Pont de Pyrimont de Surjoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec le pont de Pyrimont à Chanay.

Pont de Pyrimont de Surjoux
second pont de Pyrimont également dénommé passerelle de Surjoux
Image illustrative de l’article Pont de Pyrimont de Surjoux
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Commune Surjoux (Ain)
Challonges (Haute-Savoie)
Coordonnées géographiques 46° 01′ 15″ N, 5° 48′ 38″ E
Fonction
Franchit Rhône
Fonction Pont routier (RD 31)
Caractéristiques techniques
Type Pont en poutre treillis
Longueur 93 m
Matériau(x) Acier (treillis)
Construction
Construction 1954

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Pont de Pyrimont de Surjoux second pont de Pyrimont également dénommé passerelle de Surjoux

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Pont de Pyrimont de Surjoux second pont de Pyrimont également dénommé passerelle de Surjoux

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Pont de Pyrimont de Surjoux second pont de Pyrimont également dénommé passerelle de Surjoux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de Pyrimont de Surjoux second pont de Pyrimont également dénommé passerelle de Surjoux

Le pont de Pyrimont de Surjoux également dénommé passerelle de Surjoux est un pont en poutre treillis utilisé comme pont routier. Il franchit le Rhône entre Surjoux (Ain) et Challonges (Haute-Savoie).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier pont de Pyrimont dit Pont de Pyrimont à Chanay, situé en aval, est détruit dans la nuit du 19 au 20 juin 1940 par l'armée française, dans le but de retarder les Allemands[1].

De fait, de 1940 jusqu'au début des années 1950, la traversée du fleuve se fait à l'aide d'un bac à traille à l'emplacement duquel sera édifié le nouveau pont dit "pont de Pyrimont de Surjoux" ou "passerelle de Surjoux"[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce pont édifié au début des années 1950 (1952 selon la base CNR/Oasis ; 1954 selon la notice structurae [2]) est un pont en treillis : les longueurs de ses travées sont respectivement de 24,43 mètres, 40,50 mètres et 24,43 mètres pour une longueur totale d'environ 93 mètres[1],[2]. En fait, il est composé de trois éléments distincts de ponts militaires préfabriqués : la travée centrale est un pont Bailey et les deux travées latérales sont des pontons Whale provenant du port artificiel d'Arromanches.

La largeur du tablier est de 2,75 mètres, ce qui n'autorise une circulation dans les deux sens que par alternat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Pont routier dit pont de Pyrimont ou passerelle de Surjoux », sur patrimoine.rhonealpes.fr (consulté le 30 janvier 2019).
  2. a et b Pont de Pyrimont de Surjoux sur Structurae. Consulté le 19 novembre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]