Pont de Cordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pont de Cordon
Le pont de Cordon et le mont de Cordon au 2e plan.
Le pont de Cordon et le mont de Cordon au 2e plan.
Géographie
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Commune Brégnier-Cordon (Ain)
Aoste (Isère)
Coordonnées géographiques 45° 38′ 19″ N, 5° 37′ 23″ E
Fonction
Franchit le Rhône
Fonction pont routier
Construction
Construction 1840 puis après la 2e guerre mondiale
Architecte(s) Adolphe Boulland (1840)

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Pont de Cordon

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Pont de Cordon

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Pont de Cordon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de Cordon

Le pont de Cordon est un pont routier traversant le Rhône et reliant les communes de Brégnier-Cordon (Ain) et d'Aoste (Isère).

L'ouvrage actuel a été reconstruit après la Deuxième Guerre mondiale en remplacement du pont détruit en 1940 par le Génie français afin de stopper l'avancée ennemie[1]. Ce premier pont, un pont suspendu, avait été conçu par Adolphe Boulland[2] et mis en service en 1840.

Découverte archéologique[modifier | modifier le code]

En 1862, une pirogue fut découverte dans les alluvions du Rhône à proximité du pont de Cordon. Des travaux avaient été menés pour extirper de la vase des souches qui gênaient la navigation et risquaient d’endommager le pont. La pirogue est creusée dans un seul tronc de chêne. Sa longueur est de 11,8 m, sa largeur moyenne 0,94 m et sa hauteur 0,64 m. Des trous y ont été pratiqués pour les rames. Le bois était parfaitement bien conservé, quoique noirci.

La datation de cette embarcation est difficile : un premier examen au carbone 14, réalisé en 1967, a évalué son âge entre 1 200 et 1 700 ans. En 2011, une nouvelle analyse l'a estimé entre 3 145 et 3 396 ans[3].

La pirogue du pont de Cordon a d'abord été conservée au parc de la Tête d'or de Lyon jusqu'en 2011. Elle a ensuite été rapportée à Brégnier-Cordon pour être exposée dans un réceptacle devant l'entrée du musée Escale Haut-Rhône[4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]