Plan neige

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Les types de stations.

Les plans neige sont un ensemble de plans décidés de 1964[1] à 1977[2] en France. Le but est de créer et d'aménager des stations de sports d'hiver de haute montagne.

Le premier plan neige, décidé en 1964, devait « déterminer un concept de stations d'altitude très fonctionnelles, au service du ski, fondées sur un urbanisme vertical, initier un partenariat unique auprès des collectivités et faire émerger une nouvelle génération de stations très performantes susceptibles d'attirer les devises étrangères »[1]. Il était en effet lancé dans un contexte où l'essor du ski se heurtait à la possibilité de l'absence de neige en moyenne montagne[3]. Il comportait des mesures comme l'octroi de prêts à taux réduits ou l'expropriation des habitants des lieux des futures stations. La première vague de stations concernées comprenait Flaine, Les Arcs, Tignes, SuperDévoluy, Avoriaz[1].

En 1977, lors du discours de Vallouise, le président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, met fin aux plans neige au profit d'un tourisme plus « respectueux des sites et des paysages ».

De 1964 à 1977, les plans neige successifs aboutissent à la construction de 150 000 lits (au lieu d'un objectif initial de 350 000) répartis dans plus de 20 stations nouvelles et 23 stations anciennes[1].

Liste des stations de ski concernées[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]