Électriciens sans frontières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Electriciens sans frontières
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
ONG de solidarité internationale, reconnue d’utilité publique par décret du 24 mai 2013.
But accès à l'énergie
Zone d’influence Afrique, Amérique du Sud, Asie
Fondation
Fondation
Identité
Siège Paris
Président Hervé Gouyet
Financement Ressources collectées auprès du public, autres fonds privés, subventions et autres concours publics
Volontaires 1 300
Slogan L’énergie du développement
Site web Electriciens-sans-frontieres.org

Électriciens sans frontières (ESF) est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale créée en 1986 et reconnue d'utilité publique par le Ministère de l’Intérieur français par décret du .

Histoire[modifier | modifier le code]

L’ONG naît en 1986 de la volonté de salariés de la direction des études et recherches d’EDF de mettre leurs compétences au service de projets de solidarité internationale en utilisant l'énergie comme levier de développement.

  • 1986 : Une dizaine de salariés de la Direction des études et recherches d’EDF crée Codev (COopération DEVeloppement)[1].
  • 2001 : Prix du Haut Conseil à la Coopération Internationale (HCCI).[réf. nécessaire]
  • 2002 : Création de la nouvelle identité « Électriciens sans frontières » regroupant 600 bénévoles.[réf. nécessaire]
  • 2011 : Électriciens sans frontières devient une association nationale unique. Cette fois elle se structure autour de 15 délégations régionales.[réf. nécessaire]
  • 2013 : Reconnaissance d’utilité publique du Ministère de l’Intérieur[2].
  • 2014 : Agrément du Comité de la Charte du « Don en confiance »[3].

Mission[modifier | modifier le code]

L’action humanitaire d’Électriciens sans frontières vise à améliorer les conditions de vie des populations les plus démunies en situation de pauvreté énergétique. Pour cela, elle mène des projets d'accès à l'électricité et à l'eau dans de nombreux pays d'Afrique, d'Asie du Sud et d’Amérique latine.[réf. souhaitée]

Électriciens sans frontières intervient également après des catastrophes naturelles. Cela a notamment été le cas aux Philippines en 2013 et 2015 à la suite des typhons Haiyan et Ruby[4] ; en 2015 au Vanuatu après le passage du cyclone Pam[5] ; au Népal après le tremblement de terre[6] ; en Haïti après le séisme en 2010 et 2016[7] ; et en 2017 à Saint Martin et en Dominique suite au passage des ouragans Irma et Maria[8].

Financement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site d'Electriciens sans frontières, « Notre histoire », sur www.electriciens-sans-frontieres.org (consulté le 17 mars 2016)
  2. Décret du 24 mai 2013 portant reconnaissance d'une association comme établissement d'utilité publique (lire en ligne)
  3. « Electriciens sans frontières | Comité de la Charte », sur www.comitecharte.org (consulté le 17 mars 2016)
  4. « Electriciens sans frontières aux Philippines », Le Blog-Notes de Claude Keiflin,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  5. « Les Electriciens Sans Frontières au Vanuatu », sur vu.ambafrance.org (consulté le 25 juin 2018)
  6. Stéphanie Schmitt, « Lorraine : des bénévoles d’Electriciens sans frontières au Népal », L'Est républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  7. « Jean-Pierre Cerdan, 66 ans, secrétaire général d'Electriciens sans frontières », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  8. Valérie Daizey, « O.N.G. : Les électriciens sans frontières éclairent la vie ! », sur le97150.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]