Mission interministérielle d'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mission Racine)
Aller à : navigation, rechercher
La Grande-Motte, l'une des stations créées par la mission Racine

La mission interministérielle d'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon, également connue sous le nom de mission Racine, est une structure administrative française créée le 18 juin 1963 par l'État pour conduire de grands travaux d'infrastructure en vue de développer le littoral de la Méditerranée dans les départements du Gard, de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales (autrement dit la côte d'Améthyste). Cette mission était rattachée à la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR). Son dirigeant était Pierre Racine.

Elle est à l'origine de la création des stations balnéaires de Port-Camargue, la Grande-Motte, Le Cap d'Agde et son village naturiste, Gruissan, Port Leucate et son village naturiste, Port Barcarès et Saint Cyprien.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette mission interministérielle, dite « mission Racine » (du nom de Pierre Racine), a été créée par décret du premier ministre du 18 juin 1963[1] et a fonctionné de 1963 à 1983.

Elle s'inscrivait dans une politique d'aménagement du territoire très volontariste, dans laquelle l'État jouait un rôle important. Les objectifs étaient multiples :

  1. Développement par captation des flux en direction de l'Espagne.
  2. Endiguer le développement touristique de la Côte d'Azur.
  3. Répondre à la crise viticole.
  4. Répondre à l'afflux de pieds-noirs.

Par la suite, une nouvelle « Mission interministérielle d’aménagement du littoral du Languedoc-Roussillon », en abrégé « mission Littoral », a été chargée d'élaborer un « Plan de développement durable du littoral » et a fonctionné de 2001 à 2006. Après 2006, cette mission a été maintenue dans une configuration nouvelle. Elle est hébergée par le secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR) à Montpellier, la préfecture de région[2].

Démoustication[modifier | modifier le code]

La Mission Interministérielle d’Aménagement Touristique (Mission Racine) instaure les activités de démoustication du littoral du Languedoc-Roussillon comme préalable indispensable à l’évolution économique et touristique de cette zone: cette activité est aujourd'hui menée par l'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen[3].

Notes sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Racine, Mission impossible ?, p. 267 (cf. bibliographie)
  2. Présentation de la mission interministérielle d’aménagement du littoral du Languedoc-Roussillon, Préfecture de région Languedoc-Roussillon
  3. Usage de l’information géographique à l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen pour le suivi des zones humides et du littoral www.esrifrance.fr/sig2006/EID.html

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Racine, Mission impossible ? L'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon, éditions Midi libre, collection Témoignages, Montpellier, 1980, 293 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]