Régent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Un régent est une personne titulaire d'une régence.

Dans son sens premier, c'est la personne qui exerce la charge de souverain d'un État quand le titulaire est trop jeune, incapable de remplir sa charge, en voyage lointain, ou en attendant qu'il soit désigné. Dans une monarchie héréditaire, c'est généralement un membre de la famille royale, ou impériale, princière, ducale.

Acteurs politiques[modifier | modifier le code]

Léopold de Wittelsbach, prince régent de Bavière de 1886 à 1912
Marie Léopoldine d'Autriche, régente du Brésil en 1822
  • Philippe d'Orléans gouverna le royaume de France de 1715 à 1723 pendant la minorité de son arrière-petit-neveu Louis XV. L'expression La Régence renvoie à cette période.
  • Georges, prince de Galles, futur Georges IV, gouverna le Royaume-Uni de Grande-Bretagne pendant la démence de son père George III, de 1811 à 1820, The Regency.
  • En Pologne jusqu'en 1764, le roi était élu par l'aristocratie. Pendant les interrègnes, l'archevêque primat de Pologne exerçait la charge de régent.
  • Miklós Horthy fut chef de l'État hongrois de 1920 à 1944 avec le titre de régent, nommé par l'assemblée nationale en l'absence d'un titulaire acceptable du trône de Hongrie.
  • Charles de Belgique, est régent du Royaume de Belgique de la libération (20 septembre 1944) au retour du roi Léopold III (20 juillet 1950).
  • Les régents du Tibet sont les régents qui depuis le 5e dalaï lama en 1640, jusqu'à 1951 ont dirigé (avec quelques coupures) le gouvernement du Tibet.

Par extension, on appelle « régent » la personne qui incarne la souveraineté dans un pays ou un territoire.

En descendant l'échelle des responsabilités, les « régents » sont les membres de conseils politiques.

Autorité civile[modifier | modifier le code]

Randall Lee Gibson (1832-1892), sénateur des États-Unis, régent de la Smithsonian Institution

Dans son sens premier le mot « régent » désigne traditionnellement toute personne exerçant une charge de direction et c'est dans ce sens là que certaines institutions appellent régents leurs dirigeants ou membres de leur conseil directeur.

Charge d'enseignement[modifier | modifier le code]

« Régent » était le titre d'un instituteur ou d'un professeur de premier cycle de l'enseignement secondaire en France, en Belgique et en Suisse, généralement non issu de l'université mais formé dans une école normale.

France[modifier | modifier le code]

En France, le décret du 17 mars 1808 relatif à l'Université impériale retient le nom de principal pour les personnes dirigeant un lycée ; le principal était assisté par un « régent », responsable de la discipline, de l'organisation des études et des relations avec les parents au sein de l'établissement scolaire. Ce terme de « régent » étant apparu abscons et démodé, il a été remplacé en 1945 par le terme de « censeur », déjà en usage pour les lycées. On parle aujourd'hui de « proviseur adjoint ».

Voir sur ce point : Personnels de direction de l'Éducation nationale.

Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, un régent est le titulaire d'un diplôme de régendat qui donne le droit d'enseigner.

Suisse[modifier | modifier le code]

Le « régent » était le nom donné à l'instituteur en Suisse romande, dans les cantons de Vaud, du Valais et de Fribourg.

Patronyme[modifier | modifier le code]

Régent est un nom de famille assez répandu en France (premier décile de fréquence) sans concentration géographique très marquée.

Marques et autres[modifier | modifier le code]

Londres, Regent Street, 2008, illuminations de Noel

Le prestige du mot « régent » et le souvenir des brillantes époques de La Régence (France) et The Regency (Grande-Bretagne) sont mis au service de lieux et de marques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]