Pont Lafayette (Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont Lafayette
Image illustrative de l’article Pont Lafayette (Lyon)
Géographie
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Métropole Métropole de Lyon
Commune Lyon
Coordonnées géographiques 45° 45′ 49″ N, 4° 50′ 23″ E
Fonction
Franchit Rhône
Historique
Anciens noms Pont Charles-X (1826)
Pont du Concert (1828)
Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes
(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Pont Lafayette
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Pont Lafayette
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pont Lafayette

Le pont Lafayette à Lyon est le troisième plus ancien pont sur le Rhône. En 1826, est construit un premier pont, le pont Charles-X ou pont du Concert à partir de 1828. Long de 214 m et large de 13 m, il est constitué d'une charpente en bois reposant sur des culées et des piles en maçonnerie.

Le , Lafayette fait une entrée triomphale dans Lyon en empruntant le pont qui est rebaptisé en son honneur le . Il est emporté par des crues en 1840, puis en 1856.

Trop vétuste, il est remplacé en 1890 par le pont actuel, à structure métallique reposant sur des piles en pierres de Porcieu-Amblagnieu.

Les piles sont ornées de copies des bronzes des frères Coustou, le Rhône par Guillaume Coustou, et la Saône par Nicolas Coustou, dont les originaux étaient placés jusqu'en 2021 de part et d'autre de la statue de Louis XIV place Bellecour.

L'arche centrale, détruite en septembre 1944 par les troupes allemandes juste avant leur évacuation de la ville, est reconstruite et le pont rouvre en 1946.

Le , il fut le lieu des plus violents affrontements de mai 68 à Lyon avec la mort du commissaire de police, René Lacroix[1], mort qui marqua un tournant du mouvement protestataire dans la ville[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]