Bouchra Jarrar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bouchra Jarrar
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Bouchra Jarrar.
Naissance (47 ans)
Cannes (France)
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession

Bouchra Jarrar, née le à Cannes, est une couturière française. Après des études en histoire de l'art à Nice, elle réussit son concours d'entrée à l’école Nationale supérieure des Arts Appliqués Duperré dont elle sort diplômé en 1994. Défilant lors du calendrier officiel de la haute couture depuis 2010, en tant que « membre invité », puis, à partir de janvier 2014, en tant que « membre permanent », elle fut notamment directrice artistique des collections Femme de la Maison Lanvin, de 2016 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bouchra Jarrar, 7e enfant d'une famille marocaine originaire de Fès, avant-dernière de la fratrie, est née le à Cannes[1],[2]. À vingt-et-un ans, elle arrive à Paris.

Parcours[modifier | modifier le code]

Après des études d’Histoire de l’Art à Nice, Bouchra Jarrar part pour Paris à vingt-et-un an pour étudier à l'École Duperré[3] dont elle sort diplômée trois ans plus tard[4],[5]. Elle se forme chez la griffe de lingerie Capucine Puerari puis chez le licencié de bijoux de Jean Paul Gaultier[1].

Elle débute chez Balenciaga en 1996 pour une période de dix ans, en qualité de Directrice de studio auprès de Nicolas Ghesquière. Elle passe rapidement chez Scherrer[6], puis intègre en 2008 la maison Lacroix comme directrice du studio Haute Couture, jusqu'à 2009[7], date du dernier défilé de la maison.

Bouchra Jarrar[modifier | modifier le code]

Ne voulant plus « travailler pour un créateur »[8], la Maison Bouchra Jarrar est fondée par la créatrice éponyme en 2010[9],[10] ; elle présente sa première collection immédiatement après[11] pendant la semaine de la semaine de la Haute couture[12], parrainée par François Lesage et Valérie Hermann. Cette première collection est saluée par la presse[13],[14].

En partie autofinancée, son développement est accompagné[15] par Mode & Finance, un fonds de soutien géré par la bpifrance et ses créations gagnent en visibilité par sa présence sur des défilés financés par Le Defi. Elle atteint l'équilibre financier au bout de quelques années[16] . Depuis son premier défilé Couture en 2010, elle prend l'habitude de numéroter, sans les nommer, ses collections ainsi que ses modèles.

En décembre 2013, sa Maison reçoit l'appellation Haute Couture officielle par la commission de classement[17],[18].

Lanvin[modifier | modifier le code]

Début 2016, elle intègre Lanvin comme directrice artistique des collections féminines, succédant ainsi à Alber Elbaz[19]. Elle déclare : « Rejoindre la maison Lanvin répond à mon envie de créer au sein d'un espace d'expression plus large. Mon vœu est d'apporter à Lanvin l'harmonie et la cohérence d'une mode destinée aux femmes, une mode de notre temps ».

Le 6 juillet 2017, la Maison Lanvin et Bouchra Jarrar annoncent dans un communiqué officiel, « d’un commun accord mettre un terme à leur collaboration », avant le lancement de la collection printemps-été 2018[20] après deux défilés[21],[14]. La situation financière de la maison Lanvin ne s'est pas redressée sous la direction artistique de Bouchra Jarrar, dont les collections ont pourtant été saluées par la presse [22],[23].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2012, elle est décorée de l'ordre des Arts et des Lettres[24] et présente deux mois plus tard une collection de prêt à porter en parallèle de ses collections Couture[25]. Fin 2013, elle devient « Membre permanent » de la haute couture[26],[27].

En juin 2017, elle reçoit les insignes d'Officier des Arts et des Lettres par Audrey Azoulay, alors Ministre de la Culture[28].

Style[modifier | modifier le code]

Bouchra Jarrar s’inspire de l’air du temps, de ce qu’elle observe lors de ses promenades à Paris. Elle définit ainsi le style de sa maison : « Ma couture n'a rien d'un fantasme. Elle se traduit par une silhouette pantalon et non par des robes spectaculaires, que, oui, je saurais faire. Mais non… Je ne veux pas que « ma » femme rêve, je veux qu'elle s'imagine dans mes vêtements », visant par là la création d'un vestiaire fonctionnel et portable[29].

