Passerelle Nelson-Mandela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec la passerelle Nelson-Mandela du port des Minimes de La Rochelle.

Passerelle Nelson-Mandela
Passerelle de Décines
image illustrative de l’article Passerelle Nelson-Mandela
Géographie
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Commune Décines-Charpieu
Coordonnées géographiques 45° 46′ 33″ N, 4° 57′ 12″ E
Fonction
Franchit Canal de Jonage (Rhône)
Fonction Pont « mode doux »
Caractéristiques techniques
Type Pont suspendu incurvé
Longueur 140 m
Largeur m
Construction
Construction 2011-2013
Inauguration Octobre 2013
Architecte(s) Christophe Cheron
Thomas Lavigne

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Passerelle Nelson-MandelaPasserelle de Décines

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Passerelle Nelson-MandelaPasserelle de Décines

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Passerelle Nelson-MandelaPasserelle de Décines

La passerelle Nelson-Mandela ou passerelle de Décines, est un pont « mode doux » d'une longueur de 140 mètres qui franchit le canal de Jonage à Décines-Charpieu et permet ainsi un accès rapide au Grand parc de Miribel-Jonage[1]. Conçu dans le cadre du projet d'aménagement de l'Anneau Bleu[2], il a été inauguré en octobre 2013[3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Les entrées sud des deux ponts

La passerelle a été construite à proximité immédiate du pont routier en treillis dit « Pont de Décines » datant de 1896[4]. Il est situé à proximité du Grand Large et du Grand parc de Miribel-Jonage.

Conception[modifier | modifier le code]

Le pilier central unique.

Les architectes de la passerelle sont Christophe Cheron et Thomas Lavigne[1]. Les travaux ont débuté à l'automne 2011 et se sont terminés début 2013[5]. Préalablement, s'étaient déroulées une concertation préalable (mai à juin 2009) puis une enquête publique (février à mars 2010)[5]. La passerelle est un pont suspendu avec la particularité rare de n'être soutenu que par un seul pilier (en aval), en faisant un ouvrage asymétrique.

Financement[modifier | modifier le code]

Le coût total s'élève à 5,53 millions d'euros[3] dont la répartition suivante de financement : Grand Lyon (2 098 K€), région Rhône-Alpes (760 K€), Électricité de France (2 262 K€), le syndicat intercommunal d'aménagement du canal de Jonage (310 K€) et la ville de Décines-Charpieu (100 K€, éclairage)[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Passerelle de Décines », sur pss-archi.eu.
  2. « L'Anneau Bleu à Décines », sur decines.fr : « La passerelle " mode doux " pour franchir le canal ».
  3. a et b Thomas Coudert, « Une passerelle modes doux relie Décines et Vaux-en-Velin », Lyon Capitale,‎ (lire en ligne).
  4. « Réalisation >> Passerelle de Décines », sur lec.fr.
  5. a et b « Canal de Jonage : une passerelle à Décines en 2013 », sur grandlyon.com, Grand Lyon, .

Sur les autres projets Wikimedia :