Crest-Voland Cohennoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crest-Voland Cohennoz
Vue aérienne de la station.
Village et station de Crest-Voland Cohennoz en hiver.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Communes Crest-Voland et Cohennoz
Géographie
Coordonnées 45° 47′ 38″ nord, 6° 30′ 08″ est
Massif BeaufortainVal d'Arly
Altitude [1]
Altitude maximum 1650 m
Altitude minimum 1230 m
Ski alpin
Domaine skiable Espace Diamant
Remontées
Nombre de remontées 15[1]
Téléphériques 0
Funitels et funiculaires 0
Télécabines 0
Télésièges 5
Téléskis 10
Pistes
Nombre de pistes 28[1]
Noires 0
Rouges 9
Bleues 10
Vertes 8
Total des pistes 30[1] km
Installations
Nouvelles glisses
1 snowparks[1]

1 boarder cross

Ski de fond
Total des pistes 120 km
Géolocalisation sur la carte : Savoie
(Voir situation sur carte : Savoie)
Crest-Voland Cohennoz
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Crest-Voland Cohennoz

Crest-Voland Cohennoz est une station de sports d'hiver du Val d'Arly, située sur les communes de Crest-Voland et de Cohennoz dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie du domaine skiable Espace Diamant.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village en été.

Localisation[modifier | modifier le code]

Accès à la station[modifier | modifier le code]

par la route
par le train
  • Gare d'Albertville, puis correspondance par autocars Ligne A3 Albertville - Crest-Voland Le Cernix (21 km)
par avion

Nom de la station[modifier | modifier le code]

La station porte le nom des deux communes sur lequel ont été aménagés les stations-villages et le domaine, Crest-Voland et Cohennoz.

Historique de la station[modifier | modifier le code]

Prémices du développement[modifier | modifier le code]

En 1932, le président de l'association sportive « Les perce-neige » d'Albertville, Monsieur Benoist, désire louer le chalet d'alpage « La Chast » pour la pratique du ski[2].

En 1942, une piste de 800 m de long et de 3 m de large est aménagée près du chalet à la demande de la Fédération française des clubs alpins et de montagne (CAF)[2].

Naissance d'une station[modifier | modifier le code]

En 1950, création de la Société anonyme pour l’équipement touristique et sportif de la région de Crest-Voland (SAPERC), une société locale de 110 actionnaires. Le , inauguration du premier téléski. Le téléski du Lachat, long de 1400 m entre le chef-lieu et le Mont-Lachat. Pour 50 francs le ticket, 400 skieurs à l'heure pouvaient monter en 8 minutes au sommet. Un second téléski identique est construit en 1970. Ces deux appareils seront remplacés par un télésiège en 1999. En 1952, création de l'École du ski français, François Dumoulin, enfant du pays et du syndicat d'initiative. En 1953, aménagement d'un second téléski, les Tovats[2].

Lors de la saison 1958-59, première classe de neige.

En 1964, les communes de Crest-Voland et Cohennoz participent à la création de la station des Saisies[2].

Dans les années 1970, projet de développement touristique hivernal de la commune de Cohennoz qui voit le jour en 1979 par la création de deux téléskis, le Darbelot et la Tour du pin, sur les pentes du hameau du Cernix. En 1972, les es inaugurations de la route des mottets (la RD71a) et du nouveau pont du diable sur la RD71b (entre Notre Dame de Bellecombe et Crest-Voland) désenclavent énormément la station. En 1976, aménagement d'un télésiège 2 places non-débrayable dit de la Logère, remplacé en 1986 par un appareil 4 places débrayable[2].

Projets non réalisés (raison financière)

La fusion des domaines[modifier | modifier le code]

La retenue collinaire du Lachat en été

En 1984, création de l'Espace Cristal, un grand domaine skiable permis grâce à la liaison entre les stations de Crest-Voland-Cohennoz et Les Saisies. Celui-ci est possible grâce à la construction de 3 téléskis, le Grand bois, les Bâches et le Nant Rouge, remplacés en 2014 par un télésiège à double embarquement[2].

Au cours des années 1990, après une réorganisation communale de l’exploitation des domaines skiables (faisant suite à la loi montagne de 1985), la SAPERC cesse ces activité et la commune confie alors la gestion à la S.A La Métairie[2].

En 2001, reprise de 95 % des parts de la S.A. La Métairie par le groupe Labellemontagne et création de la première retenue collinaire du Cernix de 5 500 m3 pour la neige de culture[2].

En 2005, mise en place du super-domaine skiable de l'Espace Diamant[2].

En 2006, création de la retenue collinaire du Lachat d'un volume de 26 000 m3[2].

La station[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

La promotion de la commune et de la station est réalisée par l'Office de Tourisme Intercommunal du Val d'Arly (dont la promotion sur Internent se fait sous la marque « Val d'Arly Mont Blanc »), créé en 2011, une structure de la communauté de communes du Val d'Arly. L'organisme touristique gère ainsi les trois autres stations de Flumet - Saint-Nicolas-la-Chapelle, La Giettaz-en-Aravis et Notre-Dame-de-Bellecombe.

La station a obtenu plusieurs labels comme « Station grand domaine » ; « Montagne douce » ; « Village de charme » et « famille plus »[4].

Le village[modifier | modifier le code]

Hôtellerie et restauration[modifier | modifier le code]

En 2014, la capacité d'accueil de la station, estimée par l'organisme Savoie-Mont-Blanc, est de 7 681 lits touristiques répartis dans 1 355 établissements[Note 1]. Les hébergements se répartissent comme suit : 304 meublés ; 4 hôtels ; 10 villages de vacances / auberges de jeunesse / maisons familiales ; un refuge ou gîte d'étape et une chambre d'hôtes[5].


Domaine skiable et gestion[modifier | modifier le code]

Le domaine skiable est géré par un SIVU créé en 2012 en place et lieu des communes et dénommé : « Domaine skiable - Crest-Voland - Cohennoz »[6].

L'exploitant du domaine de Crest-Voland Cohennoz est le groupe Labellemontagne.

En 2021, il y a la création d'une une Société publique locale dénommée SPL Domaine skiable Crest-Voland Cohennoz[7].

Ski nordique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La structure Savoie Mont Blanc, pour ces données statistiques de capacité d'accueil en termes de lits touristiques d'une station ou d'une commune, additionne les établissements marchands, qui appartiennent au secteur de l'hôtellerie, et les hébergements non marchands, qui n'implique donc pas de transaction commerciale comme les résidences secondaires[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Fiche sur www.skiinfo.fr.
  2. a b c d e f g h i et j Bulletins municipaux, Mairie de Crest-Voland, nos  1, 1984 - 3, 1986 -11, 1994 -18, 2001 [Quand ?]
    Dossier « les stations de ski », paru dans le Bulletin du Val d'Arly, n° 41, 2016 - pages 12 à 13 (version en ligne).
  3. a et b Bulletin municipal de Crest-Voland, n°18, 2001
  4. « Crest-Voland Cohennoz », sur site france-montagnes.com (consulté en ). France Montagnes est une association qui regroupe des acteurs du tourisme de montagne en France.
  5. a et b « La capacité d'accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc - pro.savoie-mont-blanc.com, (consulté en ) : « Les données détaillées par commune, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d'hébergements (fichier : Détail des capacités 2014, .xlsx) ».
  6. « Statuts et arrêtés de création SIVU », sur calameo.com (consulté le )
  7. Crest-Voland / Cohennoz va exploiter son domaine skiable, sur le site mairie-cohennoz.fr.