Bouchra Jarrar exprime un style intemporel et très parisien. Elle incarne une allure moderne et originale : «  Les clichés sur la féminité m’ennuie, je préfère ce qui a du caractère et reflète notre époque ». Elle ajoute également « j’aime l’allure et la décontraction »[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Hélène Guillaume, « Bouchra Jarrar dans la cour des grands », Le Figaro, encart Culture, samedi 25 / dimanche 26 janvier 2014, page 40.
  2. Sabrina Champenois, « Bouchra Jarrar, ode couture », Libération,‎ , p. 32 (lire en ligne)
  3. Géraldine Dormoy, « Bouchra Jarrar, l'élégance au bout des ciseaux », Styles, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 15 septembre 2012)
  4. « Bouchra Jarrar », The Vogue List, sur vogue.fr, Vogue Paris, (consulté le 15 septembre 2012)
  5. Hugo Compain, « Bouchra Jarrar reçoit l’appellation haute couture officielle », Vogue,‎ (lire en ligne)
  6. Claire Mabrut, « Une nouvelle directrice artistique chez Jean-Louis Scherrer », News, sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro Madame, (consulté le 15 septembre 2012)
  7. AFP, « Début des défilés de haute couture: plusieurs désistements, quelques nouveaux », Culture, sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 15 septembre 2012)
  8. Anne-Françoise Moyson, « Bouchra Jarrar: haut la main », Mode, sur levif.be, Le Vif, (consulté le 29 avril 2016)
  9. Isabelle Cerboneschi, « Bouchra Jarrar, la ligne pure », Lifestyle, sur letemps.ch, Le Temps (consulté le 15 septembre 2012)
  10. (en-US) Bridget Foley, « Talking Couture With Bouchra Jarrar », WWD,‎ (lire en ligne)
  11. Carine Bizet, « Couture Academy », sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro Madame, (consulté le 15 septembre 2012)
  12. Xavier de Jarcy, « Bouchra Jarrar, fascinée par la matière », sur telerama.fr, Télérama, (consulté le 15 septembre 2012)
  13. « Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde », sur Le Monde.fr (consulté le 27 mars 2018)
  14. a et b (en-US) « Bouchra Jarrar - Interview Magazine », Interview Magazine,‎ (lire en ligne)
  15. « Stylisme : en France, des aides à la création tentent de pallier la frilosité des banques », sur Le Monde.fr (consulté le 11 mars 2016)
  16. Katell Pouliquen, « Bouchra Jarrar. L'épure couture… », L'Express Styles, no 3192,‎ , p. 102 à 105 (ISSN 0014-5270)
  17. « Bouchra Jarrar, ode couture », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  18. Hélène Guillaume Le Figaro, « Bouchra Jarrar dans la cour des grands », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  19. « Bouchra Jarrar, nouvelle directrice artistique de Lanvin », sur www.lexpress.fr
  20. Laurène Saby, « Bouchra Jarrar quitte la maison Lanvin », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  21. (en-US) Alicia Drake, « At Lanvin, Bouchra Jarrar’s New Dawn », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  22. « Divorce entre la créatrice Bouchra Jarrar et Lanvin, en difficulté », lexpress.fr, 6 juillet 2017.
  23. Sabrina Champenois, « Bouchra Jarrar quitte la direction artistique de Lanvin », Libération.fr,‎ (lire en ligne).
  24. Céline Cabourg, « Bouchra Jarrar, l’élégance par le col », Mode, sur obsession.nouvelobs.com, Le Nouvel Observateur, (consulté le 15 septembre 2012)
  25. Karen Rouach, « Le premier sac de Bouchra Jarrar », sur lofficielmode.com, Éditions Jalou, (consulté le 15 septembre 2012)
  26. Hugo Compain, « Bouchra Jarrar reçoit l’appellation haute couture officielle », Mode, sur vogue.fr, Vogue Paris, (consulté le 18 décembre 2013)
  27. « Bouchra Jarrar rejoint le calendrier Haute Couture », Styles, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 18 décembre 2013)
  28. « La créatrice d'origine marocaine Bouchra Jarrar nommée Officier de l'ordre des Arts et des Lettres à Paris », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne)
  29. « Bouchra Jarrar : "Lanvin ne s’inscrivait pas du tout dans mon imaginaire mais sur mon chemin, oui" », sur www.europe1.fr.
  30. « Bouchra Jarrar : "je crée un vestiaire global" », sur Le Monde.fr (consulté le 27 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]