Catherine Örmen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catherine Örmen
Nationalité Française
Diplôme
Activité principale
Historienne de la mode
Autres activités
Formation

Catherine Örmen est conservateur du patrimoine et une historienne de la mode.

Elle a publié plusieurs ouvrages de références sur ce sujet. Notamment Comment regarder la Mode, Histoire de la Silhouette, Grand prix 2010 du livre de mode de l'université de Lyon, et L'Art de la Mode prix coup de cœur du jury du Drouot des amateurs du livre d'art, 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une année à Sciences Po Paris, Catherine Örmen s'oriente en suivant son « goût pour l'art de la mode » en entrant à l'École du Louvre tout en suivant la formation au stylisme du Studio Berçot. Après avoir obtenu les diplômes de muséologie et de deuxième cycle, elle se présente au concours de la toute nouvelle École du patrimoine ce qui lui permet d'accéder au titre de conservateur du patrimoine[1].

En 1988, Catherine Örmen est chargée, en tant que conservateur du patrimoine, de créer un musée de la mode à Marseille. Ce projet de Maryline Bellieud-Vigouroux de l'Institut Mode Méditerranée[2] lui permet d'organiser diverses manifestations tout en préparant l'ouverture du musée, puis de poursuivre après son ouverture en 1989 jusqu'à son départ en 1995. Cette première expérience professionnelle lui permet d'aller à Paris prendre le poste de conservateur des collections du XXe siècle au Musée de la mode et du textile. Elle doit notamment préparer le fonds pour une réouverture de ce musée. En parallèle, elle continue à participer dans des ouvrages et catalogues. En 1998, Catherine Örmen, quitte le musée pour s'orienter vers une carrière indépendante[1].

Elle écrit plusieurs ouvrages sur l'histoire de la mode tout en continuant à participer à des œuvres collectives, enseigne l'histoire de la mode et est ponctuellement commissaire d’événements et d'expositions[3], comme celle intitulée Marseille M la Mode, organisée en 2013 à Marseille par la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM)[4].

En 2015, Catherine Örmen publie, aux éditions Citadelles et Mazenod, un « ouvrage de référence »[5], de 600 pages, intitulé L'Art de la Mode. Il est notamment, remarqué par le jury du Drouot des amateurs du livre d'art qui lui attribue son prix coup de cœur[6], et par Catherine Millet qui souligne, dans Art Press, le « travail gigantesque » effectué par l'auteur[7].

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2010, Grand prix du livre de mode par l'université de la Mode (Université Lumière-Lyon-II), pour Comment regarder la Mode, Histoire de la Silhouette aux éditions Hazan[8]
  • 2015, prix coup de cœur du jury du Drouot des amateurs du livre d'art, pour son ouvrage L'art de la mode paru chez Citadelles & Mazenod[6].

Commissaire d'exposition[modifier | modifier le code]

Sélection d'expositions dont le commissaire est Catherine Örmen :

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Sacrée mode ! », Transversalités, no 108,‎ , p. 153-158 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cours d'histoire de la mode avec Catherine Örmen historienne de la mode », sur m-mmm.fr, (consulté le 20 janvier 2017).
  2. « Genèse : de l'Institut Mode Méditerranée à la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode », sur Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (consulté le 10 février 2017).
  3. « Catherine Örmen », sur franceinter.fr (consulté le 20 janvier 2017).
  4. « Marseille M la Mode : photos, installation, vidéo et mode sont réunis Galerie du 5° pour dire la contemporanéité de la mode. », sur theprovenceherald.fr, (consulté le 20 janvier 2017).
  5. Axelle Corty, « Une histoire de mode : L’historienne de la mode Catherine Örmen déploie toute sa culture dans cet énorme et très beau livre », Connaissance des arts,‎ (lire en ligne)
  6. a et b « Lauréat », sur livreshebdo.fr, (consulté le 20 janvier 2017).
  7. Catherine Millet, 2016, p. 79.
  8. « Le Grand Prix du Livre de Mode récompense Catherine Ormen », sur fashionnetwork.com, (consulté le 20 janvier 2017).
  9. « Exposition. Marseille. Musée de la mode. 1994 », sur Bibliothèque des Arts décoratifs (consulté le 21 janvier 2017).
  10. Danielle Birck, « L'étoffe des héroïnes ou la mode autrement », RFI,‎ (lire en ligne).
  11. Véronique Lorelle, « Un siècle de dessous mis à nu », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  12. Cécile Quéniart et Claude Vittiglio, « Histoire de dessous », sur TV5 Monde, (consulté le 21 janvier 2017).
  13. Dossier de presse : Lingerie française l'exposition, Lingerie française/Pavillon France, , 4 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Interview[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]