorité des rois de France à 14 ans et l'organisation de la régence. Archives Nationales AE-II-395

Régents et régentes de France entre 885 et 1870[modifier | modifier le code]

La régente Marie de Médicis.
Le régent Philippe d'Orléans.
Le régent Louis-Philippe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lottin, Alain : Histoire des Provinces Françaises du Nord, tome 2, Westhoek Éditions des Beffrois 1989 (ISBN 2-87789-004-X).
    Douxchamps, Cécile et Josait : Nos dynastes médiévaux, Wepion-Namur 1996 (ISBN 29600078-1-6); ces auteurs donnent les dates de 1060-1065 pour la tutelle de Baudouin V.
  2. Duc de Castries : Philippe Ier in Rois et Reines de France Tallandier 1979 (ISBN 2-235-00655-8); l'auteur indique que la reine n'exerça pas la régence.
  3. Calmette, Joseph, Les grands ducs de Bourgogne, Albin Michel, Paris, 1949
  4. Autrand, Françoise, Charles VII, Fayard, 2007. Durant les périodes de « folie » de Charles VI, il n'y a pas eu de régence. Le gouvernement est assuré par le Conseil royal.