Agnès-Drecoll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agnès-Drecoll est une maison de haute couture française fondée à Paris en 1931. Elle est née de la fusion entre la maison Agnès, fondée vers 1898, et la maison Drecoll.

Historique[modifier | modifier le code]

La maison Agnès qui apparaît à Paris vers 1898[1], et sa créatrice Mme Havet, sont citées dans la presse internationale[2]. Mme Havet, qui sera appelée « Madame Agnès »[3], est une ancienne employée de la maison Doucet. Vers 1910, son adresse est au 27 rue Louis-le-Grand, puis elle déménage au 7 rue Auber.

Après la Première Guerre mondiale, Mme Havet popularise l'usage du turban ; elle développe des créations pratiques, souvent aux motifs exotiques[2] et sera notablement reconnue par la presse pour ses chapeaux[3].

Par l'entremise du financier Georges Aubert, la maison s'associe en 1931 au couturier viennois Christopher Drecoll installé à Paris[2] et devient Agnès-Drecoll, ouvrant boutique au 24 place Vendôme. Christopher Drecoll avait déjà fusionné avec la maison Beer en 1922 et donné naissance à la maison Drecoll-Beer. En 1933, le fonds de commerce est racheté pour former une nouvelle société nommée ADEC (Agnès-Drecoll et compagnie). L'entreprise Agnès-Drecoll est mise en liquidation deux ans plus tard ; une nouvelle société est créée en 1937. Après la Guerre, la maison participe avec nombre d'autres couturiers au « Gratitude Train », événement organisé par la Chambre syndicale à la suite du Théâtre de la Mode[4].

L'entreprise cesse définitivement ses activités en 1963[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Article du 3 octobre 1898 dans le New York Sun.
  2. a b c et d « Agnès, maison de couture », La Gazette de l'Hôtel Drouot, no 5,‎ , p. 21
  3. a et b Linda Watson, Vogue - La mode du siècle : Le style de chaque décennie, 100 ans de créateurs [« Vogue Twentieth Century Fashion - 100 years of style by decade and designer »], Éditions Hors Collection, , 255 p. (ISBN 2-258-05491-5), « AGNÈS, Madame », p. 88
  4. (en) Metropolitan Museum of Art, « The collection online : 1789 doll », sur metmuseum.org (consulté le 22 novembre 2015)

    « The Chambre Syndicale de la Couture de Parisienne, who, to raise money for the French people, had two years prior organized the Theatre de la Mode, a group of fashion dolls dressed in clothing from the 1947 couture collections, chose to create a new set of fashion dolls, this time representing the evolution of French fashion rather than the current season. »

Article connexe[modifier | modifier le code]