Pierre Balmain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avec Ruth Ford en 1947
(photographie de Carl van Vechten)

Pierre Balmain, né le 18 mai 1914 à Saint-Jean-de-Maurienne, mort le 29 juin 1982 à Paris, est un couturier français qui créa sa propre maison de couture en 1945. Il la dirigea jusqu'à sa mort en 1982. Christophe Decarnin, notamment, lui a succédé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Balmain participe à la Seconde Guerre mondiale : il est mobilisé entre 1939 et 1941. Libéré, il rentre chez Lucien Lelong où il rencontre Christian Dior. Il crée à cette époque une petite robe de crêpe, appelée Petit Profit, dont Lelong ne souhaitait pas la création mais qui malgré cela connut un succès certain puisqu'il en sera proposé 300 exemplaires[1]. Pierre Balmain ouvre en 1945, avec l'appui de sa mère et d'anciennes ouvrières de Balenciaga, sa propre maison de couture. Il présente à cette époque sa première collection : les robes et les tailleurs épousent a la perfection les formes du corps. Les tons qu'il utilise dans ses créations sont particulièrement sombres et sobres, c'est un peu sa marque de fabrique. Immédiatement ses œuvres rencontrent un grand succès. Par exemple, c'est lui qui crée le fourreau noir que porte Juliette Gréco pour son mariage. Il voyage beaucoup et incarne à cette époque l'élégance française[1].

Il créa un parfum à la suite de sa première collection qui s’appellera << ELYsées 64/83 >>, un deuxième en 1947 << Vent Vert >> et un dernier << Jolie Madame >> en 1949. Il décida de donner le nom de son dernier parfum pour sa collection Automne - Hiver 1952-1953.

Pierre Balmain, costumier pour la scène[modifier | modifier le code]

Pierre Balmain a signé les costumes de nombreuses pièces de théâtre :

Pierre Balmain, costumier pour le cinéma[modifier | modifier le code]

Pierre Balmain a signé, pour le cinéma, les robes de quelques actrices dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Catherine Örmen (préf. Inès de La Fressange), Un siècle de mode, Éditions Larousse, coll. « Les documents de l'Histoire »,‎ , 128 p. (ISBN 978-2-03-587455-9), « Pierre Balmain, l'esprit français », p. 56 et sv.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]